Menu
FLASH INFOS

Sécurisation de l’approvisionnement de notre pays : «Eviter une défiance de la signature du Burkina»

D’abord latente puis ouverte, la crise politique qui secoue le Burkina a connu son paroxysme dans la dernière semaine d’octobre avec la démission du président Blaise Compaoré le 31 octobre 2014, non seulement en raison des casses et autres actes de vandalisme mais également de l’attentisme dont ont fait montre nombre d’investisseurs locaux et étrangers au cours de cette année 2014. Dans l’entretien qu’il nous a accordé, l’économiste-chercheur Rasablaga Seydou Ouédraogo, enseignant à l’université Ouaga II et coordonnateur de l’institut FREE AFRIK, organisme indépendant spécialisé dans les cas des pays de la CEDEAO, nous parle des conséquences   de cette crise et des mesures immédiates à prendre pour en sortir au plus vite. L’enjeu : sauvegarder la qualité de la signature tant publique que privée du Burkina Faso. Bref, recréer la confiance pour relancer l’économie de notre pays.

En savoir plus...

Le message des évêques du Burkina: "Nous appelons à un véritable changement"

Depuis 2010, les évêques du Burkina n’ont cessé d’attirer l’attention des Burkinabè sur les différents maux qui minaient le Pays des hommes intègres. Aujourd’hui encore, lendemain de la chute de Blaise Compaoré, ils appellent à « un véritable changement, c’est-à-dire à la conversion des cœurs pour un sursaut susceptible d’ouvrir un avenir de justice. Lisez !

En savoir plus...