Menu
Politique

Politique (543)

Présidentielle 2020 dans la Kossi : Pas de vote dans 37 villages, à moins que…

 

Entre les électeurs et les élus, le compte n'est pas souvent bon. La non-tenue des promesses faites lors des campagnes électorales en est généralement la cause. C'est le cas dans 37 villages de la Kossi où les populations ont pris une décision ferme en ce qui concerne les prochaines élections.

En savoir plus...

Le Faso Autrement, l’UNDD et le RSR : «La réconciliation comme préalable aux élections»

 

«Situation nationale préoccupante». C’est sous ce thème qu’a eu lieu, hier 4 juin 2020 à Ouagadougou, une conférence de presse animée par trois partis politiques, membres fondateurs de la Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (CODER). Les responsables de Le Faso Autrement, de l’Union nationale pour la démocratie et le développement (UNDD) et du Rassemblement pour un sursaut républicain (RSR) ont passé en revue les préoccupations de l’heure puis ont conclu que les plus grandes et plus vitales pour les Burkinabè sont autres qu’électorales.

En savoir plus...

Crises sécuritaire, alimentaire, sanitaire, scolaire… : Le MPP navigue à vue… sans logique selon le CFOP

 

Assassinat de 50 personnes, distribution sélective de CNIB, campagne agricole, arrestation de l’ancien ministre de la Défense Jean Claude Bouda...Ce sont, entre autres, les  sujets de la conférence  de presse hebdomadaire du chef de file de l’Opposition politique au Burkina Faso du 2 juin 2020, qui coïncidait avec le 518e jour du drame de Yirgou. Sur toutes ces questions, l’opposition estime que le régime actuel navigue à vue et gouverne sans logique.

En savoir plus...

Scrutin du 22 novembre : « Nous ne souhaitons pas la tenue des élections » (Opposition non affiliée)

 

Après leur déclaration officielle d’existence le 26 avril dernier, la dizaine de partis membres de l’Opposition non affiliée (ONA) ont animé le 2 juin à Ouagadougou une conférence de presse pour présenter leur regroupement. Le rassemblement, qui annonce déjà la couleur, indique ne pas vouloir, avec ce contexte sécuritaire difficile, des élections qui doivent se tenir dans six mois.

En savoir plus...

Présidentielle 2020 : «Si je suis élu, vous aurez un Burkina apaisé »(Kadré Désiré Ouédraogo, candidat)

 

Candidat déclaré à la présidentielle de novembre 2020 au Burkina Faso, l’ancien premier ministre Kadré Désiré Ouédraogo était dans nos murs le 26 mai dernier. Pendant plus d’une heure d’horloge, nous avons échangé à bâtons rompus avec celui qui a claqué la porte de l’ex-parti majoritaire, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), le 23 septembre 2019 et qui aspire aujourd’hui à un destin national. Il est aidé en cela par le ‘’Mouvement Agir ensemble pour le Burkina’’ qui, selon ses propos, est déjà représenté dans les 45 provinces du pays. «Si je suis élu, vous aurez un Burkina apaisé», a promis celui-ci qui a aussi occupé de hautes fonctions à la BCEAO et à la CEDEAO.

En savoir plus...

Incarcération Jean-Claude Bouda : Première victime emblématique du délit d’apparence ?

 

L’information a fait l’effet d’une bombe dont on ne sait pas encore jusqu’où ira le souffle de la déflagration. En effet, hier mardi 26 mai 2020, l’ancien ministre burkinabè de la Défense et des Anciens Combattants, Jean-Claude Bouda, a été entendu par la justice, puis placé sous mandat de dépôt. Cette incarcération à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou fait suite à une plainte en mai 2019 du Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC) pour des faits de «délit d'apparence, d’enrichissement illicite, de fausses déclaration d'intérêts et de patrimoine et délit d'acceptation de cadeaux indus».

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS