Logo
Imprimer cette page

Association islamique Nachroul islam de Pouytenga : Ainsi naissent les milices

Association islamique Nachroul islam de Pouytenga : Ainsi naissent les milices

On a d’abord cru à une intox, à une de ces fameux fakes news dont les réseaux sociaux se rendent souvent coupables avant de se rendre à l’évidence après quelques recoupements.

 

Une association islamique, Naschroul islam, dotée d’une sécurité islamique, aurait vu le jour à Pouytenga. Et on voit sur les photos ses membres habillés de tenues proches de celles des paramilitaires et coiffés de bérets bleus.

Dans la situation sécuritaire que connaît le Burkina Faso, marquée notamment par la répétition des attaques terroristes de présumés djihadistes qui prétendent agir au nom de l’islam, une telle information ne peut qu’interpeller, d’autant plus qu’il s’agit encore de Pouytenga.

On se rappelle en effet que c’est dans cette ville qu’en 2013, des parents d’élèves musulmans avaient opté de retirer leurs rejetons des écoles catholiques à cause du dessin de la croix du Christ qui figurait sur la tenue scolaire.

Pour revenir à l’information actuelle qui nous préoccupe, on se demande quels sont les objectifs réels de cette sécurité islamique. S’agirait-il seulement d’un simple service d’ordre comme on le voit dans presque toutes les mosquées, notamment les vendredis, mais aussi dans les églises et les temples ? Si ce n’est que ça, il n’y a pas de quoi fouetter un chat. Mais ils sont en uniforme kaki avec des bérets bleu de sorte que de la banale association à la milice, il n’y a qu’un pas à franchir, et c’est là que le bât blesse. Quelles que soient les raisons invoquées, les tenues avec les bérets, c’est vraiment le début de la militarisation.

Ça commence toujours comme ça. Et il faut prendre garde à ce que Pouytenga, pas plus qu’une autre localité du Burkina, ne se « talibanise ».

C’est pourquoi les responsables burkinabè ne doivent, sous aucun prétexte, négliger ce phénomène naissant, mais réagir contre cela avec la plus grande fermeté.

Aujourd’hui, c’est Pouytenga, demain, ce sera une autre localité du Burkina s’il n’y a pas de signaux clairs qui sont envoyés par l’Etat pour contrer ce genre d’initiative.

Mais au-delà de l’Etat, la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB) est mise devant ses responsabilités. N’est-elle pas allée le 19 mars 2018 à Kosyam se démarquer des renégats qui prétendent agir au nom de l’islam ? Et à la question de savoir ce que la FAIB fait pour décourager le radicalisme islamique dans notre pays, Cheick Sidi Mohamed Koné, le président de cette fédération, avait répondu : «Oui, la Fédération a toutes les prérogatives, ce sont les responsables de toutes les tendances islamiques qui sont là. Ce sont des savants, ils sont sollicités au niveau international pour parler de la doctrine islamique, ce qu’ils enseignent depuis belle lurette est ce qui demeure. Il ne faudrait pas qu’on nous serve autre chose. Maintenant, si vous avez des informations dans ce sens, des preuves, nous serons intéressés de savoir où se fait cette radicalisation.» Des  faits, des preuves, en voici.

Les cellules dormantes qui sont au Burkina n’en demandaient pas tant. On attend la réaction de Clément Sawadogo, le ministre de la Sécurité.

Ce n’est pas être contre l’islam et son Prophète (Paix et Salut sur Lui) que de demander aux autorités d’ouvrir l’œil et le bon pour prévenir toute forme de dérapage de ce qui, à l’origine, peut avoir été une saine initiative.

 

La Rédaction

 

