Menu
IAM BURKINA
FLASH INFOS

Concours «Zéro sachet plastique» : Koudougou s’adjuge le premier prix

 

Le vendredi 02 février 2018, la plateforme RE-SOURCES a procédé à la remise du prix  du concours interville de salubrité et de gestion des déchets plastiques dénommé « Zéro sachet plastique dans ma ville ». La commune de Koudougou a remporté le premier prix de ce concours pour avoir su se distinguer à travers la qualité de son projet proposé mais aussi et surtout par son exemplarité dans la  gestion des déchets solides.

 

 

 

 

Dans sa vision de promouvoir la bonne gestion des déchets dans les villes des pays en voie développement, la plateforme RE-SOURCES qui intervient en Afrique et dans les Caraïbes, a lancé un concours interville dénommé «ZERO SACHET PLASTIQUE DANS MA VILLE ». Les villes en compétition devaient proposer des projets salvateurs  et ingénieux qui traitaient avec responsabilité la gestion des déchets surtout ceux plastiques. Un concours qui a connu la participation de plusieurs communes du Burkina Faso. Chacune nourrissait naturellement le secret espoir de voir son orientation de gestion des ordures plastiques reconnue par le jury. C’est donc en face de plusieurs projets qui rivalisaient par leur qualité que les membres du jury ont travaillé d’arrache-pied afin d’identifier la commune lauréate de ce concours écocitoyen. A l’arrivée, c’est la commune de Koudougou, dirigée par Mocktar Maurice Zongo, qui triomphe au bout de cette première édition avec son projet dénommé : «lutte contre le péril du sachet plastique ». Un projet qui rappelle la loi 017 de mai 2014 portant interdiction de la production, de l’importation, la commercialisation et la distribution des sachets et emballages plastiques non biodégradables.

 

Selon les responsables de RE-SOURCES, Koudougou s’est donc distinguée du lot à travers son objectif global qui est de lutter efficacement contre le péril du sachet plastique, mais aussi et surtout par les objectifs spécifiques. Ces objectifs spécifiques sont : « Réduire les quantités énormes de sachet non biodégradables dans la ville » ; «Créer une filière organisée de gestion des sachets plastiques non biodégradables dans la commune » ; « Créer des emplois pour les acteurs de la chaîne ». Avant la remise du prix au premier responsable de la ville, les autorités de la Cité du cavalier rouge ont été félicitées pour cette vision. La plateforme s’est dit réconfortée de constater sur le terrain que beaucoup d’efforts sont faits par les administrations communales dans le sens de la lutte contre la prolifération des sachets plastiques. Et selon les premiers responsables de la plateforme RE-SOURCES, il existe des exemples, à l’instar de celui de Koudougou, qui méritent d’être encouragés, vulgarisés et promus.

 

 

 

Faire de Koudougou la ville la plus propre

 

 

 

A la tribune, le maire de Koudougou, Maurice Mocktar Zongo, a dédié ce prix aux braves populations de sa cité pour leur adhésion à la vision du conseil municipal. « Notre équipe municipale ambitionne faire de Koudougou l’une des villes les plus propres du pays. Beaucoup de choses restent à faire, je le reconnais. Mais nous réaffirmons notre engagement à y parvenir par l’action et la concertation avec tous les acteurs de la commune. Du reste, je vois ce prix comme un appel à plus d’engagement et une invite à redoubler d’efforts», professe Mocktar Maurice Zongo. Le prix est composé de matériel de nettoyage (brouettes, râteaux, gants et bottes), de poubelles, d’une attestation, du trophée et d’une somme de cinq cent mille (500 000) francs CFA. Selon l’édile de Koudougou, ce prix est à mettre à l’actif surtout des services techniques municipaux qui œuvrent au quotidien à l’assainissement de la ville et à la brigade verte qui abat un travail bénévole salutaire.

 

Le projet d’installation de poubelles amovibles dans les grandes zones de production de déchets, telles que les marchés, le Centre hospitalier régional (CHR), l’université et  les zones d’habitation, permettra une évacuation régulière des déchets à la décharge. Ce qui contribuera positivement à renforcer la lutte contre les sachets plastiques non biodégradables. Il reste à espérer que cette vision des premiers dirigeants de la municipalité soit accompagnée par l’ensemble des Koudougoulais à travers l’adoption de comportements éco- citoyens.

 

 

Cyrille Zoma

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut