Menu
FLASH INFOS

Les élucubrations de Toégui : Réconciliation et réconciliation

Youpi ! Philippe Ouédraogo est sorti du bois. Il nous avait sevrés. Vous n’avez pas manqué de lire sa dernière diatripe au moins. Pas du tout gentille. A l’adresse de qui vous demandez ? A l’adresse de qui voulez-vous donc que ce soit si ce n’est de la CODER ? A l’adresse de la CODER mais chaque leader de la coalition en a eu pour son compte.

 

La malcause. Il y a malcause et malcause. La malcause à la sauce Toégui c’est sans saveur, c’est incolore, c’est inodore. Par contre lorsque la malcause provient de là où elle ne devrait pas provenir elle est savoureuse et délicieuse.

  • « Je suis moaga… » Ablassé a dit cela. Je l’ai entendu.
  • « Je suis musulman… » Ça aussi Ablassé l’a dit. J’en suis témoin.
  • « Je suis du Plateau central, donc la majorité du peuple me votera ».

Ha ! Ça je ne m’en souviens pas. Je ne dis pas qu’il l’a dit, je ne dis pas qu’il ne l’a pas dit. Je dis que je ne m’en souviens pas. Nuance. L’alzheimer…

Vous vous souvenez de ce que je vous avais dit il y a quelques années. C’était sous la 3e République. A l’époque je n’étais pas élucubreur mais j’avais les prémices.

Un Premier ministre discutait dans son salon avec des membres de son parti et disait tout le mal qu’il pensait de la LIPAD et des nombreuses grèves :

  • « Ce n’est pas Soumane Touré qui mène Philippe Ouédraogo, c’est Philippe Ouédraogo qui mène Soumane Touré.

Le temps a passé. De nos jours, lorsque j’entends Philippe Ouédraogo parler au nom d’un parti politique du nom de PDS/METBA ça me fait tout drôle. Et lorsque dans la foulée j’entends Soumane Touré parler au nom d’un parti du nom de PIJT, ça me fait tout drôle. Qu’il est loin l’époque où lorsque Philippe parlait c’est comme si c’était Soumane qui avait parlé ou quand c’est Soumane qui parlait c’était comme si c’était Philippe qui avait parlé.

La culture c’est ce qui reste quand on n’a rien appris. Je ne sais plus qui avait dit ça.

Un mardi soir, j’étais au cyber. Le webmaster cliqua son ordinateur et Soumane Touré remplit l’écran dans un bazin flambant neuf. En une fraction de seconde, je revis Tollé Sagnon et Bassolma Bazié.

Je demandai au webmaster :

  • Tu connais ce monsieur ?
  • Non
  • C’est Touré Soumane. Tu sais au moins qui c’est ?
  • Non, pas du tout.
  • Mais tu sais au moins qui est Valère Somé ?
  • Non, pas du tout.
  • Tu as entendu parler de la Révolution au moins ?
  • Mais bien sûr, comme tout le monde.
  • Voilà, Valère Somé c’était un grand révolutionnaire. Un des plus grands.
  • Ah bon ! ?
  • Oui, c’est Soumane Touré que tu as vu tout à l’heure qui a fait de Valère Somé un révolutionnaire.

Alors ! On dit quoi ? On dit qu’un élucubreur ça ouvre sa gueule et ça ne démissionne pas.

Il ne reste plus que 4 jours. 4 jours et le grand meeting de l’opposition aura lieu à la maison du Peuple. Peut-être qu’au cours de ce meeting, Zeph va donner plus d’explications sur la responsabilité du chef de file de l’opposition. Pour l’instant, je n’arrive pas à comprendre quand on dit que le chef de file de l’opposition n’est que le porte-parole du chef de file de l’opposition.

Je n’arrive pas à comprendre qu’on peut être de l’opposition  sans être obligé de travailler avec le chef de file de l’opposition. En outre, si monsieur le chef de file de l’opposition veut bien m’écouter, je lui conseillerais de se méfier comme de la peste des partis politiques de l’opposition qui viennent lui raconter qu’ils ont été « démarchés » par le parti au pouvoir pour qu’ils se démarquent du meeting. Ce sont des partis acquis. En effet, le CFOP doit se demander les raisons pour lesquelles ce sont ces partis qui ont été ciblés pour qu’ils se démarquent du meeting.

Oui, pourquoi eux alors qu’il y a 36 partis membres du CFOP ? Zeph croit-il qu’un parti politique qui a été « démarché » par Salifou Diallo, le président du parti du Soleil-Levant en personne, pourrait opposer un refus tout en sachant qui si Salifou Diallo se décide à mettre le grappin sur un parti ce serait avec des arguments qui vaudront leur pesant d’or ?