Commentaires   

0 #5 BOUDA 27-03-2018 00:49
AH BON ! ÇA SE PRÉCISE DOUCEMENT, DOUCEMENT MAIS SUREMENT.
VOUS SAVEZ J'AI PERSONNELLEMENT L'IMPRESSION QUE LE BURKINA EST ASSEZ Avancé SUR LE PLAN DE LA RADICALISATION.
JE TROUVE AUSSI QUE LA MÉTHODOLOGIE QUI CONSISTE A REJETER CE TYPE D'ISLAM VIOLENT COMME N'EN ÉTANT PAS UN, POSE UN SÉRIEUX PROBLÈME.
EN EFFET IL S'AGIT DE VOTRE PAROLE CONTRE LA LEUR .
CAR AUTANT VOUS LES QUALIFIEZ D'HÉRÉTIQUES, ILS VOUS PRENNENT POUR DES MÉCRÉANTS . C'EST CERTAINEMENT CELA QUI JUSTIFIE SOUVENT L'ATTAQUE DES MOSQUÉES ET DES MUSULMANS.
NOUS SAVONS AUSSI QUE , PLUS ILS ARRIVERONT A CONVAINCRE LES GENS SUR LA BASE DES TEXTES QUE LEUR DOCTRINE EST ORTHODOXE, VOUS AUTRES MUSULMANS DITS MODÉRÉS NE SEREZ PLUS FIABLES ET MÊME QUE VOUS PERDREZ EN AUTORITÉ .
IL VA FALLOIR DONC D'AUTRES STRATÉGIES S'ILS EN EXISTENT POUR CONTRER CES GENS QUE DE SIMPLES DÉCLARATIONS APRÈS CHAQUE ATTENTAT POUR ESSAYER DE DÉDOUANER L'ISLAM DE CE QUE D'AUCUNS APPELLENT "L'AMALGAME".
CAR A MON SENS , CES MESSIEURS NE SEMBLENT PAS SI MARGINAUX QUE ÇA PAR RAPPORT A L'ENSEIGNEMENT DE L'ISLAM.
RASSUREZ NOUS CHERS FRÈRES MUSULMANS CAR NOUS NE SAVONS PLUS SUR QUEL PIED DANSER . ÉVITEZ NOUS D'EN VENIR A UNE COMPRÉHENSION RACCOURCIE DE VOTRE RELIGION COMME L'A FAIT UN CERTAIN ISLAMOLOGUE A SAVOIR QUE : "L'ISLAMISME C'EST SIMPLEMENT L'ISLAM"
Citer
0 #4 LoiseauDeMinerve 26-03-2018 13:35
Simple traduction de l'esprit de suffisance, du crétinisme, de l'analphabétism e ou d'un manque de savoir
Citer
0 #3 Neilson 26-03-2018 12:55
Étouffez moi ce truc dans l'oeuf, ils sont commerçants? donc à mesure de signer un contrat avec une société de gardiennage avec autant de vigiles qu'ils souhaitent; qu'on entende plus parler de ses gens.
Citer
0 #2 Megd 25-03-2018 23:28
La question que je me pose, c’est pourquoi maintenant ? Qu’est-ce qui motive la création d’une telle milice aujourd’hui ?

En fait, c’est la faillite même de notre système sécuritaire. C’est la démission des premiers responsables de nos forces et défense de sécurité qui est regrettable.

Les politiciens s’en foutent du volet sécuritaire car ce qui les intéresse, c’est l’électorat. Pourquoi nos généraux ne peuvent-ils pas dire la vérité aux politiciens ?
Citer
0 #1 Jonassan 25-03-2018 22:51
Je croyais au moins que les burkinabé étaient plus honnêtes que les autres peuples. L'annonce de ce groupe vous fait peur? Pourquoi?
Je préfère la naissance d'un groupe d'auto-défense islamique que le passage à l'action de groupe de défense et de soutien à l'Islam et/ou aux musulmans déjà nés, implantés, fonctionnels et visibles de tous dans tout le Burkina comme dans toute l'Afrique de l'Ouest à commencer par Ouaga et Bobo.
REFLECHISSONS VRAIMENT et à mon avis :
- pour protéger l'islam de nos pères, l'islam de ceux qui partaient à pied à la Mecque (comme le père de Sayouba Traoré et comme mon oncle) sans certitude de retour, cet islam de paix vraiment, cet islam intégré, cet islam qui égorge les pintades de Noël pour permettre à tous de consommer halal et de faire la fête.
- cet islam n'est peut-être pas l'islam parce que non écrit (ou en voie d'étouffement par la destruction des vestiges de Tombouctou), il n'est peut-être pas explicite dans la théologie dogmatique musulmane de la péninsule mecquoise, de Médine et de Jérusalem, mais peut-être contient-il une révélation, une dernière révélation du Créateur après le départ du dernier prophète. Si nous en sommes convaincus, alors, pourquoi sa défense est si terne devant l'adversité?
IL EST TEMPS DE REFLECHIR. Vous faites référence aux guides religieux. Hum!... Attention, les insurrections, ce n'est pas seulement en politique qu'on les rencontre. La base constate que les guides religieux à la mode aujourd'hui, ce sont ceux qui nourris des feuilles étrangères endoctrinent à leur guise les intègres citoyens de nos quartiers. Dans un post lors des attentats du 2 mars j'avais avancé que cette léthargie, cette peur de défendre l'islam de nos pères, l'islam que nous savons pertinemment juste, pourrait annoncer un éclatement de l'islam au Burkina et en Afrique de l'Ouest. Y'a moins d'une décennie, nous entendions seulement parler des attentats "islamistes" au loin; aujourd'hui, ils sont dans nos maisons. Attention donc, le Yémen, l'Afganistan, la Somalie, ce n'est pas si loin que çà. Donc, à mon humble avis, ce n'est pas en étouffant cette tentative de sortie dans l'oeuf que le problème sera résolu. IL NOUS FAUDRA REFLECHIR ET REFLECHIR, MUSULMANS COMME NON MUSULMANS POUR AFFRONTER LA REALITE OU PERIR, c'est ce que je pense.
Citer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

© 2011-2014 - Observateur Paalga - Tous droits réservés I Conception: CVP Sarl.