Logo
Imprimer cette page

Tour du Faso 2018 : La caravane s’ébranle ce vendredi

Tour du Faso 2018 : La caravane s’ébranle ce vendredi

Le Tour du Faso 2018 prend son envol ce vendredi 26 octobre et ce, jusqu’au 4 novembre. 1185,7 km à parcourir en 10 étapes, tel est le défi qui attend les 78 coureurs de la caravane, en provenance de 13 équipes africaines et européennes.

 

 

Le top de départ de la 31e édition du Tour cycliste international du Faso sera donné ce vendredi matin. Du regroupement de la place de la Révolution, les coureurs vont rallier la ville de Manga pour la première étape après un parcours de 100 km. Si l’on note déjà les absences du Maroc (détenteur du maillot jaune) de l’Erythrée et même du Mali, il n’en demeure pas moins que la compétition sera relevée avec la présence des équipes continentales d’Algérie (Sovac Natura4ever) et d’Allemagne (Embrace the World), sans compter la Team Flanders de Belgique et le Global Cycling Team des Pays-Bas. Sur le plan africain, il y aura les formations du Cameroun, de la Côte d’Ivoire… Elles pourraient donner du fil à retordre aux 3 équipes burkinabè déclinées en équipe nationale, équipe régionale du Centre et équipe régionale de l’Ouest.

Le tout sera régulé par Jacky Botton, commissaire de l’UCI et président du jury. Laurent Bezault se chargera de la course tandis que Patrick Burguet assurera le contrôle antidopage. Les innovations de cette édition sont, entre autres, l’excursion en territoire ghanéen lors de la 2e étape (Manga-Bolgatanga), mais aussi la course contre la montre (Sabou-Koudougou).

Côté burkinabè, les coureurs sont rentrés de Bobo, où ils  ont effectué leur préparation. Mathias Sorgho, Aziz Nikièma, l’ensemble des 18 athlètes qui vont représenter les couleurs nationales, sont prêts à enfourcher leur monture. Selon le directeur technique national, Martin Sawadogo, tout le monde est en bonne santé et le moral est au beau fixe. «Le groupe est au grand complet. On a aussi reçu 10 vélos qui viennent renforcer notre parc », nous a confié Martin Sawadogo. Il a rappelé que l’objectif est le maillot jaune et souligné que les Etalons cyclistes ont les moyens de se l’offrir. Tout semble réuni pour une course réussie ; reste aux athlètes à sortir les bons coups de pédales.

 

Kader Traoré

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

© 2011-2014 - Observateur Paalga - Tous droits réservés I Conception: CVP Sarl.