Logo
Imprimer cette page

Nestorine au pouvoir !

Nestorine au pouvoir !

Cette semaine la Presse a fait état des exploits de certains de nos Rois Nègres. Ceux que Barak Obama appelle les Hommes forts. La fortune laissée par Robert Mougabè a ses héritiers s’évalue en millions de Dollars. Il a fait mieux que Dos Santos. L’un et l’autre sont des héros de la guerre d’indépendance de leurs pays respectifs. Ce sont des héros qui ont  fait la fierté de toute l’Afrique. Mais à ce jour, après ces révélations,  on a envie de crier : « Tout ça pour ça ?! ».

 

Chez les Bongo, le temps d’un intérim Présidentiel, un prince Nègre, un certain Lacruche, s’est tapé un bon petit paquet de petits milliards. Ainsi va le Gondwana. Mais je m’en fiche éperdument. Je ne suis pas du Zoulouland. A chacun son Gondwana. Dans mon Gondwana j’ai présentement une préoccupation qui est aussi votre préoccupation. Une préoccupation très grave et nous devons lancer l’alerte. Voilà…Dans le Mosstinga, le babenda est en perte vitesse et risque même une disparition totale. Tout le Mochichidougou a pris goût à l’attiéké au détriment du babenda. C’est parti d’un coup. Dès qu’un Mochichi goutait à l’attiéké pour la première fois, il posait immédiatement  la  question  suivante:

-C’est quoi ça… ?

Lorsqu’on lui répond que c’est du manioc il tombe des nues.

Les pawétos ont certes contribué à la vulgarisation de l’attiéké mais ce qui a incité à sa consommation c’est l’essor de l’entrepreneuriat féminin.  Faut-il s’en féliciter ? Faut-il s’en désoler ? La réponse revient à Sango notre Ministre de la Culture et à Madame Laurence Ilboudo notre Ministre de la femme.

Décidément ils sont incorrigibles nos chers Députés.

Vous avez vu les images  dans les médias n’est-ce pas ? Nos Députés la main en l’air.

Chaque fois c’est la même chose. Lorsque le Président de L’Assemblée intime l’ordre de procéder à un vote, il s’adresse à ses ouailles en ces termes :

- Ceux qui sont pour, levez la main !

Vous avez bien compris, c’est clair et net. Il dit : 

- Levez la main.

Il ne dit pas :

 - Levez les deux mains.

Un ordre est un ordre. Mais comme toujours il s’en trouve, des Honorables récalcitrants qui lèvent les deux mains. Pour quelle raison ? Eux seuls le savent. C’est un refus d’obtempérer, c’est même une rébellion à l’égard du deuxième personnage de la République.

Nous, nous n’étions pas comme ça au Bantaaré. Lorsque Monsieur Emile nous disait :

-Levez la main, nous levions la main. Pas les deux mains.

D’ailleurs c’est seulement sous la présente législature qu’on observe cette récalcitrance. Jadis, avant, autrefois, lorsque le Président Mélégué Maurice Traoré disait : « Levez la main » les Députés levaient la main et non les mains. Il en était ainsi sous le règne de Yé Bongnessan et aussi sous le règne de Soungalo Ouattara. Et même sous Roch Marc Christian Kaboré. On savait obéir en ce temps.

Ces Députés post Insurrection ont bien de la chance. Si c’était avec Sy Chérif, l’homme au marteau, ça allait arriver à leur argent. Avec Sy Chérif l’ami personnel de Macron, gare à l’Honorable qui s’aviserait à lever les deux mains  lorsqu’on lui donne l’ordre de lever une main. On entendrait Sy Chérif crier:

-J’ai dit de lever la main. Je n’ai pas dit de lever les deux mains. A genou…

Le Président Balla Sakandé devrait employer la manière forte. Si les élus de l’APMP- puisqu’il s’agit d’eux –persistent à vouloir lever deux mains au lieu d’une main, qu’il les fasse voter à la queue leu leu.

Chapeau tout de même à Maitre Bénéwendé  Sankara. Je l’ai bien observé. Lorsque le Président a dit : « Levez la main » Maitre Sankara a levé la main, pas les deux mains. Pourtant à l’hémicycle il n’y a pas plus rebelle que Maitre Sankara. On a toujours en mémoire son show en solo : « Blaise dégage ! ». Vous aurez la primeur de ma toute dernière décision. Oui, j’ai décidé de prendre Nestorine Sangaré dans mon Top 10. Je ne lui ai pas demandé son avis mais c’est décidé. De gré ou de force. J’ai le feu vert de mon Oncle Tougolo et ça me suffit.

Vous avez suivi l’avant avant dernier de « Monde politique » de WAT FM ? Si oui vous comprendrez pourquoi j’ai pris cette décision.

Je croyais connaitre Nestorine Sangaré. Du seul fait qu’elle fut Ministre sous l’ancien régime. Erreur !

Nestorine s’est cachée à nous. Nestorine, elle a une voix de maman cathéchiste, elle parle comme une maman cathéchiste, elle marche comme une maman cathéchiste , elle a tout d’une maman cathéchiste. Mais  Nestorine Sangaré n’a rien de tout ça. Sous son apparence de maman cathéchiste se cache une de nos Quota Genre des plus redoutables. Sous l’ancien régime on disait qu’elle devait sa nomination en raison de ses liens particuliers et même de parenté avec Kosyam. Rien du tout.

 J’ai peur, je l’avoue. Si je n’avais pas peur de faire des jaloux au féminin, si je n’avais pas peur de la réaction des super Quota Genre, si je n’avais pas peur des Quota Genre hoba hoba, si je n’avais pas peur des Quota Genre filleules de tout -puissants mentors, si je n’avais pas peur de toute cette jungle de Quota Genre je dirais que Nestorine Sangaré est une Présidentiable. Et je le dis sans élucubration aucune.

Le seul grief que je ferais à Nestorine c’est  cet accent Mochichi qui lui colle à la peau. J’ajoute qu’il lui manque aussi de la malcause, de la méchante et douce malcause.

Vous connaissez un certain Bolloré ? Avec Nestorine Sangaré vous en connaitrez davantage sur lui.

PS : Cette décoration des leaders de l’Opposition, qu’est-ce que ça vous inspire ? Rien ? Rien du tout ? A moi non plus. J’avais ma petite idée mais j’attends de voir. J’attendrai un Mardi ou deux ou même trois Mardi. Pour voir si le CFOP sera toujours dans la malcause. Ou si le discours sera plus doux, plus conciliant. En d’autres termes je voudrais savoir si cette décoration ne cache pas le plan B de l’un ou l’autre.

En politique rien n’est gratuit. Gratuit peut-être mais jamais  cadeau.

Dernière modification lemercredi, 11 décembre 2019 16:42

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

© 2011-2014 - Observateur Paalga - Tous droits réservés I Conception: CVP Sarl.