Logo
Imprimer cette page

Elucubreur mouton…

Elucubreur mouton…

C’est une drôle de scène qui s’est passée mercredi dernier sur Mochichi FM et c’est une élucubration authentique que je vous donne là. Tous les Mochichinautes qui intervenaient étaient comme pris d’un accès de rire.

 

Tout est parti d’une info donnée par l’animateur vedette de l’émission ‘’NEKRE’’ de Abdou Sankara dit Nékré, fils prodige du défunt Inoussa Sankara qui enjaille les Mochichinaute chaque matin de 6 à 8. Il a simplement révélé à ses auditeurs cette disposition selon laquelle les maires d’arrondissement ne percevaient pas de rémunération mensuelle. Et toute la FM de s’esclaffer...

-         Allo ! Abdou ? C’est toi qui as dit que les maires n’ont pas de salaire ? Hihihi !

-         Oui, c’est moi qui l’ai dit. Les maires n’ont pas de salaire.

-         Hi hi hi ! Tu fais rire. Ha ha ha !

-         Allo ! Tu as dit quoi ? Les maires non pas de salaire ? Ho ho ho !

-         Non, ils n’ont  pas de salaire.

-         Hi hi hi ! Qui ta dit ça ?

-         Je sais. C’est comme ça. Les maires n’ont pas de salaire.

-         Allo ! Ho ho ho ! qu’est-ce qui te prend ce matin ? Les maires n’ont pas de  salaire… Hi hi hi !

-         Je ne raconte pas d’histoires. C’est la pure vérité. Les maires n’ont pas de salaire.

-         Allo ! Abdou ? Les maires n’ont pas de salaire ? C’est toi qui leur a donné leurs grosses voitures là ?

Ho ho ho ! Tu es marrant quoi.

-         Leurs grosses voitures ? Ils les ont probablement acquises avant de venir à la mairie.

-         Ah bon ? Hi hi hi ! Ha ha ha !

-         Allo Abdou ? Les maires n’ont pas de salaire mais ils ont beaucoup de parcelles cadeau. Ha ha ha !

-         Beaucoup de parcelles cadeau ? Pas du tout. Un maire n’a droit qu’à une parcelle. Pas plus.

-         Hi hi hi ! Ho ho ho ! Hi hi hi! Abdou fait rire ce matin. Une seule parcelle tu dis? Tu n’es pas dans le pays alors ? Hi hi hi !

-         Mais que voulez-vous que je vous dise ? Que les maires ont un salaire ? Je ne peux pas dire cela. Je vous dis ce qui est. Je vous dis la vérité.

-         Abdou ? Laisse-nous. Tu nous prends pour des idiots ? On voit là. Tu peux nous expliquer comment quelqu’un qui était, soudeur avant, qui n’avait pas de moto et voilà qu’étant devenu maire il se retrouve avec une grosse voiture et 3 ou 4 parcelles. Tu crois qu’on a le nez percé ?

-         Mais, les parcelles il a dû les avoir avant d’être maire. Tout simplement.

-         Hi hi hi ! Abdou, quitte dans ça, il a dû les avoirs avant … Avant quand ?

-         Avant avant… Avant, au temps de ‘’La patrie ou la mort’’. Stop ! Les élucubrations authentiques c’est bien, mais la page 6 n’est pas extensible, vous le savez.

Rien à dire. Celui qui a rédigé cette lettre connait bien sa chose. Aucune équivoque. C’est net, précis et concis. Pas besoin de lire entre les lignes pour comprendre. Les ordres sont les ordres, un point c’est tout. Je parle de la lettre venue de l’autre côté de la Léraba. Médiateur ?

Médiateur vous dites ? Non, Capitaine commando. Facilitateur ? Facilitateur vous dites ? Non, Capitaine commando. Négociateur ? Négociateur vous dites ? Non, Capitaine commando.

Un scénario qui rappelle celui que nous avions eu au PAREN. Tahirou Barry s’en souvient.

Laurent Bado avait soutenu et avait eu gain de cause que le Fondateur d’un parti politique en est d’office le propriétaire. Et cette théorie est toujours en cours. Pourtant Laurent Bado n’était que Fondateur. Même pas Père Fondateur. Père Fondateur c’est autre chose. Bien entendu, lorsqu’il y a un Père Fondateur, le Président élu, qu’importe si c’est à la suite d’un Congrès, même d’un Congrès extraordinaire, le Président élu est juste bon pour les chrysan thèmes. Un Président de façade. Un Président mouton en d’autres termes. Et bien entendu, un Président mouton ne peut ni exclure ni inclure qui il veut, il ne peut ni sanctionner ni féliciter qui il veut. Un tel Président on peut l’appeler autrement que Président mouton ?

Président mouton…C’est phonétiquement bon. Moi j’aimerais bien qu’on m’appelle Elucubreur mouton … Oui, Elucubreur mouton ca m’irait bien. Les gens qui me verront me prendront pour un vrai mouton alors que je suis tout le contraire d’un mouton.

J’ai une pensée pour Juliette Bonkoungou. Je me fais du souci pour sa santé. Vivement qu’elle rentre au bercail totalement rétablie.

Juliette Bonkoungou est de ces dames que j’aime bien voir à l’hémicycle pour la bonne raison qu’elle  ne fait pas du quota genre son cheval de bataille. Elle compte sur ses propres forces et c’est tout à son honneur.

Vous vous souvenez ? Senghor a inventé la Négritude    mais c’est Juliette, une fille de chez nous qui a inventé la Nègrerie. Ah, la Nègrerie ! Elle ne croyait pas si bien dire la Julie nationale. La Nègrerie fait son petit bonhomme de chemin même si ce n’est pas toujours aisé de la détecter. La Nègrerie est en effet multiforme, plurielle, si bien qu’elle passe souvent inaperçue. Vous ne me croyez pas ?

Que pensez-vous de la rencontre  de 3 heures entre le Président Macky Sall et le Président Abdoulaye Wade ? Soit disant pour parler de tout sauf du fils Karim alors que tout le monde sait que l’objectif de cette entrevue c’est de prendre une amnistie en faveur de Wade  Junior qu’on soupçonne d’avoir  détourné plusieurs centaines de milliards de deniers publics. Si ce n’est pas de la Nègrerie ça  y ressemble. Quand Kabila fils remplace Kabila père à la tête d’un pays de 60 millions d’habitants… Nègrerie or not Nègrerie ? Quand Sassou N’Guesso Fils et Sassou N’Guesso Fille planquent à Singapour dans la même période 60 millions de dollars … Yes you can ?

Revenons aux Pères Fondateurs. Comment se fait-il qu’il n’y ait pas de Pères Fondateurs au-delà des mers ?

Jacques Chirac qui vient de mourir a fondé le RPR mais il n’a jamais revendiqué le titre de Père Fondateur. Jean-Marie Le Pen et son parti qu’il a fondé, ont toujours été voués aux gémonies mais jamais Le Pen n’a prétendu être le Père Fondateur de quoi que ce soit. Et même qu’au moment venu il a été proprement bouté hors de son parti. Maintenant avec cette décision venue d’Abidjan, il faut que je mette les points sur les ‘’i’’.

Mardi passé, j’avais prédit que pour 2020, si CDP1 et CDP2  allaient séparément au 1er tour, pour ensuite se mettre ensemble au 2e tour, ils feront un malheur. Ils étaient mêmes capables de faire «Un coup K.-O. » face à tout autre Baobab. Mais voilà que les choses ont pris une autre tournure avec cette réconciliation imposée à Abidjan par le mentor en chef. Cette réconciliation au forceps est tout à fait l’opposé du super plan B que j’avais proposé. Je ne répondrai de rien.

Dernière modification lemardi, 15 octobre 2019 22:29

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

© 2011-2014 - Observateur Paalga - Tous droits réservés I Conception: CVP Sarl.