Logo
Imprimer cette page

Election ligue du Centre de football : Théophile terrasse Moustapha

Election ligue du Centre de football : Théophile terrasse Moustapha

 

La région du Centre a clos le dimanche 21 juin 2020 le processus de renouvellement des ligues de football. La présidence de la zone de Ouagadougou est revenue à Théophile Ouédraogo, qui a battu Moustapha Semdé avec 34 voix contre 23.

 

 

 

 

La ligue du Centre devrait boucler le renouvellement des bureaux des 13 instances régionales du football burkinabè. Après les 12 autres, l’élection de Ouagadougou s’annonçait très chaude. Aux messages incendiaires sur les réseaux sociaux et leur lot de tentatives d’intimidation  succédaient des rumeurs d’achat des voix. Contre toute attente, la guerre de Troie n’aura pas eu lieu. Il y a juste eu des prises de bec entre des contemplateurs du camp de Théophile Ouédraogo et les membres de la fédération burkinabè de football qui étaient postés à la porte d’entrée du stade du 4-Août.

 

 

Dans la salle Mathias-Sanou où a eu lieu le scrutin, c’était le calme plat. Après la démission statutaire du président sortant, Soura Banwa, le consensus autour du mode de vote ainsi que la vérification du corps électoral, place donc au vote. Sur les 57 voix exprimées par les clubs de D1 (hommes et dames), D2 et D3, Moustapha Semdé, 2e adjoint au maire de Ouaga et candidat mandaté par le RCK, s’en tire avec 23 voix. Son challenger, Théophile Ouédraogo de l’EFO, agent de banque à la retraite et fidèle d’Amado Traoré, a récolté 34 suffrages exprimés.

 

 

Victoire donc du camp Théophile Ouédraogo. Ses premiers mots sont allés au bureau sortant pour le travail abattu. Son premier chantier sera l’organisation de la coupe de la ligue du Centre. «Je vais élargir cette compétition pour que la 1re, la 2e et la 3e divisions soient prises en compte en ouverture de saison. Je vais travailler avec tout le monde et il n’y aura pas d’exclusion». Pour ce qui est de son soutien à Amado Traoré, candidat à la fédération burkinabè de football, il ne mâche pas ses mots. «Je ne recule pas et je n’ai pas besoin de rêver. Je viens de jouer la demi-finale, il me reste la finale. C’est pour dire que le finish, c’est la fédération avec mon candidat». Le perdant, «Tapha», dira que c’est l’échec de ceux qui prédisaient l’apocalypse. «Nous sommes fair-play et nous avons perdu dans la loyauté. Quand on perd, on l’accepte avec dignité. On repart, on se prépare et on revient».

 

 

Dehors, les partisans du gagnant, bloqués depuis 9 heures, l’attendaient. Le vainqueur a été porté en triomphe au grand dam du camp perdant. Les coups de fil fusaient de partout. «Prési, on a gagné par-ci ; prési, on a perdu le Centre, par-là ». On pouvait aisément deviner ceux qu’ils appelaient. Finie donc la mise en place des ligues, place à la fédération burkinabè le 22 août prochain. Ce sera la vraie bataille. Et elle aura bel et bien lieu.

 

 

Kader Traoré

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

© 2011-2014 - Observateur Paalga - Tous droits réservés I Conception: CVP Sarl.