Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Andropause : La virilité s’en va, la fécondité demeure

Alors que la ménopause chez la femme est bien connue, il n’en est pas le cas de l’andropause de l’homme.  On tend même souvent à confondre les deux maux, pourtant bien distincts. En effet, l’andropause ne marque pas la fin de la fertilité. Il se manifeste par une diminution progressive des hormones masculines chez certains hommes. A quel âge survient l’andropause ? Comment cela se manifeste ? Un homme «andropausé» peut-il toujours faire des enfants ?  Le Dr Ouédraogo Baombingba Sosthène Jossélyn, chirurgien urologue-andrologue à l’hôpital Yalgado, lève le voile dans une interview qu’il nous a accordée par mail le lundi 10 juillet 2017.

 

1 - Qu'est-ce que l'andropause ?

Je tiens tout d’abord à préciser que sur le plan scientifique, le terme andropause est aujourd'hui abandonné au profit de  "Déficit androgénique lié à l’âge" (DALA) ou de « Partial androgen deficiency in agin men» (PADAM, en anglais). Pour l'ISSAM, (International society for the study of the agin male),  le DALA se définit donc comme un syndrome biochimique associé à l'avancée en âge et caractérisé par une diminution des androgènes (la testostérone essentiellement) dans le sérum avec ou sans diminution de la sensibilité aux androgènes, entraînant une altération significative de la qualité de vie et affectant de manière néfaste la fonction de plusieurs organes.

Ndlr : La testostérone est l’hormone responsable de la gravité de la voix, de la masse musculaire, de la barbe et du système pileux (relatif à la poussée des poils et des cheveux), propres à l’homme.

2- A quel âge survient l'andropause ?

L’âge de survenue est variable d'un individu à un autre. Le vieillissement masculin se caractérise par une chute très progressive de la sécrétion de testostérone. Le déclin de la testostéronémie débute vers l’âge de 30 ans à raison de 1,6% par an et n'aboutit à un déficit qu'autour de 60 ans. Toutefois, son effet peut être précipité ou majoré par certains médicaments ou certaines comorbidités (association de deux maladies, psychiques ou physiques : ndlr). Le DALA touche un homme sur 3 après 70 ans et à 80 ans 50% des hommes en sont atteints.

3- Y a t-il différents types d'andropause?

Il y a plusieurs sortes de déficit androgénique. Mais quand on parle de l'andropause, on fait allusion au déficit lié à l’âge qui peut se manifester de plusieurs façons.

4- Quels sont ces signes?

Les manifestations renvoient au rôle de la testostérone (des androgènes), notamment dans:

  • le maintien de l’androgénisation : on aura des troubles phaneriens ; musculaires osseux (fatigabilité lors des efforts physiques, diminution de la force musculaire). On pourra également observer une peau fine, pâle, sèche, fragile ou dépigmentée ; une mauvaise adaptation à la chaleur, une baisse de la densité de l'épaisseur et de la vitesse de croissance des cheveux, une baisse de la poussée des poils, des cheveux et de la barbe, un grisonnement… ;
  • la stimulation du système nerveux central : on aura des troubles de la libido (manque d’appétit sexuel) ; de l'humeur et de l'élan vital (dépression, manque de combativité, altération de la capacité au travail, manque d’envie de faire ou de créer) ; du sommeil (syndrome d’apnée obstructive du sommeil, endormissement intempestif, fatigue diurne) ; de la température et de la sueur (bouffées de chaleur) ;
  • le développement et le fonctionnement des organes génitaux: on aura des troubles de l'érection (érections moins rigides et moins nombreuses) ; des caractères sexuels et de la spermatogénèse (diminution du volume du testicule, augmentation de l'épaisseur des enveloppes, perte de l'élasticité avec une altération de la sensibilité du gland et du fourreau).

5- Quels sont les facteurs de risque ?

Les facteurs favorisants sont essentiellement les comorbidités notamment les maladies systémiques, les  hospitalisations prolongées, les traumatismes, le stress, l’insuffisance rénale ou l’hépatique chronique, les affections pulmonaires ou cancéreuses, les AVC. A ces facteurs s’ajoutent l'utilisation prolongée de certains médicaments, l'alcoolisme chronique, l'obésité ou le déficit pondéral, la sédentarité, le tabagisme (controversé), les maladies chroniques graves.

 

6- Peut-on éviter ou retarder l’andropause?

Oui. En observant une bonne hygiène de vie et une activité physique régulière. En évitant les facteurs de risque pouvant précipiter sa survenue.

 

 7- Peut-on la soigner?

Oui et le but du traitement est de rétablir une imprégnation androgénique physiologique adaptée à l’âge afin de maintenir les effets positifs de l'androgenisation acquise à l'issue de la puberté. Il se fait en milieu médical.

          8- On sait que chez la femme la ménopause marque la fin de la      reproduction. Est-ce le cas également lors de l'andropause?

Non. Contrairement à la ménopause qui touche toutes les femmes, l'andropause ne touche que certains hommes. La sécrétion de testostérone diminue de façon progressive et partielle alors que dans la ménopause l'arrêt est définitif. L’andropause ne devient donc significative qu'après 60 ans et il y a une conservation des possibilités de reproduction jusqu'à un âge avancé.

.9- Vos conseils pour bien vivre son andropause

Il faut consulter un urologue lorsqu'on commence à sentir les signes, ou si possible dès qu'on a la cinquantaine, en dehors de tout signe d'appel. Le médecin pourra mettre en place un programme de surveillance pour prévenir et traiter éventuellement le DALA.

 

Alima Séogo/Koanda

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut