Menu
Politique

Politique (413)

Soleil d’Avenir : Le gouvernement du Pr Soma

A la création de son parti, Soleil d’Avenir (Mouvement S.A.), le Pr Abdoulaye Soma avait dit qu’il était contre les gouvernements pléthoriques. Alors il promettait un gouvernement resserré de treize ministres, à raison d’un par région, s’il arrivait aux affaires. En attendant que cela se concrétise, celui qui a récemment déclaré dans les colonnes de L’Observateur Paalga : «Je suis prêt à gouverner» a commencé à s’exercer à mettre en place une telle architecture gouvernementale. Ainsi, en sa qualité de président, et sur proposition d’Henri Zougmoré, Premier Conseiller Coordonnateur, Chef du Conseil Gouvernemental, le Pr Soma a pris et publié l’arrêté N°031-2019/S.A./PRES du 17 juillet 2019 portant composition du conseil gouvernemental. Nous vous proposons ledit arrêté in extenso.

En savoir plus...

PAREN : Un jubilé de porcelaine sur fond de rassemblement

«Le PAREN, 20 ans après : bilans et perspectives ». C’est sous ce thème qu’a été célébré le 20e anniversaire du Parti de la renaissance nationale (PAREN), les 27 et 28 juillet 2019 à Ouagadougou. Ce fut l’occasion pour le parti du Pr Laurent Bado et son président, Michel Béré, d’avoir une concertation avec leurs militants et sympathisants sur la vie et l’avenir de cette formation politique qui prône « une voie originale de développement ». Etant à l’orée des échéances électorales, une invite a été faite aux participants de réfléchir à des voies et moyens ainsi qu’à de meilleures stratégies pour la conquête de l’électorat en vue d’engranger des résultats satisfaisants. 

En savoir plus...

Mouvement patriotique pour le salut : «Zida est avec le MPS»(Pr Augustin Loada, président)

La guerre des professeurs aura-t-elle lieu ? Après le Pr Abdoulaye Soma, le Pr Augustin Marie-Gervais Loada a lancé les activités de son parti, le Mouvement patriotique pour le salut(MPS), le samedi 27 juillet 2019 à Tenkodogo. Social-démocrate, le MPS s’aligne dans les rangs de l’opposition et ne cache pas ses liens avec l’ancien Premier ministre Yacouba Isaac Zida, exilé au Canada.

En savoir plus...

Attaques terroristes dans le Centre-Nord : Où est passée «Doofu»(1) ?

Nuit d’horreur à Dibilou, département de Pissila dans la région du Centre-Nord, jeudi dernier. Un groupe d’hommes armés a fait irruption dans le village en fin de soirée, tirant à bout portant sur les paisibles populations. Il se retira au bout de trois quarts d’heure, laissant sur le carreau 15 macchabées et après avoir incendié le marché et des boutiques.

En savoir plus...

Gestion du pouvoir d’Etat : Dis-moi ton âge … je te dirai quel dirigeant tu es

Le cardinal Christian Tumi est Camerounais. Grande figure de l’Eglise catholique de son pays et natif de la région anglophone, en proie à une volonté sécessionniste, il n’a généralement pas sa langue dans sa poche, et les plus hautes autorités, Paul Biya en tête, ont toujours scruté avec méfiance chacune de ses initiatives et  de ses interventions.

En savoir plus...

Dialogue politique national : Un petit pas vers la réconciliation nationale

Ils ont tenu dans les délais. Et, fait rarissime, sans que grand-chose, ou rien filtre de cette rencontre.  Sans doute les participants ont-ils verrouillé le déroulement des travaux et donné des consignes strictes. Pour peu, on se serait cru à un conclave dans le saint des saints, Kosyam, érigé en Chapelle Sixtine pour l’élection d’un pape.

En savoir plus...

Conclusions dialogue politique : La carte consulaire, seule fausse note de la symphonie de Kosyam

La révision a minima du Code électoral avant les élections de 2020  et intégrale après l’adoption de la nouvelle Constitution ; l’installation des bureaux de vote dans l’enceinte des Ambassades et Consulats généraux et en tout autre lieu en accord avec le pays hôte ; la réception des candidatures à l’élection présidentielle par la CENI ; voilà entre autres, les grandes décisions du dialogue politique qui a refermé hier ses travaux en présence du chef de l’Etat.  Après une semaine d’échanges, opposition et majorité sont parvenues à accorder leurs violons sur la quasi-totalité des points inscrits à l’ordre du jour. Une  seule fausse note dans la musique du consensus : l’utilisation de la carte consulaire biométrique comme document électoral.

En savoir plus...

Décès 11 gardés à vue : Hier à la morgue de Bogodogo

Sans qu’ils sachent les circonstances qui ont conduit à la mort de leurs proches, les parents des gardés à vue qui ont perdu la vie (au nombre de 11) dans les locaux de l’unité antidrogue de la police nationale dans la nuit du 14 au 15 juillet sont allés retirer leurs corps à la morgue. La journée du 21 juillet 2019 était chargée d’émotion à la chambre mortuaire de l’hôpital de district de Bogogodo. 

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS