Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Elucubrations de Toégui : Ernest Nongma a parlé…

Elucus cash… Vénéga !

J’ai trouvé. Eurêka. J’ai trouvé. Vous allez voir ce que vous allez voir. Qui n’a pas droit à une V8 ? Nous avons tous droit à une V8. Qui n’a pas droit à un R+ à Ouaga 2000 ? Nous avons tous droit à un R+ à Ouaga 2000. Bravo, mon cher génie créateur, repose-toi et mange.

J’ai cogité longtemps mais en vain, à la création d’une grosse OSC. Une OSC juteuse avec des partenaires outre-mer qui ne regardent pas à la dépense. Pas une OSC vivant de tee-shirt et dont la principale activité serait d’animer des marches-meetings. Pas une OSC qui serait la sous-OSC d’une sous-OSC et l’OSC d’un parti Tête de rat ou d’un parti Queue de Lion.

J’ai cogité longtemps et à présent je tiens le bon bout. J’ai mon OSC sans avoir empiété sur les plates-bandes d’autres OSC traitant de l’excision, du monde rural, du quota-genre, de l’assistance médicale.

A la vérité, j’ai été inspiré il y a une semaine lorsque j’ai aperçu à la Télé, une association dont j’ignorais l’existence jusque-là : l’Amicale des épouses des membres du Gouvernement.

Au Bantaaré, et probablement à l’Université de Zogona, au Bantaaré on nous a appris que lorsqu’on veut poser une question sur quelque chose qu’on ne comprend pas, on place un point d’interrogation. Comme ceci : ?

Toujours au Bantaaré, et très certainement à l’Université de Ouaga Zogona encore, au Bantaaré on nous a appris que lorsqu’on veut s’exclamer en poussant un cri de joie, on met un point d’exclamation. Comme ceci : !

Une Amicale des épouses des membres du Gouvernement ????? !!!!!

Depuis quand date cette Amicale ? Du Gouvernement de Yvon Bourges, Gouverneur de la France d’Outre-mer et de Ouezzin Daniel Coulibaly, Vice-Président du Conseil ? De la 1re République sous Maurice Yaméogo ? De la 2e République sous Sangoulé Lamizana ? Du Gouvernement du CMPRN sous Saye Zerbo ? Du Gouvernement du CSP1 ? Du CSP2 ? De la Révolution d’août sous Thomas Sankara ? Des Gouvernements du Capitaine Blaise Compaoré avec les multiples Premier Ministre ?

Ha ! Ah ! Vous avez suivi l’émission «Tapis rouge» de la Radio Nationale ? Ernest Nongma Ouédraogo en était le «Guest star». Et il a parlé durant près de 2 heures. Ouvrez bien les oreilles. Je dis qu’il a parlé. N’allez pas dire que j’ai dit ceci et cela alors que je n’ai rien dit de ceci ni de cela à propos des amis de Zéphirin Diabré.

Oui, ce sont toujours les amis de Zeph puisqu’ils ont affirmé qu’il n’y a pas ce type qui peut les faire quitter le parti du Lion.

Puisqu’ils ont affirmé qu’il n’y a pas ce type qui peut les empêcher de s’appeler comme s’appelle Zéphirin Diabré : UPC un jour UPC toujours ! Alors écoutez-moi bien Messieurs et Mesdames les mauvaises langues de Ouaga. Ernest Nongma a parlé. Il a affirmé que de son Bokin natal, il a reçu la visite du regretté Gorba, feu Salif Diallo qui est venu lui rendre visite et lui faire part du projet de création d’un grand parti de Gauche. Ernest Nongma a avoué que l’idée de création d’un tel parti lui a paru intéressante. Je suis un peu dur d’oreille mais voilà ce que j’ai entendu. Je jure sur la souricière de l’Oncle Tougolo que je n’ai pas entendu Ernest Nongma déclarer qu’il a pris 50 millions des mains de Gorba ou que quelqu’un d’autre a pris 50 millions des mains de Gorba. Nous sommes d’accord ?

Ces 2 heures en compagnie du Ministre Nongma, ce n’était pas pour me rajeunir. Ça faisait un bail que je n’avais pas entendu l’enfant de Bokin se livrer de la sorte. En tout cas, je vais vous dire, parmi les milliers, voire les millions de Sankaristes du pays, Sankaristes d’aujourd’hui et Sankaristes d’hier, le plus Sankariste après Thomas Isidore Sankara, c’est Ernest Nongma Ouédraogo. Ce n’est pas Bénéwendé Sankara. Ce n’est pas Fidèle Toé. Je me souviens des propos qu’il avait tenus un jour en prenant un ton dépité comme s’il cachait un secret. Il était en ce temps Ministre de l’Administration territoriale et de la Sécurité :

- Nous nous sommes suffisamment occupés de nos ennemis. Maintenant nous allons nous occuper de nos amis.

Malcause, dites-vous ? Non, il n’y avait pas de malcause à l’époque et Ernest Nongma n’avait pas l’esprit à la plaisanterie, car au moment où il prononçait ses mots, le ciel du Faso commençait à se charger de nuages noirs.

Retour aux élucubrations non biodégradables avec la bonne nouvelle que je me proposais de vous annoncer. Avant cela, sachez que j’ai pris une décision durant le week-end. Je n’égorgerai plus de volaille. Je ne tuerai plus ni coq ni pintade ni kolo kolo. Mais je continuerai de manger la viande de volaille plus qu’autrefois.

Je me sens de plus en Idiot par rapport aux Mochichis des Mochichis FM. Le peuple mouton est de plus en plus savant. Ils disent des sentences dignes d’un savant Grec. Comme s’il s’adressait à moi y a un qui a dit l’autre jour : « Un idiot qui va à l’école durant plusieurs années ne devient pas plus intelligent. Il devient plus idiot ». Un autre Mochichinaute a déclaré à propos des autorités qui nous gouvernent : « On ne demande pas aux dirigeants de faire ce qu’ils peuvent faire. On leur demande de faire ce qu’ils doivent faire ».

Voilà enfin la bonne nouvelle que vous attendiez : j’ai créé une OSC. C’est une Organisation de la Société Civile qui se donne pour mission de mettre fin à la pratique de la circoncision. Vous avez bien lu, une organisation panafricaine de lutte contre la circoncision comme il en existe qui luttent contre l’excision.

N’essayez pas de me dissuader, c’est bien trop tard. J’ai déjà fait le nécessaire auprès du BBDA. Le BBDA se charge de saisir l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle. Les voleurs d’idées sont prévenus, tout « copier-coller » les conduira directement à la MACO s’il s’agit d’un petit col blanc, à la MACA s’il s’agit d’un colonel.

Entre nous, vous connaissez les raisons pour lesquelles depuis des générations, depuis des millénaires, en un mot depuis que le monde est monde nous sommes soumis à ce supplice de la circoncision ? Nous ici au Faso et les peuplades des Gondwana d’ailleurs ? C’est méchant. On impose l’excision à nos quotas-genre et comme cela ne suffit pas on impose la circoncision à nous les barbus moustachus. Si nous connaissons les effets néfastes de l’excision il faudra qu’on nous donne les raisons de la circoncision. Hein ? Pourquoi chez nous on coupe et pourquoi chez les autres on ne coupe pas ? Chez Macron on ne coupe pas. Chez Trump on ne coupe pas. Chez les Chinois on ne coupe pas. Cette pratique sélective s’apparente à un crime contre l’humanité. Et qu’on ne brandisse pas des préoccupations médicales et de santé publique. Si c’était le cas ils auraient commencé chez eux avant de venir chez nous.

On entend parfois dire que lorsque c’est pas coupé c’est vilain et lorsque c’est coupé, c’est joli. Alors on coupe. Mais nom d’un âne, on ne cherche pas que ça soit joli on cherche que ça soit performant. Point barre.

Moi j’ai ma petite idée sur ce qui ressemble à un complot universel. C’est pour nous rendre dociles. Ils se disent que si on ne coupe pas nous ne penserons qu’à ça. Donc ils coupent. A eux le septième ciel et pas à nous.

 

Charles Guibo

 

En savoir plus...

Mémorial Thomas-Sankara : « Surtout pas au Conseil de l’Entente ! » (Mariam Sankara)

Le silence assourdissant de sa famille et l’absence de sa veuve, le 2 octobre dernier, lors du lancement officiel des souscriptions pour la construction d’un mémorial avaient suscité moult appréhensions. « La famille serait-elle opposée à l’initiative ? » se demandaient beaucoup. Aujourd’hui, cette déclaration de Mariam Sankara s’apparente à un ouf  de soulagement pour  les fervents admirateurs du guide de la Révolution burkinabè. Seulement, il y a deux conditions à cette bénédiction familiale : que les commanditaires et les exécutants de cet assassinat soient connus au plus vite et que ce mémorial ne soit pas, et surtout pas,  érigé au sein du Conseil de l’Entente.

En savoir plus...