Menu
Politique

Politique (513)

Point de presse du CFOP : « Au MPP il n’y a plus de lieutenants, il n’y a que des fantassins »,

Ce 24 juillet 2018, au menu du point de presse hebdomadaire de l’opposition politique burkinabè, le congrès de l’UPC, le 7e sommet du TAC, le rapport du REN-LAC, l’élection du président du Conseil supérieur de la communication. Pour analyser cette actualité de la semaine écoulée, ce sont les présidents du Mouvement Panafricain du Faso (MPF), Achille Rawa Ouédraogo, et du Mouvement africain des peuples (MAP), Victorien Tougma, qui ont été désignés. Au-delà de ces sujets, ils ont parlé de la bataille électorale de 2020. « Notre adversaire politique ne nous fait pas peur… le MPP n’a plus de lieutenants, il n’y a que des fantassins », déclare Victorien Tougma.

En savoir plus...

2e congrès ordinaire UPC : Zeph toujours maître de la tanière

congrès de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) qui s’est tenu du 20 au 22 juillet 2018 au Palais des sports de Ouaga 2000, il a été reconduit à la tête de ce parti pour un mandat de 4 ans. S’il s’est refusé à annoncer sa candidature à l’élection présidentielle de 2020, tous les signaux indiquent son intention de se lancer dans la course.

En savoir plus...

MTT : En mouvement avec Loada

 

Dans l’après-midi du 19 juillet 2018 à Ouagadougou, la cuvette du Conseil burkinabè des chargeurs (CBC) a été le lieu qui a abrité la cérémonie de lancement des activités du Mouvement tengembilum tamassira (MTT) (en français, le chemin de la citoyenneté). Il s’agit d’une  association qui a vu le jour le 4 février courant avec l’ambition de contribuer à promouvoir la conscience et l’engagement citoyens ainsi que la culture démocratique au Burkina Faso. Selon ses pères fondateurs, dont le Pr Augustin Loada, cette structure est à but non lucratif et n’assume aucune activité syndicale, partisane ou religieuse. Il se voit d’ailleurs gêné de se présenter à la présidentielle de 2020, car ce n’est pas sa place.

En savoir plus...

Procès putsch manqué : Seydou Soulama ou le soldat aux trois dossiers

Le bal des auditions des accusés s’est poursuivi le 18 juillet 2018 au tribunal militaire avec le soldat de 2e classe Seydou Soulama et le caporal Amidou Drabo. Chacun des deux a déjà écopé d’une peine de 10 ans de réclusion criminelle lors du procès de l’attaque de la poudrière de Yimdi. En outre, Soulama a une autre affaire judiciaire qui lui pend au nez, il s’agit du dossier dit du « Pont Nazinon ».

Récit d'une journée d’audience avec deux habitués du tribunal militaire.

En savoir plus...

PNDES : « Le supposé miracle n'est qu'un mirage… » (Ablassé Ouédraogo de Le Faso Autrement)

Le Faso autrement faisait ses premières universités d’été le samedi 14 juillet 2018 à Ouagadougou. Une occasion pour son président, Ablassé Ouédraogo, de faire le point  des six années d’existence de son parti (12 septembre 2011). De cette tribune, il a dressé le bilan du pouvoir MPP. « Le pays va mal. Il a reculé. Il est même à genoux. Le supposé miracle PNDES est  devenu un mirage, un leurre », a-t-il déclaré.

En savoir plus...

Procès putsch manqué : Le déballage de «Touareg» n’a pas eu lieu

Du mardi 10 au vendredi 13 juillet 2018, voilà le temps que la chambre de première instance du tribunal militaire de Ouagadougou a mis pour boucler l’audition du sergent-chef Roger Koussoubé, dit «Le Touareg». Ce même vendredi, deux autres accusés ont été appelés à la barre : le soldat de 1re classe Boureima Zouré et le sergent-chef Adama Diallo. On retiendra surtout que le grand déballage promis par « Le Touareg » n’a pas eu lieu puisqu’il a préféré se rétracter ou se réserver, c’est selon.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS