Menu
FLASH INFOS

Menaces terroristes contre l’éducation : Le Centre-Nord veut freiner l’hémorragie du climat d’anxiété

Un climat d’anxiété et de peur est en passe d’atteindre les établissements scolaires de certaines localités de la région du Centre-Nord, frontalière de la province du Soum (région du Sahel). Et cela depuis l’attaque terroriste du 03 mars dernier à Kourfayel (commune de Djibo) qui a causé la mort  de l’instituteur Salifou Badini, directeur de l’école primaire du dit village. Des enseignants ont même déserté leurs postes suite à des rumeurs faisant état du passage d’individus suspects dans des écoles. Face à la situation, les autorités administratives, éducatives et sécuritaires régionales, provinciales et des localités concernées ont initié des rencontres de concertation et des sorties sur le terrain afin de témoigner leur solidarité et leurs encouragements aux enseignants et aussi, assurer à ces dernier que des mesures sont mises en œuvre pour leur sécurité.

En savoir plus...

Une lettre pour Laye : Les enseignants commencent à déserter le Soum

Cher Wambi,

Je n’aurais pas voulu introduire ma lettre par ces notes affligeantes, mais hélas, l’actualité ne me laisse pas le choix.

En effet, les djihadistes ont encore frappé le Soum, précisément Tongomayel et Baraboulé, dans la nuit du lundi 27 février 2017, comme tu l’as certainement appris par les radios dont les rayons d’émission couvrent Laye. Si l’on ne déplore aucune perte en vie humaine, les dégâts matériels sont, quant à eux, très importants. Les bâtiments des deux commissariats ont été incendiés et des motos ont été brûlées et d’autres emportées par les hommes du prédicateur Ibrahim Malam Dicko qui ont revendiqué ces attaques.

En savoir plus...