Logo
Imprimer cette page

Pr Abdoulaye Soma, président du Soleil D’avenir : « Le président du Faso a choisi de faire du surplace »

Pr Abdoulaye Soma, président du Soleil D’avenir : « Le président du Faso a choisi de faire du surplace »

 

« Je prends note de la composition du nouveau gouvernement. Mais qu’à cela ne tienne, je constate simplement que le président du Faso a choisi de faire du surplace, de nous servir la même gouvernance que nous décrions depuis son premier mandat. L’ossature de son gouvernement reste essentiellement la même.

 

Sans innovation, les énormes défis de notre nation ne pourront être relevés, et les rapports des gouvernants avec l’opposition et les acteurs sociaux ne seront que plus délétères, la nation plus grabataire. Gageons mieux. Je prends également note de la nomination de Monsieur Zéphirin Diabré dans le gouvernement aux fonctions de ministre d’Etat en charge de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale.

Je lui réitère mes félicitations pour sa promotion personnelle. Avec cette nomination, l’opposition doit se restructurer. Par ailleurs après cette nomination, l’objectif de réconciliation nationale s’éloigne encore. La réconciliation véritable implique une certaine neutralité ou impartialité axiologique des acteurs qui conduisent le processus.

Si elle est conduite par un gouvernement composé de personnages qui cristallisent l’hostilité historique d’autres acteurs, le processus est compromis. Je ne crois pas que les ténors du camp qui ont subi l’insurrection soient à l’aise de s’associer à un processus de réconciliation piloté par ceux qui ont conduit cette insurrection.

J’avais pensé qu’on confierait la responsabilité première à un organisme composé de personnalités qui rassemblent par leur statut et leur stature. Il y a de ce fait un manque à gagner et j’espère qu’on réussira ».

 

Dernière modification lemardi, 12 janvier 2021 23:18

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

© 2011-2014 - Observateur Paalga - Tous droits réservés I Conception: CVP Sarl.