Menu

Grogne des enseignants : « Le gouvernement veut monter la population contre nous » (Windyam Zongo)

La fin du match de « ping-pong » entre les éducateurs et le gouvernement n’a pas encore sonné. En réponse à la conférence de presse que le Premier ministre a tenue le 9 janvier dernier sur la grève des enseignants, ces derniers ont répliqué avec une conférence de presse le samedi 13 janvier 2018. Il a été aussi question du bilan de la grève de 72h de la Coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE).

 

« Le gouvernement souhaiterait que la population se soulève contre les éducateurs afin de les moraliser », c’est essentiellement ce que l’on peut retenir de la déclaration que la CNSE a fait le samedi 13 janvier 2018. La déclaration du Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, lors de sa conférence de presse du 9 janvier dernier selon laquelle la revendication des enseignants va coûter 50 milliards par an serait une pure manœuvre, selon la déclaration liminaire de la coordination. C’est au regard de la tournure désavantageuse avec l’adhésion massive des travailleurs de l’éducation et la compréhension des populations qui ont désapprouvé ses tergiversations que le Premier ministre a tenté «sa dernière manœuvre» en jetant en pâture le personnel en lutte aux médias, a signifié le Secrétaire national de la CNSE, Windyam Zongo.

En savoir plus...

Ouagarinter : Un camion et son contenu consumés

Une épaisse colonne de fumée noire, des spectateurs accourant de part et d’autre sur les lieux du sinistre et surtout des soldats du feu se battant comme de beaux diables afin de circonscrire les flammes ; c’est l’image que donnait à voir Ouagarinter, ce poste qui reçoit des camions chargés de marchandises diverses en provenance des pays voisins pour les formalités de dédouanement. Un des véhicules et son contenu ont brûlé l’après-midi du 14 janvier 2018.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS