Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

La CODER à Abidjan : «Rien ne se construit avec une nation divisée» (Blaise Compaoré)

Dans le cadre de ses rencontres avec les anciens chefs d’Etat burkinabè, une délégation de la Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (CODER) a été reçue par l’ex-président Blaise Compaoré à Abidjan, le 11 avril 2017. A l’issue de ce tête-à-tête, un communiqué signé du président de la Coalition nous est parvenu et nous vous le proposons in extenso.

 

Le Président Blaise Compaoré a reçu à Abidjan, le mardi 11 avril 2017, une délégation de la Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (CODER) conduite par son Président, Maître Gilbert Noël Ouédraogo.

Dans son mot d’accueil, le Président Blaise Compaoré a remercié la délégation pour sa visite et souhaité tout le bonheur au peuple burkinabè, la paix, la stabilité et la concorde nationale au Burkina Faso. Il a notamment souligné que rien ne peut se construire avec une nation divisée, d’où la nécessité de la réconciliation nationale.

Dans cette perspective, le peuple doit se retrouver et repartir sur des bases saines.

Le Président de la CODER a remercié le Président Compaoré pour sa disponibilité et son intérêt pour la vie des Burkinabè. Il a fait une présentation de l’historique de la CODER, de son fonctionnement, de son offre en quatre points, de ses activités en cours et à venir et des perspectives en vue de la réalisation de la réconciliation nationale.

La délégation de la CODER a informé le Président Compaoré qu’elle poursuivrait ses rencontres avec les forces vives de la nation et que dans ce cadre, elle rencontrerait dans les prochains jours les associations des victimes de l’insurrection populaire et du coup d’Etat du 16 septembre 2015 et d’autres personnalités.

Après des échanges riches et constructifs, le Président Compaoré a salué la démarche et la vision de la CODER et apporté son adhésion et son soutien au processus de réalisation de la réconciliation nationale, qui constitue une nécessité pour la relance de notre pays.

Cette rencontre, qui s’inscrit dans une démarche de réalisation du consensus national autour de la réconciliation nationale, a été aussi l’occasion pour la CODER de partager avec le Président Compaoré ses analyses sur l’état de la Nation.

Au terme des échanges, le Président de la CODER a exprimé au Président Compaoré ses sincères remerciements pour son écoute et sa disponibilité à accompagner le processus initié par la CODER. Le Président Compaoré a recommandé à la CODER de continuer à travailler dans la même dynamique de concertation en élargissant le consensus afin d' y associer et de convaincre tous les acteurs de la vie nationale et, partant, toutes les populations, de la nécessité d’aller maintenant à la réconciliation nationale dans une démarche collective et inclusive à l’issue d’un processus consensuel, franc, sincère et sans esprit partisan.

 

Abidjan, le 11 avril 2017

 

Le Président de CODER

Me Gilbert Noël Ouédraogo

Commentaires   

0 #10 Raogo 14-04-2017 13:57
Blaise Compaoré : « une marche n’a jamais changé une loi ».
Citer
0 #9 Bouba 14-04-2017 12:31
Regardez les! une bande de déflatés politiques
Citer
0 #8 Neilson 14-04-2017 11:42
Cherchez l’erreur sur la photo ! Vous l’avez trouvée j’en suis sûr ; c’est bien Ablassé à coté de Blaise, et vous observerez que les quatre à partir de Dabo, donc à gauche, ont le sourire sinon le rire aux lèvres sauf Ablassé qui affiche une vraie mine d’enterrement comme si on lui avait obligé d’aller à cette rencontre, à moins que ce ne soit Blaise qui lui aurait « soufflé dans les bronches», même le monsieur derrière Ablassé même s’il ne rit pas, est très détendu. Non, il y a des signes qui ne trompent pas même si Gilbert dans son communiqué tente de nous faire « boire l’eau » par les narines. Question à Blaise : qui est à l’origine de la division de la nation, si division il y a vraiment ?
Citer
0 #7 Achille De TAPSOBA 14-04-2017 10:14
Rien ne se construit dans l'impunité ou l'injustice pendant 27 ans
Citer
0 #6 Ali 14-04-2017 09:13
Affaire de CODER là nous pompe sérieusement l'air maintenant. Tous les jours c'est CODER par ici CODER par là. Je n'ai jamais vu une réconciliation réclamée au pas de charge comme celle-ci. Si c'est pour une deuxième journée nationale du pardon, c'est raté !
Citer
0 #5 guingraogo 14-04-2017 08:16
Les responsables de la Coder sont-ils encore crédibles après tout ce que l'on sait?
Citer
0 #4 BOUDA 14-04-2017 07:58
A VOIR CETTE PHOTO JE PENSE QUE LE PEUPLE NE S'EST PAS Trompé DE DONNER UN SCORE PITOYABLE A CERTAINS ACTEURS DE LA SCÈNE POLITIQUE. CERTAINS N'ONT AUCUN SENS DE L'HONNEUR ET NE MÉRITENT VRAIMENT PAS D'ÊTRE QUOI QUE CE SOIT DANS CE PAYS. OH ! SACRILÈGE QUAND TU NOUS TIENS !
Citer
0 #3 LoiseauDeMinerve 14-04-2017 07:49
Blaise est-il ivoirien ou burkinabè ? Pourquoi des politiciens burkinabè doivent aller discuter affaires intérieures du BF avec un étranger ? Y a manifestement intelligence avec l’extérieur et la justice devrait se saisir de cette affaire. Á ces gesticulateurs, qu'il sache que la patiente et la tolérance ont une limite sur le plan humain. Il eût fallu faire un RAZ général comme l'a si bien réalisé le Capitaine RAWLLINGS.
Citer
+1 #2 Dimathème 14-04-2017 06:39
Ce récit est signé par Gilbert himself comme s'il n'y avait pas de journaliste pour les accompagner et porter sa critique personnelle. Pourquoi chercher à contrôler l'information? Si vous êtes certains de ce que vous êtes allés faire, il fallait nous associer. Bon bref, depuis qu'il est sorti se promener dans les régions et même à l'extérieur pour dire qu'il demande pardon, j'ai fait des écrits pour dire que je n'avais point confiance en lui. mais mes écrits ont été censurés. Gilbert et Ablassé pensent avec la PANSE. Ills sont collés à la politique de Blaise et comme Rock n'a pas mis un morceau de pain dans la bouche de quelqu'un on décide de faire le travail du HCNR.
j'ai plusieurs questions et j'aimerai des réponses.
- au nom de qui est ce qu'ils ce sont rendus en RCI? En tout cas pas au nom de tous les BURKIINABE car je ne m'y reconnais pas.
- quels sont les groupes ethnies en conflit sur le territoire nationale pour qu'on parle de réconciliation?
-qui est en conflit avec qui pour qu'on nous casse les oreilles avec cette histoire de réconciliation nationale? Réconciliation de qui avec qui?
- qui sont les bourreaux qui poussé le peuple à son dernier retranchement? Aujourd'hui grâce à la CODER, le bourreau devient la victime et la victime le bourreau. Gilbert je signale que grâce à ta décision personnelle d'appeler les députés de l'ADF-RDA à voter oui, j'ai été poursuivi par des militaires Burkinabè et heureusement ils n'avaient plus de munition et ça c'est la première fois que je le dis.
En plus tu utilises un ton dans ton récit qui laisse croire que Blaise est encore au pouvoir. Vraiment il faut achever ce qui a commencé. Gilbert est et restera un judoka (suivez mon regard).je suis désolé mais au grand jamais je ne peux faire confiance à ce monsieur. Il avait fait son méa culpa et le voilà qui reprend son baton pour encore faire couler la division et la haine. Tu es politicien, bon vent.
Citer
0 #1 Sidzabda 13-04-2017 23:01
un non évènement comme dirait l'autre. on dirait que ce sont ceux qui ont perdu leurs privilèges en 2014 qui se retrouvent dans la CODER il faut élargir si vous voulez prendre d'autres personnes, mais vous n'aurez pas d'autres personnes car seuls vous avez des problèmes et avec vous même
Citer

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut