Menu
FLASH INFOS

Ouaga en tremble toujours

Une Lettre pour Laye

Cher Wambi,

Les prédicateurs avaient annoncé la canicule du pays dit des hommes intègres ce jeudi 17 juillet. Le ciel soit loué, il n’en fut rien. Car, avant même que l’astre du jour ne sorte de son sommeil, de gros nuages avaient déjà investi l’horizon. Ce qui devait arriver donc arriva.

Que d’eau sur cette terre bénie des dieux !

En savoir plus...

- Tantie Béa sur le départ

Cher Wambi,

Cinq années déjà se sont écoulées après le déluge du 1er septembre qui faillit emporter la capitale et ses environs.

L’on se rappelle, en effet, comme si c’était hier ses maisons qui se sont écroulées tels des châteaux de cartes, ces biens disparus à jamais, sans oublier les pertes en vies humaines.

La compassion et la générosité de bonnes volontés et des hommes de foi, ainsi que la Communauté internationale ont eu raison de la détresse nationale et, aujourd’hui, on ne tarit toujours pas de louanges à Bon Dieu.

En savoir plus...