Menu
Regard sur l'actualité

Regard sur l'actualité (197)

Candidature Bouteflika : Le pouvoir menace, la rue continue de gronder

C’est un 8-Mars un peu particulier qui s’est fêté cette année en Algérie. La 162e Journée internationale de la femme coïncidait en effet avec le troisième vendredi de mobilisation contre le cinquième mandat d’Abdelaziz Bouteflika, conférant ainsi au mouvement une petite touche de douceur et un supplément de revendications féministes comme celle liée au Code de la famille.

En savoir plus...

Manifestations en Algérie : Tir de sommation du général Gaïd Salah

Une fois de plus, la grande muette algérienne est sortie de sa réserve. Alors que les manifestations contre la candidature pour un cinquième mandat d’Abdelaziz Bouteflika se multiplient à travers tout le pays, le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, chef d’état-major de l’ANP depuis 2004, et par ailleurs vice-ministre de la Défense, a déclaré que les militaires ne laisseraient pas le pays sombrer de nouveau dans l’effusion de sang.

En savoir plus...

Algérie : Bouteflika a « écouté » mais il n’a rien entendu

Dans  un message lu dimanche soir à la télévision par son nouveau directeur de campagne, Abdelghani Zaalane, le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, déclarait avoir « écouté » et « entendu » le tollé général contre son cinquième mandat qui monte crescendo depuis quelques semaines.

En savoir plus...

Election présidentielle en Algérie : La rue gronde, le FLN passe avec son candidat grabataire

Combien sont-ils à avoir déposé leurs dossiers de candidature à l’élection présidentielle du 18 avril prochain en Algérie ? En attendant que le Conseil constitutionnel communique sur le sujet, les partants ne s’y bousculaient pas hier en début d’après-midi.

En savoir plus...

Mahamadu Buhari/Macky Sall : Certitudes et angoisses de présidents en sursis

 

La campagne électorale au Sénégal prend fin ce vendredi à minuit. Les 7 millions d’électeurs sénégalais sont appelés aux urnes dimanche prochain pour départager les 5 candidats en lice. Avant eux, 84 millions d’électeurs nigérians sont convoqués dans 120 000 bureaux de vote pour élire leur président, leurs gouverneurs et leurs députés.

En savoir plus...

Nord-Mali : Au secours, l’Etat islamique renaît à Kidal !

- Interdiction de la vente et de la consommation d’alcool ainsi que de l’exposition ou de la publicité des boissons alcoolisées ;

- obligation faite aux étrangers d’avoir un tuteur local ;

- renforcement du rôle du cadi, le juge islamique, qui pourra désormais traiter systématiquement des affaires criminelles.

En savoir plus...

Wade menace de brûler les bureaux de vote : Un Ex ne devrait pas dire ça !

 

Avant même de quitter sa retraite versaillaise le jeudi 7 février dernier, il avait annoncé la couleur, mais on était loin d’imaginer qu’il irait aussi loin dans la contestation de l’élection présidentielle du 24 février prochain : mercredi, l’ancien président sénégalais Abdoulaye Wade, rentré au bercail en redresseur de torts, a en effet lancé, lors d’une rencontre du Parti démocratique sénégalais, un appel à la perturbation de l’élection ; en s’attaquant notamment aux bureaux de vote et en brûlant le matériel électoral. « Si nous brûlons 50 ou 70% des bureaux de vote, on sera obligé de recommencer les élections dans d’autres conditions. Voilà ce que nous allons faire », a ainsi martelé Gorgui, à la stupeur générale, à commencer par celle de ses propres militants. Puis d’annoncer qu’il ferait le tour des régions pour expliquer sa démarche. Une contre-campagne d’un genre assez particulier.

En savoir plus...

Entre Buhari et Atiku … : Pour qui le cœur des Nigérians va pencher ?

 

On a beau être au Nigeria, le pays le plus peuplé du continent avec ses 190 millions d’habitants, 72 candidats à une élection présidentielle, c’est quand même un peu trop. Sans doute, c’est le record du monde en la matière, même si, très vite, ce peloton va se décanter. En réalité, il y a 70 lampistes de tout acabit et deux véritables poids lourds que sont le président sortant, Muhammadu Buhari, et son challenger Atiku Abubakar, l’ancien vice-président d’Obasango entre 1999 et 2007.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS