Menu

Conférence épiscopale Afrique de l’Ouest : Les pasteurs se donnent rendez-vous à Ouagadougou

Mgr Paul Ouédraogo, président de la conérence épiscopale Burkina/Niger Mgr Paul Ouédraogo, président de la conérence épiscopale Burkina/Niger

Le président de la Conférence épiscopale Burkina-Niger, Monseigneur Paul Ouédraogo, avec à ses côtés des collaborateurs a animé une conférence de presse. Il s’agit de la préparation de la rencontre statutaire de la 3e Assemblée plénière des évêques de la Conférence épiscopale régionale de l’Afrique de l’Ouest (RECOWA-CERAO) qui aura lieu du 13 au 20 mai prochain. Son but est d’aider le peuple à vivre dans la liberté, la paix et la dignité afin de développer son potentiel grâce à un renforcement sociopolitique de ses capacités basé sur l’enseignement social de l’Eglise. C’était le lundi 29 avril 2019 à Ouagadougou.

 

 

« La nouvelle évangélisation et le développement humain intégral dans l’Eglise-Famille de Dieu en Afrique de l’Ouest » ; c’est sur ce thème que la 3e assemblée plénière de la Conférence épiscopale régionale de l’Afrique de l’Ouest (RECOWA-CERAO) se tient. Il y aura la participation de nombreux cardinaux, archevêques et évêques de 16 pays d’Afrique anglophone, lusophone, de l’Afrique de l’Ouest  francophone, soit plus de 150 participants.

Les participants vont réfléchir et recommander les moyens par lesquels la nouvelle évangélisation peut renforcer la cohésion sociale parmi les populations, promouvoir la sensibilisation à la conservation et à la protection de l’environnement, menacée par la déforestation, la progression du désert et le réchauffement de la planète, renforcer la collaboration entre les organisations religieuses et celles de la société civile afin de soutenir la lutte contre l’accaparement des terres, de promouvoir la prise de conscience et de décourager les migrations transsahariennes et méditerranéennes qui sont devenues des tombes ouvertes de nombreux jeunes, entre autres.

A la question de savoir ce qui sera fait quant à la construction de l’hôpital de référence de Bobo sur le site de la forêt classée de Kua, Monseigneur Paul Ouédraogo a répondu que la première bombe qui pourrait exploser à la figure de la population, c’est la bombe foncière. Pour éviter cela, il faut que, quelque part, quelqu’un crie haut et fort pour dire que cette bombe existe et qu’à tout moment elle peut exploser à la figure de tous aussi bien des gouvernants que des gouvernés.

L’orateur du jour, Monseigneur Paul Ouédraogo, président de ladite conférence, a expliqué que le rôle de l’Eglise, c’est de participer à l’éducation, à la conscientisation des populations et que le développement intégral suppose qu’on prenne en compte toutes les dimensions de la personne humain.

La cérémonie d’ouverture se déroulera à la salle de conférences de Ouaga 2000 le 14 mai sous le haut patronage du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Selon lui, c’est un honneur et un défi pour le Burkina d’abriter la 3e Assemblée et il sait compter sur la grâce de Dieu et la contribution de tous les fils et filles de l’Eglise et du pays.

Des numéros pour tout appel à contribution existent : Orange money : 55 37 43 92 et Mobicash : 60 23 49 05. 

 

Félicité Zongo

 

 

Encadré

Mort de l’abbé Joël Yougbaré : démenti de l’Eglise catholique

 

La rumeur sur la mort du curé de Djibo, Joël Yougbaré, n’est pas passée sous silence au cours de la conférence de presse. De l’avis de Monseigneur Paul Yougbaré, aucun des évêques de Fada ni de Dori n’a confirmé l’information. A son avis, face à ces questions délicates, moins on en parle, mieux c’est. Rappelons que le 27 avril dernier la rumeur de la mort du curé de Djibo, Joël Yougbaré, n’a cessé d’enflammer les réseaux sociaux. Il a été enlevé le 17 mars dernier par des personnes non identifiées.

F. Z.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut