Logo
Imprimer cette page

Mondial 2018 : Les Super Eagles pourront-ils survoler l’Aconcagua ?

Mondial 2018 : Les Super Eagles pourront-ils survoler l’Aconcagua ?

Les fans du football africain ont accompagné l’Egypte et le Maroc (déjà éliminés) à la maison. Leur sortie était sans enjeu face respectivement à l’Arabie Saoudite et à l’Espagne. Mais l’on souhaitait que Mohamed Salah d’un côté et Medhi Benatia de l’autre partent avec les honneurs.

 

Malheureusement, même l’honneur n’est pas sauf (le Maroc pourra quand même se contenter du nul de 2 à 2 face à l’Espagne). Pour les Pharaons, cette coupe du monde a été la bérézina sur toute la ligne. Le seul lot de consolation est le record du plus vieux joueur de la coupe du monde, battu par le portier Essam El-Hadary  (45 ans, 5 mois, et 10 jours) qui a détrôné le Colombien Faryd Mondragon (43 ans et 3 jours en 2014). Pour lui en tout cas, il n’y avait pas meilleur hommage que de quitter la scène.

Après le nul aux allures de défaite, on va le répéter, c’est le Nigeria, l’autre espoir du continent, qui entre en lice. Mais contre qui ? L’Argentine de Lionel Messi. Cette rencontre ne sera pas du donné pour les Super Eagles. Leurs adversaires, les Albi célestes, sont dans la tourmente d’une probable élimination et Messi et les siens ne voudront pas quitter la compétition de sitôt ; eux qui courent derrière une victoire en terre russe.

Ce sera un match couperet et malheur aux vaincus. D’ailleurs, sur le papier, il n’y a pas photo entre les 2 formations. Messi, Higuain, Aguero, Macherano, Di Maria, partent avec la faveur des pronostics. Mais pour l’heure, ce sont les Nigérians qui sont plus proches de la qualification avec 3 points contre 1 aux Argentins. Mais généralement les gros champions, quand ils sont blessés, font toujours mal. L’on a vu la révolte allemande face à la Suède, avec cette victoire arrachée dans les ultimes secondes. Il faudra que le Nigeria sorte le grand jeu pour venir à bout de la montagne argentine.

Victor Moses, John Obi Mikel, Amed Musa devront montrer plus de rigueur pour ne plus être la victime préférée des Argentins. En 4 confrontations, en coupe du monde (1994, 2002, 2010 et 2014), le pays de Diego Maradona s’est toujours imposé. L’heure de la revanche a-t-elle sonné pour le Nigeria ?

 

Kader Traoré

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

© 2011-2014 - Observateur Paalga - Tous droits réservés I Conception: CVP Sarl.