Menu
Politique

Politique (364)

Crise au CDP : « Une minorité d’antidémocrates infiltrés veulent imposer leur candidat »

Suspension de son congrès extraordinaire suite à une décision de justice, boycott d’une rencontre par des militants, tentative de saccage de son siège, bref, les dernières semaines n’ont pas été du tout calme au Congrès pour la démocratie et le progrès. Raison pour laquelle la direction du parti a décidé de sortir du bois. Dans une déclaration signée de son président,  le CDP pointe un doigt accusateur sur « des militants internes à la solde de prébendiers » qui se livrent à « des actions de diffamation et de dénigrement du parti ». La raison de ces agissements est qu’une « minorité d’antidémocrates infiltrés veulent imposer leur candidat comme celui du parti », lit-on dans le message que nous vous proposons in extenso.

En savoir plus...

Procès putsch manqué : « Si on me donne la chance de rester dans l’armée, je saurai bien me tenir » (Adjudant Florent Nion)

L’adjudant Jean Florent Nion Akoué a 46 ans. Il a reconnu le chef d’accusation de complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat. Le parquet militaire réclame 15 ans d’emprisonnement ferme contre lui. Mais son avocat, Me Adrien Nion, argumentant que l’accusé a adopté une bonne posture à la barre, pense qu’un sursis conviendrait à son client. Pour sa part, l’accusé a fait cette promesse : « Si on me donne la chance de rester dans l’armée, je saurai bien me tenir ». C’était le 28 juin 2019, deuxième jour des plaidoiries des avocats de la défense dans le procès du putsch manqué de septembre 2015.

En savoir plus...

Procès putsch manqué : La parole est maintenant à la défense

 

Après une suspension demandée par les avocats de la défense le 17 juin 2019 après les réquisitions du parquet militaire, l’audience du procès du putsch manqué de septembre 2015 a repris hier, jeudi 27 juin 2019, à la salle de Banquets de Ouaga 2000. Pour ce premier jour des plaidoiries de la défense, la parole a été donnée à Me Dieudonné Ouily et à Me Timothée Zongo.

En savoir plus...

Présidentielle 2020 : Mobilisation au Sanmatenga pour la candidature de KDO »

La vie du parti, les raisons de la démission du député Rasmané Daniel Sawadogo du BEN et les chances de la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo (KDO) à l’élection présidentielle de 2020 sont, entre autres, les grands points qui ont constitué le menu de la conférence provinciale de la section provinciale du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) du Sanmatenga. C’était le samedi 22 juin 2019 à Kaya.

En savoir plus...

Ministère de la Santé : Le carton jaune des blouses blanches

Médecins, sages-femmes, infirmiers, agents itinérants de santé, vêtus de blouse blanche, ont abandonné par centaines leurs patients dans la matinée du lundi 24 juin 2019 pour la rue. La raison de cela, le silence du gouvernement face à l’interpellation des syndicats sur la mise en œuvre tardive de la loi portant fonction publique hospitalière. Ils sont donc allés remettre un carton jaune à la ministre de la Santé, Claudine Lougué, en signe d’avertissement.

En savoir plus...

Crise au CDP : «Eddie travaille pour le MPP, il ne lui reste plus que la démission» (Député Yahaya Zoungrana)

 

Des membres du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) conduits par le député Yahaya Zoungrana ont animé une conférence de presse à Ouagadougou hier, 20 juin 2019. Selon eux, après avoir refusé de régler la crise à  l'interne nécessitant une décision de justice en sa défaveur ou avoir échoué à le faire, le président du parti, Eddie Komboïgo, n'a d'autre choix que de démissionner,  lui qui "travaille" pour le parti au pouvoir, le MPP.

En savoir plus...

Pr Abdoulaye Soma : « Je suis prêt à gouverner maintenant »

C’était le 5 mai  dernier au CENASA. Devant une foule de sympathisants, le célèbre juriste burkinabè Abdoulaye Soma se déclarait candidat à la présidentielle de 2020 sous les couleurs de « Soleil d’avenir », le parti dont il se dit « initiateur-leader ». Ce saut dans le marigot politique de l’enseignant-chercheur qui fut à 32 ans le plus jeune professeur agrégé de droit d’Afrique n’a pas surpris grand-monde, tant l’information était dans les tuyaux depuis de longues semaines. Dans cette interview qu’il nous a accordée, le constitutionnaliste de 40 ans, qui se dit « prêt à gouverner », revient sur son engagement politique, jette un regard critique sur la situation actuelle du pays sans langue de bois et évoque ses relations avec des personnalités dont l’ancien Premier ministre Isaac Zida et l’actuel Médiateur du Faso, Saran Sérémé, avec qui il ne serait pas en bons termes.

En savoir plus...

Congrès extraordinaire du CDP : L’article 32 qui fait capoter le congrès

Le congrès extraordinaire du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), ex-parti majoritaire, qui devait se tenir le dimanche 16 juin 2019 a été suspendu par la justice. En cause, une plainte déposée par des camarades du Bureau exécutif national (BEN) et du Bureau politique national (BPN), pour irrégularité par rapport aux textes régissant l’organisation et le fonctionnement du CDP. Le samedi 15 du mois courant, le 1er vice-président de l’ex-formation politique au pouvoir, Achille Marie Joseph Tapsoba, entouré de ses collaborateurs immédiats, a animé un point de presse à Ouagadougou sur le sujet.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS