Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

8es Jeux de la francophonie : 100 compétiteurs pour défendre les couleurs nationales

Tout comme Marthe Koala, Laetitia Bambara est l’une des chances pour le Burkina de décrocher une médaille Tout comme Marthe Koala, Laetitia Bambara est l’une des chances pour le Burkina de décrocher une médaille

Les athlètes et acteurs culturels burkinabé qui doivent défendre les couleurs du pays sont en train d’affluer à Abidjan où ils doivent prendre part aux 8es jeux de la Francophonie. Ils sont une centaine à défendre les couleurs nationales sur les bords de la lagune Ebrié.

 

Les jeux de la Francophonie, Abidjan 2017, se tiendront du 21 au 30 juillet prochain. A 2 jours de l’ouverture de cette fête sportive et artistique, la capitale ivoirienne s’est parée de ses plus beaux habits. Plus d’une cinquantaine de pays vont y effectuer le déplacement pour présenter leurs meilleurs acteurs sportifs et culturels. Le Burkina sera du voyage avec une centaine de compétiteurs. Pour ce qui est des sportifs, ils vont se mesurer aux autres dans 7 disciplines que sont l’athlétisme, le cyclisme,  le football, le handisport, le judo, la lutte et le tennis de table.

Au niveau de l’athlétisme, il y a 12 compétiteurs. Et dans cette discipline, il y a de réelles chances de médailles avec Marthe Koala aux 100 m et au saut en longueur. Il y a également Laetitia Bambara, championne d'Afrique en lancer de marteau. On ne saurait oublier le triple-sauteur Fabrice Zango qui vient de réaliser les minima pour les championnats du monde prochains. L’espoir est permis car le Burkina  avait été médaillé sur le relais 4x100 m à Beyrouth au Liban en 2009.

En cyclisme, les Etalons sont engagés dans la discipline sur route pour les moins de 23 ans. 6 coureurs (Bassirou Monéan et Jérôme Bamouni du club de l’AJCK, Cédric Zoungrana de Tan Aliz, Karima Bonkoungou et Pegdwendé Ouédraogo du RCK et Théophile Ouédraogo  de l’AS Onatel) tenteront de montrer la vitalité du cyclisme burkinabè sur une distance de 150 km. Nos forçats de la route ont effectué leur préparation à  Koudougou du 9 au 16 juillet et le DTN, Martin Sawadogo,  estime que tous ces cyclistes sont habitués aux longues distances car ils participent régulièrement aux championnats d'élite. Les adversaires à battre seront essentiellement les Français, mais aussi les rouleurs de l’Afrique du Nord.

Au niveau du Handisport, c’est le saut dans l’inconnu, dans la mesure où les 2 athlètes en lice vont effectuer leurs premiers pas dans une compétition internationale. Ils vont s’aligner sur la course de 200 m pour personnes amputées du bras et le saut en longueur pour le même type de handicap.

Les lutteurs burkinabè à ces jeux sont au nombre de 15. Ils sont inscrits en lutte olympique et en lutte africaine. L’on pourra miser une pièce sur Blaise Debé en lutte olympique et sur Romaric Kawané et Eloi Zerbo dans les combats à l’africaine. Le hic, c’est que les meilleurs dans cette discipline sont frappés par la limite d’âge. Tout compte fait, il y a des raisons d’être optimiste. 

 

Kader Traoré

 

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut