Menu
FLASH INFOS

Elucubrations power !

Yé !, mon cher Yé ! Je vais te confier une mission. Tu vas dire à monsieur Kanzim, le maestro, tu vas lui dire de ne plus m’appeler monsieur Toégui. Avec tout le respect que je lui dois. Je ne suis pas monsieur Toégui, je suis Toégui.

En savoir plus...

Littérature et cinéma burkinabè : De la nécessité de l’adaptation

Le cinéma, dès sa création, s’est nourri et continue de s’abreuver des belles histoires que lui offrait la littérature, et particulièrement le roman. Et on se demande pourquoi le cinéma burkinabè ne prospecterait pas le terrain de l’adaptation ; un mariage du cinéma et de la littérature qui sortirait ces deux arts de la morosité actuelle.

En savoir plus...