Menu

Procès putsch manqué : Entre déports et reports, le dossier avance cahin-caha

Après deux semaines de suspension, le procès du coup d’Etat manqué a repris le 25 mai 2018 dans la Salle des Banquets de Ouaga 2000. Cette journée a été consacrée à l’examen des nouvelles commissions d’office et à celui des demandes de liberté provisoire. Si des avocats ont accepté leurs missions de commis d’office, d’autres ont voulu se déporter au motif que leurs clients souhaitent continuer avec leurs anciens conseils. A l’issue des débats, le Tribunal a estimé qu’il n’appartient pas à ces accusés de donner des préalables avant que les commis d’office n’entrent en fonction. L’audience, de nouveau suspendue, reprendra le 12 juin afin de donner plus de temps aux nouveaux avocats pour mieux étudier et préparer leurs dossiers.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS