Logo
Imprimer cette page

Mondial 2018: Les Lions de l’Atlas regagnent prématurément leur tanière

Mondial 2018: Les Lions de l’Atlas regagnent prématurément leur tanière

La victoire du Sénégal sur la Pologne n’aura été qu’une légère éclaircie pour le continent africain dans un ciel sombre, puisque la série de défaites de nos représentants, à laquelle le Sénégal avait mis fin, a repris de plus belle. D’abord avec les Pharaons égyptiens, momifiés par les Tsars de la Russie (3-1) et contraints de retourner contempler les pyramides, car après 2 défaites successives, on ne voit pas comment Mohamed Salah et ses coéquipiers pourraient encore se qualifier pour les huitièmes de finale. Finalement, le retour de Mo-Salah, lors de la première sortie de l’Egypte à cause d’une blessure à l’épaule, n’aura pas servi à grand-chose.

C’est à peu près le même scénario avec le Maroc. Défaits lors de leur match inaugural par l’Iran, les Lions de l’Atlas ont en effet été encore battus sur le même score par le Portugal de Cristiano Ronaldo. Ils regagnent ainsi prématurément leur tanière. Ce n’est pourtant pas faute de s’être livrés puisque après avoir encaissé un but matinal, ils ont tenu la dragée haute aux Lusitaniens, qu’ils ont même dominés pendant une bonne partie de la rencontre.

Hélas, ça n’aura pas été suffisant. La marche était visiblement trop haute pour les Lions de Renard Hervé, qui du reste, ne se faisait pas trop d’illusion après leur première défaite.

Après l’Egypte et le Maroc, renvoyés à leurs chères études footballistique, on a bien peur que ce ne soit bientôt la même sanction pour la Tunisie et le Nigeria, qui n’ont pas montré grand-chose jusque-là. Il leur reste chacun 2 matches et pas des moindres. Le Nigeria va affronter la sympathique équipe d’Islande avant de boucler son premier tour par l’Argentine de Lionel Messi. Quant à la Tunisie, elle rencontrera la Belgique avant de conclure par le Panama.

Au regard de ces différentes sorties, sauf miracle, on ne voit pas trop comment les Super Eagles et les Aigles de Carthage pourraient encore survoler leur groupe au point de se qualifier. Il faut se rendre à l’évidence. Si on excepte les Lions de la Téranga, les 4 autres porte-drapeaux du football africain jouent en réalité dans une division inférieure de la coupe du monde. Encore heureux d’ailleurs si au cours de cette édition, aux contre-performances sportives ne sont pas venus se greffer les éléments extra-footballistiques comme ces éternelles histoires de primes qui se sont parfois négociées jusque dans les vestiaires.

 

Kader Traoré

 

Programme du jour

Groupe C : Danemark # Australie à 12h 00

Groupe C : France # Pérou à 15h 00

Groupe D : Argentine # Croatie18:00

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

© 2011-2014 - Observateur Paalga - Tous droits réservés I Conception: CVP Sarl.