Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Accord « Tripartite » : Du Cap au Caire, ça fera une belle trotte

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Les relations commerciales entre pays africains relèvent du paradoxe. Les frontières, poreuses pour les trafiquants de tout acabit, constituent par contre de véritables murailles difficilement franchissables pour les opérateurs économiques. Tenez ! Alors qu’en Europe une dizaine de jours suffisent, en Afrique il faut patienter un mois pour dédouaner une cargaison. Et comme si cela ne suffisait pas, huit documents de douane sont en moyenne nécessaires pour s’acquitter de ces mêmes formalités contre cinq en Europe. Du coup, le continent noir, qui déjà ne pèse pas bien lourd dans le commerce extérieur, doit, en plus, se contenter de la portion congrue que représente son mince volume d’échanges avec d’autres zones. Ainsi seulement 12% des flux commerciaux en Afrique se font entre pays africains alors que les Asiatiques échangent entre eux pour plus de la moitié de leurs négoces et qu'en Europe la proportion est de 70%.

En savoir plus...