Logo
Imprimer cette page

Ministère des Mines : Vœux de meilleurs … filons

Ministère des Mines : Vœux de meilleurs … filons

 

Début d’année rime avec cérémonies de présentation de vœux. Le 12 janvier 2018, c’était au tour du ministère des Mines et des Carrières de sacrifier à la tradition en présence de l’administration et du personnel.

 

 

Les cérémonies de présentation de vœux, en plus d’être des occasions de retrouvailles et de réjouissances, sont surtout des moments privilégiés de réflexion, de rétrospective et de prospective en vue de mieux scruter l’avenir.

 

En cette nouvelle année, le ministre des Mines et des Carrières, Oumarou Idani, à l’occasion de la cérémonie organisée par son département, a d’entrée de jeu souhaité à ses agents des vœux de santé, de bonheur et de pleine  réussite  dans leurs activités. Il a également eu une pensée  pour les personnes qui ont été éprouvées au cours des 12 mois  écoulés. « Je souhaite un prompt rétablissement aux malades et salue la mémoire de ceux qui ont été arrachés à notre affection », a-t-il déclaré.

 

Le personnel, après avoir formulé à l’intention du chef du département et de sa famille ses vœux les meilleurs, s’est réjoui de la création  par la Grande Chancellerie de l’Ordre du mérite du commerce et de l’industrie avec agrafe « Mines et carrières ». L’occasion s’y prêtant, les fonctionnaires, par la voix du secrétaire général du ministère des Mines et des Carrières, Mabourlaye Nombré, ont adressé quelques doléances à M. Idani. Elles se résument à un besoin en mobilier de bureau, connexion Internet, locaux, ainsi qu’à l’accès aux concours professionnels et à la formation.

 

En réponse, le ministre Idani s’est voulu rassurant : « Je partage pleinement votre ambition commune visant à l’amélioration de vos conditions de travail et je réitère solennellement ma disponibilité à œuvrer dans ce sens.»  Et de poursuivre : « S’agissant de certaines de vos attentes, je reste persuadé qu’elles trouveront une réponse dans le cadre global de la réforme des rémunérations des salariés annoncée par le président du Faso à l’occasion du traditionnel discours de fin d’année afin d’asseoir la redistribution des fruits de la croissance.»

 

Le ministre des Mines et des Carrières avait rappelé, à l’inauguration de la mine de Houndé, que la production industrielle a été de 36 tonnes en 2015 et de 38,5 tonnes en 2016 tout en  encourageant  les sociétés minières à franchir la barre des 45 tonnes à la fin de l’année écoulée. « J’ai l’honneur et le plaisir d’annoncer qu’au 31 décembre 2017, la production s’est établie à 45,582 tonnes, soit un accroissement de 18% entre 2016 et 2017 », a-t-il indiqué. 

 

La nouvelle année connaîtra le parachèvement du processus de modernisation du cadastre minier en cours, avec pour finalité le renforcement de la contribution du secteur minier  au développement socio-économique de notre pays. Les formations et le renforcement des capacités se feront non seulement par une diversification des modules, mais également un élargissement au maximum d’agents afin de susciter un regain d’excellence dans l’élaboration des actes et la gestion quotidienne.

 

Il est également prévu le recrutement, en 2018, de 10 ingénieurs de compétences diverses en vue d’accroître les capacités techniques du ministère. Dans la même veine,  13 groupes de travail ont été mis en place sur un certain nombre de problématiques au nombre desquelles : la maîtrise des coûts de facteurs de production comme l’eau et les hydrocarbures ; l’opérationnalisation du Fonds minier de développement local et des autres fonds prévus par le Code minier ; la conférence annuelle des mines et des carrières, la réforme de la SAMAO, le forum sur la formation et l’employabilité des jeunes dans le secteur minier ; l’assainissement du portefeuille des titres miniers et autorisations par une lutte sans complaisance contre toutes les formes spéculatives dans le domaine.

 

 

 

W. Harold Alex Kaboré

 

 

Encadré

 

Quelques activités réalisées en 2017

 

 

 

L’érection du département des Mines et des Carrières en ministère autonome plein.

 

Les avancées stratégiques opérées avec la finalisation en cours des textes d’application  de la loi portant  Code minier au Burkina Faso.

 

L’adaptation de la loi portant organisation de la commercialisation de l’or et des autres substances  précieuses.

 

Les réformes institutionnelles et organisationnelles.

 

L’adoption récente de la loi portant fixation du régime des substances explosives à usage civil.

 

La deuxième édition de la semaine des activités minières  d’Afrique de l’Ouest (SAMAO), tenue du 28 au 30  septembre 2017, et qui a connu un succès.

 

L’inauguration officielle de la mine d’or de Houndé, intervenue le 9 décembre 2017, à la satisfaction générale.

 

La signature de plusieurs conventions minières

 

L’investissement de plus en plus massif dans la recherche minière

 

 

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

© 2011-2014 - Observateur Paalga - Tous droits réservés I Conception: CVP Sarl.