Menu
Regard sur l'actualité

Regard sur l'actualité (273)

Reconstitution assassinat Sankara : Remake d’un film tragique avec Diendéré

 

Cette fois ce n’était qu’une simulation. Il y a un peu moins de 33 ans, la réalité était autrement plus tragique. Hier jeudi 13 février 2020, le Tribunal militaire a procédé à la reconstitution des faits sur l’assassinat de Thomas Sankara. Un jeudi comme ce fatidique 15 octobre 1987, et bien sûr sur les lieux du crime, le célèbre Conseil de l’entente en plein centre-ville, où était censé avoir lieu un exercice des Forces de défense et de sécurité  dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

En savoir plus...

Dialogue avec des chefs terroristes : Un combat perdu d’avance par IBK ?

C’était devenu un secret de polichinelle depuis que, fin janvier 2020, l’ancien président de la Transition, Dioncounda Traoré, par ailleurs haut représentant du chef de l’Etat pour le Centre, avait annoncé avoir envoyé des émissaires vers Iyad Ag Ghali et Amadou Koufa, respectivement leader du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) et du Front de libération du Macina (FLN).

En savoir plus...

Décès Arap Moi : «Empreinte» n’aura pas laissé une trace indélébile

On avait oublié jusqu’à son existence. Il a fallu qu’il meure pour qu’on se souvienne de lui. Daniel Toroitich Arap Moi est décédé hier, mardi 4 février 2020, dans sa 95e année. Celui qui vient de disparaître avait succédé, en 1978, à Jomo Kenyatta, le père de l’indépendance du Kenya, dont il fut le vice-président, et avait régné sans discontinuer jusqu’en 2002.

En savoir plus...

Liberté provisoire pour Haya Sanogo : Plus qu’une décision de justice, un acte politique

Cette fois-ci était donc la bonne. Après plusieurs refus, la chambre d’accusation de la Cour d’appel de Bamako a accordé hier la liberté provisoire à Amadou Haya Sanogo et ses 17 coaccusés. D’abord détenu à Sélingué, l’ancien putschiste - qui était depuis un certain temps en résidence surveillée dans la capitale - et ses compagnons d’infortune étaient poursuivis devant la Cour d’assises pour assassinat et tentative d’assassinat dans l’affaire dite des «bérets rouges».

En savoir plus...

Réunion d’Alger sur la crise libyenne : Quand la case du voisin brûle…

 

Moscou le 13 janvier, Berlin le 19, Alger le 23 : trois rencontres en 10 jours et toujours pas d’accord de paix entre les belligérants libyens. Rien que des déclarations d’intention qui en disent long sur les antagonismes qui déchirent ce pays depuis 2011. Dès lors, aucune initiative n’est de trop pour faire entendre raison à Fayez el-Sarraj et à Khalifa Haftar. Dans ce ballet diplomatique pour réconcilier les Libyens, la voix des dirigeants africains a toute sa place.

En savoir plus...

Massacres populations civiles : Ils sont même pas garçons, ces terroristes !

 

Encore un massacre de masse en l’espace d’un mois.

 

Après Arbinda le 24 décembre 2019, où les terroristes ont froidement assassiné 35 personnes dont 31 femmes, ce sont les villages d’Alamou et de Nagraogo, respectivement situés à 7 et à 15 kilomètres de Barsalogho, qui ont été le théâtre  d’une véritable boucherie : en effet, alors que le marché local de Nagraogo battait son plein, de sinistres individus armés y ont fait irruption et tiré dans le tas sur tout ce qui bougeait. Bilan : 32 morts. Et comme si cette barbarie sans nom ne suffisait pas à assouvir leur haine de l’humain, ils ont incendié hangars, étals et corps des victimes.

En savoir plus...

Médiation russo-turque en Libye : Le niet du maréchal Haftar

C’est un départ qui équivaut à un niet. Après avoir laissé planer le doute et entretenu un flou artistique, le général Khalifa Haftar a finalement quitté Moscou sans avoir apposé sa précieuse signature au bas de l’accord concocté par le tandem russo-turc après de longues heures de tractations.

En savoir plus...

Rencontre Gbagbo/Affi N’Guessan : Secret de polichinelle pour un huis-clos

 

Cette fois, ils se sont rencontrés. Par deux fois même : vendredi et samedi derniers ; même si l’information tenue secrète n’a commencé à circuler que ces 24 dernières heures. C’est la première fois depuis neuf ans que Laurent Gbagbo et Affi N’Guessan s’entretiennent. En mars 2019, il  y a bien eu une tentative, l’ancien premier ministre ayant été même en Europe dans l’attente d’une confirmation de rendez-vous, avant que l’initiative ne capotât suite à l’exigence de l’hôte qui posait comme préalable que son visiteur démissionnât d’abord de la présidence du FPI (Front populaire ivoirien). Une exigence jugée inacceptable  par l’intéressé qui s’en était retourné à Abidjan pour ensuite traiter son mentor de tous les noms d’oiseaux. Cette violente réaction avait du reste amené bon nombre de militants tendance Affi à rompre les amarres.

En savoir plus...

Macron en Côte d’Ivoire et au Niger : Un réveillon de Noël dans une ambiance grave

 

Jupiter, si vous préférez, Emmanuel, ou « Dieu avec nous », l’autre nom de l’Enfant Jésus, descend du ciel, pardon, arrive à Abidjan ce 20 décembre pour un séjour de 48 heures. Raison officielle de cette visite sur les terres d’Eburnie, passer le réveillon de Noël avec les soldats du 43e Bataillon d’infanterie de marine (BIMA) basé à Port Boué. Macron rendra également visite au détachement militaire français stationné à Bouaké au centre de la Côte d’Ivoire.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS