Logo
Imprimer cette page

PAREN : Un jubilé de porcelaine sur fond de rassemblement

PAREN : Un jubilé de porcelaine sur fond de rassemblement

«Le PAREN, 20 ans après : bilans et perspectives ». C’est sous ce thème qu’a été célébré le 20e anniversaire du Parti de la renaissance nationale (PAREN), les 27 et 28 juillet 2019 à Ouagadougou. Ce fut l’occasion pour le parti du Pr Laurent Bado et son président, Michel Béré, d’avoir une concertation avec leurs militants et sympathisants sur la vie et l’avenir de cette formation politique qui prône « une voie originale de développement ». Etant à l’orée des échéances électorales, une invite a été faite aux participants de réfléchir à des voies et moyens ainsi qu’à de meilleures stratégies pour la conquête de l’électorat en vue d’engranger des résultats satisfaisants. 

 

 

Deux recommandations ont sanctionné la célébration du 20e anniversaire du Parti de la renaissance nationale (PAREN). Primo, les militantes et militants ont convenu de participer aux élections à venir (législatives, municipales et présidentielle). «Nous faisons partie de la majorité présidentielle mais cela n’exclut pas aussi que nous présentions ou que nous ne présentions pas un candidat. Nous tenons compte de la situation. Ne se présente pas aux élections qui veut, lorsque nous allons nous présenter, c’est pour gagner.

 

Donc, il faut qu’on mette tous les moyens et les atouts nécessaires pour être victorieux. C’est la raison pour laquelle, cette question a été abordée avec l’ensemble de nos militantes et militants, au lieu d’être restreint aux membres du bureau», a indiqué le président du parti, Michel Béré, à l’issue de la cérémonie de clôture. «Est-ce que votre parti va présenter un candidat à la présidentielle de 2020 ? », a insisté un confrère, pour qui la réponse de M. Béré paraissait quelle que peu ambigüe. «Nous avons pourtant été clair. Nous allons aviser en fonction de la situation, pour le moment rien n’a été déterminé», a-t-il déclaré.    

 

Secundo, les participants ont remarqué que certains responsables régionaux du parti ont brillé par leur absence, «sans une raison valable» alors que d’autres se sont justifiés. «S’ils ne sont pas venus et ne se sont pas justifiés, il n’y a rien d’autre que la prise de décisions adéquates. Ces responsables représentent toute une région, une province et à des regroupements pareils où sont débattus la vie et l’avenir du parti, s’ils sont absents, ça n’a pas de sens », a martelé Michel Béré. Pour lui, l’adhésion ou le départ d’une formation politique est libre, d’où la nécessité de brandir une recommandation afin de ne pas être surpris.    

 

Aboubacar Dermé

Dernière modification lelundi, 29 juillet 2019 22:33

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

© 2011-2014 - Observateur Paalga - Tous droits réservés I Conception: CVP Sarl.