Menu

Réconciliation nationale : Le plan du Mouvement « Hamaschiach in you » (1)

Pour Me Ollo Larousse Hien, avec la Commission «Vérité et réconciliation», ceux qui doivent rendre compte à la nation demanderont pardon pour leurs erreurs Pour Me Ollo Larousse Hien, avec la Commission «Vérité et réconciliation», ceux qui doivent rendre compte à la nation demanderont pardon pour leurs erreurs

 

Pour faire son bilan partiel depuis sa création en septembre dernier, donner sa vision de la réconciliation nationale, le Mouvement « Hamaschiach in you » a rencontré la presse. C’était le 23 mars 2021 à Ouagadougou.

 

 

 

 

Créé le 28 septembre 2020 par Me Ollo Larousse Hien, juriste de formation et avocat au barreau du Burkina Faso, le Mouvement, dans un contexte de préparation de la présidentielle et des législatives de novembre dernier, avait prôné le «report des élections pour une réconciliation sincère des Burkinabè afin de ne pas avoir à livrer nos soldats qui sont au front face au terrorisme».

 

Le Mouvement, malgré son silence depuis lors, a assuré son géniteur, n’a pas disparu. Il se consolidait, s’organisait et réfléchissait sur comment apporter sa contribution à la cohésion sociale et au bien-être des Burkinabè. Pour Me Hien, la preuve est donnée que des citoyens épris de paix et de réconciliation ont adhéré aux idéaux du Mouvement. Ils en ont fait une association bien structurée avec un bureau et des membres actifs.

 

Les objectifs spécifiques du Mouvement, a rappelé son président, sont : exhorter les Burkinabè de l’intérieur et de l’extérieur à aller à la réconciliation nationale, veiller à la cohabitation pacifique des communautés vivant au Burkina Faso, venir en aide aux déplacés et victimes du terrorisme, des inondations…

 

Le Mouvement se félicite de la création au sein du gouvernement d’un département chargé de la Réconciliation  dirigé par le ministre d’Etat Zéphirin Diabré. Cela est bien la preuve, a-t-il relevé, qu’il n’a pas prêché dans le désert. Les déplacements et audiences de ce dernier sont salués, de même que la «migration» de certains acteurs de l’Opposition vers la Majorité.

 

Toutefois, estime le Mouvement, subdiviser la crise en plusieurs catégories, ce serait faire fausse route et tomber dans les échecs de la journée nationale de pardon. Pour faire un travail pratique et concret, il préconise donc la mise en place d’une Commission nationale «Vérité et réconciliation». 

 

Ce qui intéresse les citoyens burkinabè, commente le président du Mouvement, c’est la vérité et non les condamnations pénales. Dans ce sens, très prochainement avec son équipe, des rencontres avec les différentes autorités et institutions du pays seront entreprises pour leur présenter le plan du Mouvement « Hamaschiach in you »  pour une réconciliation véritable.

 

 

 

D. Evariste Ouédraogo

 

 

 

(1)            Terme hébreux qui, accolé aux 2 mots en anglais,  signifie en français : «En toi, il y a le messie d’amour». Par extension, l’expression signifie « l’amour du prochain en toi ».

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut