Menu
FLASH INFOS

« La sanction sera sévère pour ceux qui profitent du mois de jeûne pour augmenter le prix de leurs produits »

Sur invitation de la Ligue burkinabé pour la lecture et la mémorisation du saint Coran, le Cheick Abderrahmane Démé a séjourné à Ouagadougou du 21 juin au 18 juillet 2014 et animé des séances d’analyses pluridisciplinaires du saint Coran. Avant de s’envoler dans l’après-midi du vendredi 18 juillet courant, il a, une fois de plus, attiré l’attention de ses frères en islam sur l’obligation de se départir de tout acte qui n’honore pas, non seulement son auteur, mais également la religion. « La sanction sera sévère », a-t-il prévenu.

En savoir plus...

Imam Aboubacar Sana sur l’unité islamique : «Chez nous, ça patauge dans tous les sens»

« Les gens comme moi qui disent ce qui leur passe par la tête sont susceptibles de se tromper. Dites-moi ce que vous voulez, et je vous ferai parvenir mes réponses par écrit». Crainte ou sagesse, en nous recevant dans son salon dans la matinée du dimanche 13 juillet 2014, Aboubacar Sana a voulu jouer la carte de la retenue, même après avoir été démarché 24 heures plus tôt. Même s’il était affaibli par une grippe, sa vivacité était cependant restée intacte. Des différents événements qui ont jalonné sa vie, il en parle dans les moindres détails. Du village de Nonbré au sud du pays au minaret de la grande mosquée de Ouagadougou, le chemin aura été long et tortueux pour cet imam. Le pire, selon lui, peut être évité seulement avec l’unité des musulmans.

En savoir plus...