Menu

Ouverture anarchique d’écoles de santé : «C’est aux autorités de faire respecter l’ordonnance» (Ramata Edwige Ilboudo, fondatrice de Sainte-Edwige)

Les écoles privées de santé poussent comme des champignons après l’orage, aussi bien à Ouaga que dans les autres villes du Burkina. Une situation qui n’est pas sans poser une question de santé publique : ces établissements ne respectent ni les cahiers des charges ni le contenu de la formation requise, avec au finish une formation au rabais. Pour aborder cette épineuse question, qui de plus indiqué que Ramata Edwige Ilboudo, directrice générale et fondatrice des écoles privées et de l’Institut privé supérieur de santé publique Sainte-Edwige ? Cette pionnière dans la formation des disciples d’Hippocrate s’est prêtée, avec la prudence d’une sage-femme, à nos questions. C’était au cours d’une interview le vendredi 12 octobre 2018.

En savoir plus...

Respect du Code de la route : L’ONASER ramène les taxi-motos dans le droit chemin

Ils sont environ 300. Ils ont abandonné leurs engins, bagages et clients depuis le lundi 15 octobre 2018, et cela jusqu’au 17, pour prendre la direction de Tanghin avec pour destination l’Agence nationale de la métrologie. Objectif, acquérir des connaissances, notamment de bonnes pratiques en matière de sécurité routière. Eux, ce sont les motos bagagistes ou, si vous préférez, les conducteurs de tricycles, encore appelés taxis motos. Cette formation est en effet organisée par l’Office national de la sécurité routière.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS