Menu
Politique

Politique (413)

2es journées parlementaires du CDP : Dans le fief de KDO, sur fond de crise interne

Kaya a abrité du 26 au 28 septembre 2019 les 2es journées parlementaires de l’année du groupe parlementaire Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP). Placée sous le thème «Enjeux des élections de 2020 dans le contexte sécuritaire actuel au Burkina Faso», celles-ci se sont tenues à une période où l’ancien parti au pouvoir, fondé par l’ex-président Blaise Compaoré, traverse une crise interne marquée par des exclusions, des suspensions et des démissions de cadres et de militants. La cérémonie d’ouverture des travaux a enregistré la présence du récent démissionnaire Kadré Désiré Ouédraogo et de l’exclu Rasmané Daniel Sawadogo, respectivement candidat déclaré à la prochaine élection présidentielle et député élu sous les couleurs du CDP au Sanmatenga. On notait l’absence des leaders du CDP dont Eddie Komboïgo et Achille Tapsoba, respectivement président et vice-président du parti.

En savoir plus...

Session BPN du MPP : Les annonces du camarade Christophe Dabiré

Le camarade Christophe Joseph Marie Dabiré était l’invité vedette de la 3e session du Bureau politique national  (BPN) du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) le 28 septembre 2019. Devant les militants réunis au palais de la jeunesse et de la culture Jean Pierre Guingané, le Premier ministre, expansif, a fait le point de la situation nationale et des actions gouvernementales. Il a notamment annoncé que, pour compter du 1er janvier 2020, l’IUTS sera appliqué sur les indemnités et les primes des fonctionnaires.

En savoir plus...

Boureima Badini, démissionnaire du CDP : «Blaise doit pouvoir rentrer tranquilos à Ziniaré»

 

Magistrat, ancien directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale, ancien ministre de la Justice sous Blaise Compaoré et ex-représentant du Facilitateur dans le dialogue direct inter ivoirien, Boureima Badini est un homme qui a eu à occuper d’importantes fonctions dans notre pays. Ce proche de Blaise Compaoré vient de donner sa démission (le 23 septembre 2019) du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) au lendemain de sa suspension pour un an par le congrès extraordinaire de l’ex-parti au pouvoir. Dans cet entretien qu’il nous a accordé, hier 24 septembre 2019, Boureima Badini revient sur les raisons de son départ du CDP, les tentatives de rapprochement entre lui et Eddie Komboïgo, la réconciliation nationale, qui est nécessaire selon lui pour prendre le dessus sur les terroristes, etc. Il nous a dit sa grande déception de quitter le CDP mais garde l’espoir que lui et ses anciens camarades, par le jeu de la politique, pourraient être amenés à collaborer dans le futur.

En savoir plus...

Délocalisation Toécin yaar : «Il y a une gestion frauduleuse des places» (Ernest Zemba du CDAIP)

Trois ans après sa mobilisation autour des affaires dites   du déménagement du marché de Toécin yaar, du lotissement à  Silmiougou et du déguerpissement des  maraîchers de la zone de l’échangeur du Nord,  la coordination des Comités de défense et d’approfondissement des acquis de l’insurrection populaire (CDAIP) donne de nouveau de la voix à travers une conférence de presse tenue le mercredi 18 septembre 2019 à Ouagadougou. Cette fois-ci, elle dit intégrer le dialogue pour la résolution des différends.

En savoir plus...

Situation sécuritaire dans la région du Nord : Plus de 3 000 ha de terres agricoles abandonnées

Ils ne sont plus dans leurs localités d’origine. Fuyant la désolation que les terrorises sèment, ils ont presque tout abandonné derrière eux, dont 3 000 hectares de terres agricoles. Mais les réfugiés internes de la région du Nord refusent de se croiser les bras. Ils sèment les graines de la résilience en s’adonnant aux activités champêtres grâce aux terres arables que leur ont cédées les populations des zones d’accueil. Le 15 septembre 2019, le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles, Salifou Ouédraogo, poursuivant sa sortie terrain de suivi de la campagne agricole, a rencontré les infortunés sur un site de production spécialement aménagé pour eux.

En savoir plus...

Marche-meeting : « Blaise Compaoré est parti, mais Compaoré Blaise est resté » Bassolma Bazié

A l’issue de la course-poursuite engagée entre la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) et les manifestants le 16 septembre 2019, nous avons tendu notre micro à la tête de proue de la marche, Bassolma Bazié. Il nous a expliqué ce qu’il pense de la mesure gouvernementale et de l’attitude des forces de l’ordre.

En savoir plus...

Marche-meeting des syndicats : Dispersée au lacry

Sous la bannière de l’Union d’action syndicale (UAS),  la CGT-B, les syndicats autonomes, les syndicats partenaires ainsi que les Organisations de la société civile ont organisé une marche-meeting à Ouagadougou. La marche, qui n’avait pas eu l’aval des autorités administratives, a été interrompue, dispersée au gaz lacrymogène par les forces de l’ordre. C’était le lundi 16 septembre. 

En savoir plus...

Militaires et soldats radiés : Tirs de barrage contre l’aide du gouvernement

Les policiers et militaires radiés ont craché sur les 2 milliards de FCFA proposés par le Haut Conseil pour la réconciliation et l’unité nationale à titre d’aide à la réinsertion sociale. Les ex-hommes de tenue, mettant sur la table leur  réintégration  dans l’armée, ont tout simplement quitté la salle du CENASA où se tenait la rencontre. La réunion, qui a fini en queue de poisson, a eu lieu  le 13 septembre 2019.

En savoir plus...

Lutte contre le terrorisme : La CEDEAO apporte 1 milliard $ à l’effort de guerre

Le sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO, élargi au Tchad et au Cameroun, sur le terrorisme, a clos ses travaux le samedi 14 septembre 2019 à Ouagadougou. Décision importante au sortir de ce grand rendez-vous, l’engagement pris par les Etats membres de mobiliser la coquette somme d’un milliard en quatre ans pour lutter contre le phénomène.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS