Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

A l’heure des stats : Etalons, meilleure attaque

La CAN Gabon 2017 étant finie, on est à l’heure du bilan. Dans la foulée, la Confédération africaine de football (CAF) a rendu officielles les statistiques de la compétition. Et dans ce jeu de chiffres, l’on se rend compte que les Etalons du Burkina ont été l’équipe la plus mordante sur le front de l’attaque : 23 occasions de buts en 6 matches. Elle a frappé au but 76 fois dont 27 tirs cadrés et 8 buts marqués. Aucune formation n’a fait autant.

 

 

Cette équipe des Etalons, contrairement à tout ce qui a pu se dire ou tout ce qui a été fait comme analyse, reste de loin la formation la plus offensive de la CAN 2017. En effet, à l’issue de la compétition et conformément aux statistiques livrées par la société WTVision, fournisseur de statistiques officielles de la Total CAN 2017, les Etalons étaient très mordants sur les pelouses du Gabon. D’abord sur le front de l’attaque, les joueurs du coach Paulo Duarte ont été très remuants. Sur les 6 matches joués (3 en poule, quart de finale, demi-finale et match de classement) ils ont frappé au but 76e fois. C’est le meilleur total de la compétition. 27 tirs ont été cadrés et ils ont obtenu 23 occasions de but. Dans cette palme de l’offensive, le Burkina est suivi par le Cameroun qui a réalisé 75 tirs dont 24 cadrés. Pas étonnant que la meilleure attaque revienne au Burkina avec 8 réalisations. Le Cameroun est là aussi en embuscade ainsi que la RD Congo avec 7 buts.

A titre individuel, Bertrand Traoré est curieusement l’Etalon qui a le plus tenté sa chance. Il a été le 2e joueur ayant eu d’occasions de but (6 occasions) derrière le Ghanéen Jordan Ayew (7). Mais il passe devant en matière de tirs (16 frappes). Son grand frère Alain Traoré est le joueur qui a le plus frappé hors de la surface (11 tentatives). Bertrand en a réalisé 9.

Dans les cages, le jeune portier Hervé Koffi Kouakou, du haut de ses 20 ans, a éclaboussé le tournoi de son talent. Il a été décisif sur certains arrêts même s’il doit encore améliorer ses sorties. Mais avec le bagage technique dont il dispose et le talent qu’il a étalé, il est promis à un bel avenir. A cette CAN, il a réalisé 21 arrêts et passe devant Fabrice Ondoa du Cameroun (20) et Hicham El Hadary d’Egypte (19). Pour une première CAN, le garçon ne pouvait pas mieux faire. C’est vrai qu’il a été moins fringant lors des tirs au but en demi-finale face aux Pharaons, mais sur l’ensemble de la compétition, il a su tirer son épingle du jeu ; en remplissant son contrat avec brio. L’on a encore en mémoire le tacle impérial sur le capitaine camerounais lors du premier match des Etalons et l’arrêt réalisé tel un gardien de handball sur une frappe du Gabonais Bouanga.

Par contre, là où les Etalons ont péché, c’est sur le plan de la discipline du jeu. Ils ont certes respecté les consignes de leur coach, mais ont été durs dans le jeu. Cette agressivité a valu à Charles Kaboré et à ses coéquipiers de récolter 10 cartons jeunes sur les 85 qui ont été distribués par les arbitres.

D’ailleurs lors des demi-finales, il y avait 4 joueurs burkinabè qui étaient sous la menace d’une suspension pour le match de classement (Blati Touré, Charles Kaboré, Yacouba Coulibaly et Préjuce Nacoulma). Mais au finish, ils se sont tirés d’affaire. Ils n’ont pas eu le prix du fair-play, cependant, le bronze obtenu a absout toutes les erreurs.

 

Kader Traoré

 

 

 

 

Occasions de but

Burkina : 23

Ghana : 23

Sénégal : 22

Cameroun : 21

Tunisie : 18

 

Tirs

Burkina : 76

Cameroun 75

Sénégal : 65

Ghana : 62

Tunisie : 55

 

Nombre d’arrêts des gardiens

Hervé Koffi (Burkina) : 20

Fabrice Ondoa (Cameroun) : 20

Tatenda Mkuruva (Zimbabwe) : 18

El Hadary (Egypte) : 18

Razak Ofori (Ghana) : 13

 

Cartons jaunes

Cameroun : 12

Burkina : 10

Egypte : 10

Algérie : 7

Sénégal : 7

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut