Menu
Politique

Politique (391)

Crise au CDP : Une médiation qui vient… tout gnagami ?

Blaise Compaoré a donc tranché. Eddie Komboïgo, le président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), devra rapporter, autrement dit annuler, les sanctions prises par le congrès extraordinaire du 22 septembre 2019 contre certains de ses militants, et non des moindres, pour manquement à la discipline du parti.

En savoir plus...

Attaques terroristes au Centre-Nord : Le Bam lance sa résistance populaire

Un meeting de conscientisation et de sensibilisation des populations du Bam à la résilience au terrorisme a eu lieu le samedi 5 octobre 2019 au rond-point central de Kongoussi. Initiée par le Mouvement populaire pour la résistance du Bam récemment créé, cette manifestation a mobilisé un grand monde dont des déplacés internes et des ressortissants de la province. On notait également la présence de responsables d’OSC telles que l’Organisation démocratique pour la jeunesse (ODJ), le Balais citoyen et le Mouvement plus rien ne sera comme avant (MPRSCA).

En savoir plus...

Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le couteau à double tranchant de la résistance populaire

Tragique, éprouvante, révoltante : les qualificatifs ne manquent pas pour décrire la situation burlesque d’insécurité vécue par le Burkina, particulièrement les populations des régions du Sahel, du Nord et du Centre-Nord. Pas un jour ne  passe sans qu’on dénombre des macchabées tombés sous les balles assassines « d’individus armés non identifiés », pour emprunter le vocabulaire officiel. Eléments des Forces de défense et de sécurité (FDS), agents de l’administration publique, travailleurs des mines et carrières, paysans, etc., les victimes de ces meurtriers sans foi ni loi se recensent dans tous les milieux.

En savoir plus...

Conférence provinciale du MPP/Yatenga : Le retour en force de Simon Compaoré à Ouahigouya

La section provinciale du MPP/Yatenga a tenu sa première conférence provinciale le dimanche 29 septembre 2019    dans la salle de spectacles Mamadou Ouédraogo  sous le thème «Unité et mise en synergie de nos forces pour un MPP fort au Yatenga ». Cette rencontre politique a été parrainée par  le docteur   Emile Pargui Paré, membre du bureau exécutif national du MPP.

En savoir plus...

Présidentielle 2020 : ‘’Kadré, sèche nos larmes, sauve-nous… ‘’

Kadré Désiré Ouédraogo plus que jamais à l’offensive politique ! Ce week-end, après Dori il était dans les encablures de la capitale burkinabè pour un autre meeting. Ce jour, dimanche 29 septembre 2019, il a expliqué que son engagement politique ne consiste pas à minimiser ou dénigrer qui que ce soit, mais à travailler à ramener les valeurs qui ont fait la force du Burkina autrefois. Mais aux yeux de ses interlocuteurs du jour, il est le ‘’messie’’  qu’il faut à un Burkina en proie à une insécurité sans précédent et où la paix et la cohésion sociale se sont envolées. C’était presque des supplications dans leurs discours. « Kadré, sèche nos larmes, aide-nous à arrêter l’effusion de sang, sauve-nous…», a-t-on entendu ici et là durant le meeting.

En savoir plus...

2es journées parlementaires du CDP : Dans le fief de KDO, sur fond de crise interne

Kaya a abrité du 26 au 28 septembre 2019 les 2es journées parlementaires de l’année du groupe parlementaire Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP). Placée sous le thème «Enjeux des élections de 2020 dans le contexte sécuritaire actuel au Burkina Faso», celles-ci se sont tenues à une période où l’ancien parti au pouvoir, fondé par l’ex-président Blaise Compaoré, traverse une crise interne marquée par des exclusions, des suspensions et des démissions de cadres et de militants. La cérémonie d’ouverture des travaux a enregistré la présence du récent démissionnaire Kadré Désiré Ouédraogo et de l’exclu Rasmané Daniel Sawadogo, respectivement candidat déclaré à la prochaine élection présidentielle et député élu sous les couleurs du CDP au Sanmatenga. On notait l’absence des leaders du CDP dont Eddie Komboïgo et Achille Tapsoba, respectivement président et vice-président du parti.

En savoir plus...

Session BPN du MPP : Les annonces du camarade Christophe Dabiré

Le camarade Christophe Joseph Marie Dabiré était l’invité vedette de la 3e session du Bureau politique national  (BPN) du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) le 28 septembre 2019. Devant les militants réunis au palais de la jeunesse et de la culture Jean Pierre Guingané, le Premier ministre, expansif, a fait le point de la situation nationale et des actions gouvernementales. Il a notamment annoncé que, pour compter du 1er janvier 2020, l’IUTS sera appliqué sur les indemnités et les primes des fonctionnaires.

En savoir plus...

Boureima Badini, démissionnaire du CDP : «Blaise doit pouvoir rentrer tranquilos à Ziniaré»

 

Magistrat, ancien directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale, ancien ministre de la Justice sous Blaise Compaoré et ex-représentant du Facilitateur dans le dialogue direct inter ivoirien, Boureima Badini est un homme qui a eu à occuper d’importantes fonctions dans notre pays. Ce proche de Blaise Compaoré vient de donner sa démission (le 23 septembre 2019) du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) au lendemain de sa suspension pour un an par le congrès extraordinaire de l’ex-parti au pouvoir. Dans cet entretien qu’il nous a accordé, hier 24 septembre 2019, Boureima Badini revient sur les raisons de son départ du CDP, les tentatives de rapprochement entre lui et Eddie Komboïgo, la réconciliation nationale, qui est nécessaire selon lui pour prendre le dessus sur les terroristes, etc. Il nous a dit sa grande déception de quitter le CDP mais garde l’espoir que lui et ses anciens camarades, par le jeu de la politique, pourraient être amenés à collaborer dans le futur.

En savoir plus...

Délocalisation Toécin yaar : «Il y a une gestion frauduleuse des places» (Ernest Zemba du CDAIP)

Trois ans après sa mobilisation autour des affaires dites   du déménagement du marché de Toécin yaar, du lotissement à  Silmiougou et du déguerpissement des  maraîchers de la zone de l’échangeur du Nord,  la coordination des Comités de défense et d’approfondissement des acquis de l’insurrection populaire (CDAIP) donne de nouveau de la voix à travers une conférence de presse tenue le mercredi 18 septembre 2019 à Ouagadougou. Cette fois-ci, elle dit intégrer le dialogue pour la résolution des différends.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS