Menu

La Bible : Au service de l’esclavage ou de la libération ?

 

Dans la Bible, Dieu se révèle comme celui qui prend le parti des pauvres et des faibles. Il les sauve même de l’oppression. Le problème, c’est que le christianisme antique, s’est laissé enfermé dans l’univers aristotélicien de l’esclavage. A Rome et en Grèce où les premières communautés chrétiennes s’implantent, l’esclave est livré à la cruauté et aux humeurs de son propriétaire. Dans cet univers où le travail est une corvée réservée qui justifie l’esclavage, Aristote définit le gouvernement despotique comme « le pouvoir du maître sur l’esclave ».

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS