×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 65

Menu

Les élucubrations de Toégui

Les élucubrations de Toégui (11)

Les élucubrations de Toégui : Vivement 2020 !

 

Aux élucus ! Aux élucus !

 

Je vous envie. Vous avez de la chance d’avoir un élucubreur comme moi. Moi Toégui, neveu de son oncle Tougolo, l’homme qui parle aux souris. Sans moi il y a longtemps que les portes de l’enfer de Laurent BADO se seraient ouvertes sur vous. Mais je suis là et je veille au grain. Tous les mardis, dès la dernière heure je monte la garde à l’élucudrome pour conjurer l’Evangile de Kilachiu. Je dois cependant vous dire, vous êtes têtu. Quand le ciel est tout bleu sans un seul nuage vous n’aimez pas. Le ciel sombre, avec de gros, de gros gros nuages noirs menaçants, voilàààa. C’est ce que vous aimez. Lorsque les portes de l’enfer sont entrebâillées et qu’un petit souffle de vent peut les ouvrir… vous aimez ça.

En savoir plus...

Les élucubrations de Toégui : Pas touche à notre potentiel minier !

Yé !, hello ! J’ai une bonne nouvelle pour toi. Suite au lancement de l’appel à candidature pour le recrutement d’un élucubreur bis, le Conseil de lecture a tenu une réunion de travail le week-end passé. Je peux te dire, après les « 200 taloches à Toégui », tu as tapé dans l’œil de Nakibeugo.

En savoir plus...

Simon Compaoré, ministre d’Etat : Pour quoi et pourquoi ? «Les élucubrations de Toégui»

 

Vous n’avez jamais vu à la télé la sortie d’un Conseil de ministres un mercredi ? Vous ne savez donc pas qui porte quoi et qui ne porte pas quoi c’est-à-dire qui s’obstine dans le costume-cravate et qui a fait le choix résolu du Faso Dan Fani. Lorsque en voyant les inconditionnels du Faso Dan Fani vous ne reconnaissez pas ceux qui vont chez un couturier et ceux qui vont chez le tailleur du quartier c’est que vous n’avez pas ouvert l’œil.

En savoir plus...

Droits de l'homme... Droits des peuples : il faut choisir

Voici les dernières élucubrations. Les toutes dernières élucubrations. Les élucubrations, ce n'est pas un comportement, c'est des mots. Un homme qui élucubre n'est pas un homme qui a faim. Des jours, j'ai envie d'élucubrer comme si c'était mon dernier mardi au Mosstenga. Des jours, j'ai envie  d'élucubrer comme si j'avais mille millions de mardis à passer au Mosstenga. C'est ce qu'il a dit hein le philosophe... Il y a un temps pour élucubrer et un temps pour élucubrer. Mais mon petit doigt est toujours là pour me crier à temps : "Ta gueule, Toégui !".

En savoir plus...

Des poux sur mon crâne rasé

Lorsque ce mercredi  23 février, en plein  20 heures, Alfred NIKIEMA annonça le remaniement ministériel, je suis resté de glace. Ce remaniement était un peu comme un train arrivant l’heure, tellement on le savait imminent et inévitable. J’étais donc juste  curieux de savoir qui serait le nouveaux garde des Sceaux. AlFred  Nikiéma  commença à égrainer les noms des membres du nouveau gouvernement. Premier de liste, Arsène Bongnessan Yé, à tout seigneur tout honneur. Puis  Djibril Basolé, le fresque ministre d’Etat.

En savoir plus...

Age tendre et Tête de rat

Je vais sûrement vous surprendre. Moi Toégui, je ne connais aucun Tête de rat. Ni aucun Queue de lion. Ni à Simonville ni nulle part ailleurs au Faso. Mais je sais très bien ce que c’est qu’un Tête de rat et un Queue de lion. Caréca nous avait dit effectivement à quoi ressemblaient ces deux espèces de la faune politique de Simon-City. C’était bien avant les warba–warba dance des bidasses de l’Est. Vous ne savez pas où se trouve l’Est ? Vous aussi ! L’Est c’est là où le soleil se lève. A ne pas confondre avec là où le chien est mort. C’est Razougou, mon dawa à tout faire qui aime à parler ainsi lorsqu’il veut me faire comprendre qu’un quartier de Simonville est très loin de chez moi, à ‘’14 yaar’’. Pour parler de Pissy derrière les rails, il dit : «Patron c’est loin loin loin, c’est là où le chien est mort».

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS