Menu

Marche-meeting du 16 septembre : 5 centrales syndicales quittent les rangs

 

La cloche de la démobilisation contre la journée   de protestation souhaitée par l’Unité  d’action syndicale continue de sonner (UAS). Après  la   Coordination des associations  professionnelles et syndicats  de l’économie informelle  (CAPSEI)  le 11 septembre 2019,  le  lendemain  12, ce fut le tour des associations et syndicats  des commerçants et opérateurs économiques du Burkina  d’emboucher la même trompette. Elles  invitent  leurs  membres à ne pas y prendre part, car  le Burkina Faso est confronté à des problèmes bien plus sérieux au nombre desquels l’insécurité.

En savoir plus...

Situation sécuritaire à Bourzanga : «Il faut craindre le pire avec le départ du détachement militaire» (Le maire Dieudonné Badini)

 

Bourzanga dans la province du Bam  est une des communes fortement prises dans la tourmente des attaques terroristes. Avec ces 27 000 déplacés internes  elle a vu une vingtaine de ses villages se vider de ces populations qui se sont retrouvées sur deux sites notamment au chef-lieu de la commune Bourzanga et dans la deuxième plus grande localité, Namssiguia. Malheureusement  la fréquence des attaques ces derniers jours accroît  le flux des déplacés et augmente le nombre de villages désertés.  Que faire pour arrêter cette hémorragie ? Comment prendre en charge les milliers de personnes qui ont tout laissé derrière eux pour se sauver la vie? Ce sont autant de défis qui se présentent aux autorités. Le plus urgent  est d'enrailler les attaques qui se poursuivent. C'est pourquoi le maire Dieudonné Badini dans les lignes qui suivent lance un véritable cri du cœur pour le renforcement du dispositif sécuritaire par un détachement à Namssiguia comme l'opération Dofu qui avait ramené la quiétude dans la zone.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS