Menu
IAM BURKINA
FLASH INFOS

Orange Burkina: Une visiteuse nommée Hadja Fatimata Ouattara

La ministre du Développement de l’économie numérique et des Postes, Hadja Fatimata Ouattara/Sanon, a effectué le jeudi 8 février une visite à la société de téléphonie Orange Burkina Faso S.A. La ministre est  allée prodiguer ses encouragements  à cette société.

 


 

 

Ce n’est pas tous les jours que le directeur général d’Orange Burkina accueille dans ses locaux une ministre, de surcroît celle de tutelle. Eh bien, ce jeudi 8 février à 11h 30, la ministre du Développement de l’économie numérique et des Postes, Mme Hadja Fatimata Ouattara/Sanou, a effectué une visite chez cet opérateur national de téléphonie mobile. Une visite de courtoisie, mais aussi de travail. Car, au-delà des chaleureuses salutations, elle a consisté en une séance d’échanges entre les responsables d’Orange Burkina et la délégation du ministre. Avant de se retrouver dans la salle de réunion, la ministre a juste eu le temps de faire le détour dans le centre de supervision du réseau Orange, là où les ingénieurs suivent 24h/24 les infrastructures pour s’assurer de leur bon fonctionnement.

Puis place aux travaux, à huis clos, entre les 2 institutions. Au sortir de cette rencontre, la ministre Hadja Ouattara/Sanon a souligné que son déplacement s’inscrit dans le cadre des visites des services de son  ressort. «L’objectif, comme je l’ai dit partout, c’est d’arriver à créer un secteur beaucoup plus dynamique et à créer une synergie entre les acteurs de l’écosystème. A travers cette visite, je tiens à saluer le travail des hommes et des femmes d’Orange Burkina et à les encourager à plus d’abnégation afin qu’ensemble, main dans la main, nous arrivions à offrir des services de communication électronique de qualité, un haut débit internet à un coût accessible à tous les Burkinabè », a-t-elle affirmé. Elle n’a surtout pas manqué de saluer le chaleureux accueil qui lui a été réservé, ainsi qu’à toute l’équipe du ministère qui l’a accompagnée.

 

Accent particulier sur la 3G mobile

 

Outre sa satisfaction du service fourni par Orange Burkina, la ministre de tutelle a dit que l’engagement a été pris de part et d’autre de poursuivre dans cette dynamique. «Nous allons échanger pour mieux nous comprendre afin qu’ensemble nous puissions arriver à offrir des services de qualité à nos concitoyens », a-t-elle ajouté.

Quoi de plus normal que le DG Ben Cheick Haïdara ait été heureux d’accueillir une telle hôte de marque. «Nous avons été très honorés de cette visite de madame le ministre et sa délégation. C’est la preuve de notre bonne collaboration, de notre bonne coopération. Nous y sommes très sensibles et ferons également en sorte que cette synergie qu’elle recherche tant soit en bonne marche dans notre entreprise» a dit M. Haïdara. Pour ce qui est des engagements, le DG d’Orange dira qu’il a pris bonne note des attentes de la ministre concernant la qualité des services, notamment  le haut débit mobile et l’accessibilité des services. «Nous pensons avoir donné à madame le ministre et à sa délégation des éléments qui les ont rassurés au sujet  des chantiers sur lesquels nous travaillons pour que cette qualité, normale, attendue par nos usagers soit une réalité. L’accessibilité aux services est également une question de marketing parce que, lorsque les services sont accessibles, il y a de l’engouement et ce n’est que bénéfique à nous en tant qu’entreprise commerciale» a-t-il déclaré.

Selon le DG d’Orange Burkina S.A., sa société occupe une place très significative dans le processus du développement de l’économie numérique du pays : «Nous avons la plus large couverture en internet mobile, et nous continuons l’extension de notre réseau pour connecter plus de Burkinabé au monde. On ne peut pas parler d’économie numérique sans évoquer internet. Près de 70% des usagers de l’internet au Burkina Faso passent par nous et, de ce  fait, nous sommes déjà un important contributeur au développement de l’économie numérique. Nous travaillons également sur de grands chantiers, spécialement le développement du réseau de transport, la fibre optique, pour faire en sorte que la connectivité soit fluide et qu’il y ait beaucoup plus de capacité. Tous ces éléments réunis font que nous entendons jouer un rôle majeur dans la transformation numérique du Burkina avec un service de qualité, recommandé par madame le ministre, et légitimement attendu par nos usagers », a-t-il conclu.

 

 

Kader Traoré

 

 

Commentaires   

0 #1 Kanzim 09-02-2018 15:19
Un seul point positif, c’est que pour une première fois, un ministre chargé de l’économie numérique parle sans évoquer le backbone. Un terme qui énerve par son barbarisme mais aussi et surtout par sa récurrence dans les discours ministériels qui ont fini par convaincre que ce ministère e peut rien et ne sait rien au-delà de son backbone. Ceci dit, je trouve cette visite inopportune en ce sens qu’elle peut être exploitée comme outil de marketing et de fausse publicité pour une société de téléphonie mobile qui n’a jamais pu faire la différence d’avec les autres menteuses, provocatrices, et exaspérantes les unes plus que les autres, avec une déficience dans les services fournis qui sont en deçà des sommes d’argent volées aux clients. Je m’attendais à une réaction plus vigoureuse des autorités made in PNDES et made by PNDES, contre toutes les compagnies de téléphonie au Burkina. A moins que Madame la Ministre ne botte en touche les problèmes du peuple, dans les domaines de la téléphonie et de l’internet. Car le peuple a beau coup parlé, s’est beaucoup plaint et continue toujours de se plaindre. Et ce n’est pas une visite blingbling à de petits bourgeois exploiteurs qui apportera une solution aux médiocrités observées dans els restations de opérateurs. Orange nous avait donné espoir parce que naïvement on a cru que cette compagnie agirait au Burkina comme elle le fait ailleurs, en servant des prestations de qualité. Mais hélas : elle est pire que les marques qui l’ont devancée dans son fonds de commerce extorcateur et spoliateur. Enfin Madame le Ministre, j’espère que « le chaleureux accueil qui va été réservé à vous et à toute l’équipe du ministère qui vous a accompagné » n’est pas un piège contre vous, donc contre le gouvernement, et partant contre le peuple. Là en tant qu’élément issu du peuple je ne saurais reconnaitre ce droit à un quelconque ministre, qui doit agir pour le bien de tous. Parce que demain, si on se met à se plaindre de Orange, je suis sûr que sous la baraka et le parapluie de votre visite, ces représentants diront à peu près ceci : « laissez parler les gens. Les chiens aboient et la caravane passe ».
Citer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut