Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Les élucubrations de Toégui : Bonne année, point barre !

Bonjour. Qu’est-ce qu’il vous faut pour ces premières élucubrations de l’année 2017 ? Des élucus élucus ou des élucus très élucus ? Ou des élucus très très élucus ? Allons seulement !

 

Je ne sais plus si je vous avais souhaité la bonne année mais qu’importe, abondance de vœux ne nuit pas. Alors, « Bonne année  madame », « Bonne année monsieur. »

La fête a été belle, y a pas à dire. Le boire, le manger. J’ai eu de la viande de brousse, figurez-vous. Du gnontoro d’origine réceptionné dès la première heure de l’année nouvelle grâce à Air Gomboro. Mais je vous préviens… ne vous avisez pas à mélanger le gnontoro avec le vin rouge gaulois, sinon vous m’en direz des nouvelles. Monafion !  Moi qui vous parle, une semaine après le jour de l’An j’étais toujours euphorique. C’est dans cet état que je suis  allé souhaiter un « Happy new year » à Nakibeugo.

Pendant que j’étais en positon de garde-à-vous, Nakib décréta que pour cette année 2017 encore, comme pour les années passées, il m’envoyait à l’exercice de mes fonctions. Il a même ajouté que contrairement aux autres années j’étais à présent l’élucubreur de tous les Burkinabè et non plus des seuls gars du 3Wlobs. A un ou deux mots près, c’est la même sentence que le Président du Faso avait prononcé à l’endroit du Général Oumarou Sadou.

Je remerciai le Boss Nakib pour la confiance qu’il avait placée en moi sans toutefois lui révéler  que pour cette année 2017 je compte me présenter au  concours de « l’élucubreur le plus bête du monde ».

Lorsque j’étais sur le point de quitter son bureau Nakib m’appela et me dit :

- Toégui qu’est-ce qui se passe ? Tu as tendance à minimiser ton rôle de lanceur d’alerte. N’oublie pas que tu es élucubreur et lanceur d’alerte à la fois.

Oui, Boss, je sais que je suis aussi lanceur d’alerte mais à quoi ça sert de lancer des alertes  qui restent lettre morte ? Vous savez par exemple que j’ai suggéré de nommer Luc Marius Ibriga comme Ministre  du délit d’apparence. N’est-ce pas qu’un nouveau gouvernement est annoncé pour bientôt ? Vous verrez bien que j’ai parlé dans le vide. Qui de droit s’en fout.

A propos, ce remaniement ministériel qui a été annoncé au cours d’une conférence de presse extraordinaire, ça commence à faire long. Un peu comme la Commission Constitutionnelle de Halidou Ouédraogo  qui elle aussi tarde à nous livrer ses conclusions. Moi Président… si j’annonce un remaniement ministériel le matin, je le publie le soir sans faute. Si par extraordinaire le remaniement devrait être retardé, interdiction  absolue sera faite aux ministres en fonction de procéder à toute nomination dans l’intervalle. Mais voilà près de 2 semaines que nous sommes dans l’attente et le dernier  Conseil des Ministres a même  procédé à des nominations comme si de rien   n’était.

Encore une fois, je vous dis « Bonne année ». Comme vous le constatez je vous dis « Bonne année » c’est tout. Juste en deux mots. Je n’ai pas coutume de faire suivre mes vœux d’un chapelet de sous-vœux : Bonne année… beaucoup de ceci beaucoup de cela… Santé… argent, prospérité, bébé, femme, mari, etc. Ma conviction est que l’essentiel est de passer une bonne année.

Sinon, on peut battre le record du 4+1 du PMUB en 2017 et passer une mauvaise année. On peut prendre Miss Burkina pour épouse et passer une mauvaise année. On peut accoucher de très beaux jumeaux et passer une mauvaise année. Et on peut être nommé ministre, PDG, député, et passer une mauvaise année. Comment cela ? Si vous gagnez tout ce que j’ai cité ci-dessus et que vous passez 6 mois dans la clinique la plus huppée de Ouaga, est-ce une bonne année ?

Mais moi Toégui, je vous souhaite « Bonne année, beaucoup de gnontoro ». Ouais, j’ai dit beaucoup de gnontoro mais n’ayez crainte. Ouais, beaucoup de gnontoro, ça c’est un souhait raisonnable. Si y a du gnontoro, y a d’la joie. Si y a d’la joie, y a d’la santé. Et si y a d’la santé, y a d’la joie. La joie et la santé, c’est ce qui fait une bonne année. Alors une fois encore « Bonne année, beaucoup de gnontoro ».

La page 6 me fait signe. Elle me dit que si je n’arrête pas, elle va tout foutre en l’air. Elle s’en fout (!!!) ma page 6. Si j’insiste ça va effectivement arriver à mon argent. Minute, chère page 6. Juste le temps d’une toute petite mise au point.

Je vous ai parlé à l’instant de ce cocktail explosif à base de gnontoro et de vin gaulois qui a failli m’enivrer le jour de l’An. N’allez pas croire que c’est parce que j’ai fait la fête le 1er janvier. Le 1er janvier, je fais bombance mais je ne fais pas la fête. A l’avènement d’une nouvelle année, ce sont les écervelés qui se disent : « Chante et ris, mon âme. Un an de plus ! » et ils pètent le champagne. Les sages eux se disent : « Pleure, mon âme. Un an de moins ».

Je fais partie des sages. Pour nous, +1 = -1. Plus un égal moins 1 en langage non mathématique. Vous dites que c’est une autre version du verre à moitié vide et du verre à moitié plein ? Bravo ! C’est tout à fait cela.

Chaque jour de l’An, il y a un rituel immuable auquel je me livre. Je retourne mon gros miroir pour le placer côté face. Il y a un an, le 1er janvier, je l’avais retourné pour le placer côté pile. Et chaque fois, je me regarde durant un quart d’heure. Le constat est toujours le même : beaucoup de dégâts. C’est même toujours « plus pire » que le 1er janvier de l’an passé. Kiorr ! Je cours au gnontoro et je bois un coup. Puis je double la dose. Et je double encore la dose. Chienne de vie !

Dès que je quittai le bureau de Nakib je me mis aussitôt à cogiter. Parce que Chef Nakib il a l’air bonasse comme ça, mais attention ! Ses ordres sont des ordres. Il veut des résultats et tout de suite. Je m’empressai donc d’ôter ma casquette d’élucubreur pour porter celle de lanceur d’alerte.

Savez-vous que les forces de l’ordre ont commencé à baisser les armes face à l’incivisme galopant ? Voilà… Vous savez que pour un cycliste c’est une infraction que de circuler la nuit sans phare. Un tel délit est sanctionné par une amende. A défaut de payement, le vélo est emporté et gardé en fourrière au commissariat de police jusqu’au règlement de la contravention. Mais maintenant que je vous l’ai dit  vous pouvez l’observer. Dans la ville de Ouaga, il n’y a pas une seule bicyclette qui a un dispositif d’éclairage. Et la police n’en a cure. Pour ne pas dire que la police s’en fout.

Et pourtant, force reste à la loi. Force reste à la loi ? Ce slogan n’est plus parole d’évangile pour moi. C’est pourquoi depuis les événements de Makognadougou je suis très triste. Cette histoire n’augure rien de bon. Dozos contre Koglweogo… Koglweogo contre Dozos. C’est la situation la plus dramatique que notre cher pays aura connue si on ne trouve pas vite une solution consensuelle. Mais à la vérité, je m’inquiète pour moi même car ce serait la fin des élucubrations. Parce que je sais qu’il n’y a pas d’élucubreur au Rwanda. Qu’il n’y a pas d’élucubreur en Centrafrique. Pas d’élucubreur en Syrie. Pas d’élucubreur en Libye.

Et pour me consoler vous dites que force reste à la loi ? Hélas, j’ai déjà entendu ces paroles, avec les chambres noires… J’ai déjà entendu ces paroles avec le port obligatoire du casque. J’ai déjà entendu ces paroles avec la Taxe de développement communal.

Mon Dieu ! Prions pour notre pays bien aimé !

 

Charles Guibo

Commentaires   

0 #2 yé ! 10-01-2017 11:49
Bingo ! Un élucubreur sur commande est un faux élucubreur. Conclusion: Toégui, tu es un faux élucubreur. Mais tu diras à Nakib qu'on mettra les koglweogo du 3wLobs à ses trousses s'il veut qu'on te partage avec tous les burkinabè ! Nous on va avoir quoi ? Une patte ? Une queue ?

Toégui, saches que les verres à moitié plein ou vide sont des histoires de galériens. Je connais un gars à Ouaga 2000. Lui son verre est toujours plein. Même pas à ras bord. Non, çà déborde. +1=+1, point barre !

Puis, sois honnête et admets que six mois dans la clinique la plus huppée de Ouaga, c'est quand même l'aubaine lorsqu'on est Agent Itinérant de Santé à Dounkou...

PS.: pour ton rituel annuel, gnontoro ou pas, y a rien à faire : tu vas finir mollusque...
Citer
0 #1 Sidzabda 10-01-2017 10:01
Toégui; il faut aller à l'école, pas l'école du blanc mais "l'école de la vie" pour savoir qu'un verre est toujours plein, il n'y pas de verre à moitié vide ou à moitié plein. si quelqu'un est n'a pas à mangé, son verre est plein car il a la santé; si quelqu'un est malade son verre est plein car il est en vie. il faut aller à l'école du développement personnel où on dit que tout est positif sauf notre regard le transforme. alors je sais que mon verre est plein, je sais aussi que ton verre est plein car tu peux élucubrer, le verre de Ousseni ILBOUDO est plein car il peut toujours causer mal (différent de malcause), le verre de Nakibeogo est plein car il passe toujours sur la rue Ousmane Sibiri pour rejoindre le siège de son canard; donc le verre de l'Observateur paalga est plein car il parait tous les jours et nous coûte 300 F CFA.
Mais si tu vas souhaiter la bonne année, au lieu d'aligner les mots, il faut juste donner deux mots; la santé et l'action. si on a la santé et on agit, 2018 sera toujours meilleure, alors bonne et heureuse année 2017 dans la santé et l'action.
Citer

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut