Logo
Imprimer cette page

J’aime pas les Fake news

J’aime pas les Fake news

Nos ancêtres les Mochichis nous avaient appris que lorsque la pluie vous bat ayez la présence d’esprit de ne pas vous entrebattre. Peine perdue. Sa Majesté le Coronavirus n’est pas prêt de sonner la fin de la recréation mais voilà que nous n’arrêtons pas de nous livrer à notre sport favori : nous chamailler et nous entrechamailler.

 

Comme de bons chamailleurs. Mais dites-moi d’abord, même sous le règne de Sa Majesté Coronavirus nous sommes toujours en République n’est-ce pas ? Même sous quarantaine ? Même sous confinement ? Même avec les marchés et yaars qui se ferment et qui s’ouvrent ? Si oui, alors on peut aller. On peut aller ? On peut aller comme irait un élucubreur buveur de gnontoro ? Alors on y va.

La chamaillerie. La chamaillerie ça nous connait. Cette fois c’est Madame la Ministre de la Santé, Madame Claudine Lougué qui en fait les frais. La République l’accuse de tous les péchés de Tengandogo, dont un gros gros mensonge devant les Députés de l’Assemblée Nationale. Mais moi Toégui, quitte à ajouter de la chamaillerie à la chamaillerie, je déclare ici et maintenant que Madame Claudine Lougué, Ministre de la Santé, n’a pas menti, ce 21 Avril 2020 devant les Représentants de la Nation. Non, elle n’a pas menti. Mentir pour obtenir quoi en contrepartie ?

La Ministre de la Santé a affirmé de sa propre bouche à Saint Ladji Bama qu’elle a menti. Elle a dit des choses qui ne sont pas vraies, des choses contraires à la vérité, mais elle n’a pas menti. Elle a toute la République contre elle mais elle n’a pas menti. Elle a juste été induite en erreur par des collaborateurs immédiats, des collaborateurs qui émargent au plus haut rang de l’Administration et qui ne répondent pas tout à fait au titre de subalterne. Ils sont plus que des subalternes. On pourrait parler de négligence grave, d’absence de vigilance. On peut même admettre que Madame la Ministre a dit des contrevérités mais elle n’a pas menti. Et puis, mentir, mentir… Ce n’est pas si facile de mentir. Mentir c’est dire quelque chose qui n’est pas vraie, on sait que ce n’est pas vrai mais on le dit malgré tout dans le but de tromper autrui pour en tirer profit. Je n’ai pas la prétention de connaitre la Dame Lougué mais je vois mal une personnalité comme elle venir proférer des mensonges sur un évènement aussi douloureux que la perte d’une épouse ou d’un père. Elle ne le ferait pas, par compassion pour la famille plongée dans le deuil. D’ailleurs, je suis convaincu que s’il n’y avait pas eu cette levée de boucliers, le Premier ministre en personne, par ailleurs Supérieur hiérarchique de Madame la Ministre de la Santé, aurait pris l’affaire à son compte pour aller présenter ses condoléances à la famille éplorée et donner les vraies explications. Et pour faire d’une pierre deux coups, il présenterait également des excuses aux Députés pour cette maldonne au nom de tout l’Exécutif. Mais à la place de cet arrangements à l’amiable, c’est plutôt un scénario catastrophe avec l’annonce de ce projet de motion de censure qui plane sur la tête du Gouvernement. 

Motion de censure… L’ennui avec la motion de censure c’est qu’elle fait beaucoup plus de bruit que de… que de… Bref, la motion de censure fait toujours plus de bruit pour rien. En ce qui concerne notre Faso, avez-vous souvenance d’une motion de censure qui a prospéré, c’est-à-dire qui a abouti à la démission du Gouvernement en place ? Même en France, je ne dirai pas qu’il n’y en a pas eu, mais je n’en ai pas souvenance. La France avec ses Jean-Luc Melenchon et ses France Insoumise. La France avec ses Marine Le Pen et ses Rassemblement National. La France avec ses Gilets jaunes. Oui, la motion de censure c’est toujours beaucoup de bruit avant le Jour J. Pourtant une motion de censure qui va à vau-l’eau a pour effet de consolider le Parti au pouvoir c’est-à-dire la Majorité régnante et qui ici au Faso s’appelle l’Alliance des Partis de la Majorité Présidentielle… avec Laurent Bado et Maître Bénéwendé Sankara. Peut-être devrais-je parler en Français facile ? C’est comme si c’était fait. Voilà… Il y a 3 jours, le CFOP et l’APMP, en d’autres termes l’Opposition et la Majorité, de concert avec la CENI se sont mis d’accord. Les élections auront lieu à bonne date avec ou sans Sa Majesté Coronavirus. Nous sommes donc à 7 mois de Novembre Vingt Vingt, vous croyez que la Majorité Présidentielle va se faire hara-kiri en votant une motion de censure qui va semer la zizanie dans ses rangs ? Hum ! Bien au contraire la Majorité va voter contre cette motion de censure afin de ragaillardir un des siens, la Ministre Claudine Lougué.

Et puis reparlons de cet évènement regrettable qui a eu lieu à Tengandogo, le décès de la Député Marie Rose Compaoré/Konditamdé dont on a imputé la responsabilité pleine et entière à Madame la Ministre Claudine Lougué. Et, nous l’avons vu, responsabilité pour responsabilité, la Ministre de la Santé ne peut pas être la seule à porter le chapeau. Le poste de Coordonnateur National de la Riposte au Coronavirus n’est pas un poste quelconque. Nous l’avons dit à l’instant, c’est un poste très important qu’on ne devrait même pas qualifier de poste subalterne. C’est un poste de haut niveau dont l’occupant sera le collaborateur immédiat de l’OMS, des experts Chinois et de toute autre Institution sanitaire internationale. Sa nomination n’est pas de la seule volonté du Ministre de la Santé. Tous les qui de droit du Faso doivent donner leur avis. Pour ou contre la nomination ?

A tout seigneur tout honneur, Son Excellence Monsieur le Premier Ministre doit, le premier, donner son avis et peut-être même que la proposition de nomination provient de lui. Il y a ensuite les Ministre d’Etat Simon Sawadogo et Sy Chérif qui, sans être des Premier ministre ne sont pas n’importe quel Ministre. Ils ont sûrement donné un nom pour la nomination. Il y a Monsieur Armand Ouali… Etant l’œil et l’oreille du Président du Faso il a dû proposer un nom étant donné que le Président du Faso ne peut pas être au four et au moulin.

Last but not least, il y a tous les Super Col blanc du Ministère de la Santé. Les Secrétaire Général de ceci, les Secrétaire Général de cela. Pour tout dire, la nomination du Coordonnateur National fut une nomination collégiale. Il y a donc beaucoup à fouetter et tout le plaisir sera pour l’UPC.

Fouetter… Fouetter c’est un exercice qu’aime bien le Poé Naaba. Le Premier Ministre Paul Kaba Thieba en sait quelque chose.

Le Poé Naaba… Toujours prompt à déposer une motion de censure. Même si le Bonnet de service n’est pas d’un Rouge Gambaga.

Oui, qu’est-ce qui leur arrive à nos Naabas, avec cette tendance à porter des Bonnets pas rouges pour un sou. Le Bonnet du Poé Naaba vire au blanc Malinké. Le Kienfangué Naaba, Maire de Ouagadougou à ses moments perdus, porte un Bonnet plutôt Haoussa que Mochichi. Le Ministre de la Culture Abdoul Karim Sango devrait mettre de l’ordre dans le milieu. Sinon je m’en chargerai. Bonnet rouge c’est Bonnet rouge.

Je ne crois pas aux Fake news. Je n’ai jamais cru aux Fake news. Je ne croirai pas aux Fake news. Encore moins lorsque ce sont des Fake news diffusés par la voie des ondes.

Y a un zèbre qui, me prenant sans doute pour un nez percé, a voulu me faire croire à des âneries. Il m’a affirmé qu’il a entendu Eddie Komboïgo demander la démission du Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré. Je lui ai dit de me foutre la paix et que je n’aime pas écouter les bobards. Il m’a assuré que ce ne sont pas des bobards et que c’était à la radio qu’il a entendu. Je lui ai dit que ce sont des bobards même si c’est à la radio qu’il a entendu parce que Eddie Komboïgo ne peut pas raconter des bobards.

Il m’a encore dit que ce ne sont pas des bobards parce qu’il a reconnu la voix de Eddie Komboïgo. Je lui ai répondu que ce sont des bobards même si c’était la voix de Eddie parce que Eddie ne peut pas dire cela à 7 mois de l’élection Présidentielle.

 

Dernière modification lemardi, 05 mai 2020 22:47

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

© 2011-2014 - Observateur Paalga - Tous droits réservés I Conception: CVP Sarl.