Zeph, qui n’est pas né de la dernière pluie, sait tout de même que Salifou Diallo ne serait pas à sa première et dernière prise du genre.

- Derrière toute grosse fortune se cache un crime.

C’est Honoré de Balzac, un écrivain français du 19e siècle, qui a dit cela : On pourrait le paraphraser en disant : « Derrière tout milliardaire homme d’affaires du Gondwana se cache un col blanc ».

Qui veut de mon Mémorandum ? Mémorandum à vendre… Bon prix. Bon prix mémorandum. Y a bon mémorandum. Mémorandum y a bon mémorandum en mode CFOP. Mémorandum en mode Burkindlim. Zeph bat le record des memorandum avec 2 à son actif. Salifou Diallo a commandé un mémorandum à la CODER. La CODER a promis un mémorandum au président du Faso. Et un mémorandum aux communautés religieuses. Et un mémorandum aux communautés coutumières. Et un mémorandum au Balai citoyen. Et un mémorandum partout où besoin est.

Tout le monde veut un mémorandum. C’est facile de promettre un mémorandum mais autre chose est d’écrire un mémorandum. Lorsqu’on souhaite obtenir un mémorandum on devrait lancer un appel à candidature pour être sûr de se procurer le meilleur mémorandum. Ça n’a l’air de rien mais n’importe qui n’a pas la capacité d’écrire un mémorandum sur la réconciliation pour laquelle la CODER se bat. Rien que le titre d’un mémorandum permet de juger de la qualité du document.

Un mémorandum dont le titre porte le mot Réconciliation sans préciser qu’il s’agit d’une réconciliation nationale est un mémorandum de mauvais acabit. La réconciliation dont il s’agit, notre réconciliation, c’est une réconciliation nationale et non une simple réconciliation. La réconciliation tout court ne concerne que les hommes politiques. Elle est facile à mettre en œuvre. Il suffit de rassembler à une même table garnie, les lions, les éléphants, les rats, les nouveaux et anciens tuk-guili et la réconciliation est gagnée.

Pour la réconciliation nationale, c’est plus compliquée depuis l’avènement du peuple mouton qui, chaque matin, se fait entendre sur les FM. Depuis un certain temps, il réclame sa part de PNDES et il jure que ça ne va pas se passer comme on le croit.

Après l’étape du choix entre la réconciliation et la réconciliation nationale viendra l’étape du classement, à savoir quel principe moral il faut citer en premier : Justice et Vérité ou Vérité et Justice ?

 

Charles Guibo

Commentaires   

0 #5 Nobga 25-04-2017 20:57
Ni Soumane ni Philippe ne peut jurer n'avoir servi le régime de Blaise. Ils ont tous soupé. Bonnet blanc, blanc bonnet. Soulane beaucoup plus.
Citer
0 #4 Kanzim 25-04-2017 16:05
Chaque régime qui fait le printemps de la richesse attirera les hirondelles de la trahison et de la boue. Cela semble s’observer au niveau des politiciens burkinabè. M TIEGUI ; sous l’ODP machin j’ai connu des amis qui me recommandaient d’aller chercher telle carte et telle autre carte politique, parce qu’ »on ne sait jamais ». Ils ne juraient pourtant que mark e parti au pouvoir. Sont de ceux-là, plusieurs soi-disant militants communistes, aujourd’hui courbaturés par la honte du louvoiement. Mais avant on a vu sous la Révolution des CDR réclamant l’avènement de la Révolution pour les uns et la proximité d’avec Thomas SANKARA pour les autres. Mais en toute sincérité et pour ce qui concerne mon niveau d’observations et de connaissances, je n’ai jamais vu M Soumane TOURE ni dans les arcanes de la trahison, ni dans les dédales du mensonge pour se faire une place au soleil. Ni par le discours, ni par l’écrit, ni par le comportement. Pour les autres, révolutionnaire s ou pas, anciens nouveaux princes de la cour royale, et surtout aussi pour des politiciens qui ne peuvent pas aller au-delà du « à notre temps », je compléterai l’ordre que l’internaute Yé a donné au diable : vade retro, satana.
Citer
0 #3 yé ! 25-04-2017 15:13
Philippe Ouedraogo ? Sagfourlaye ! Attends que je prenne mon chapelet... Voila ! Vade retro...

Salut Koro !
Citer
+1 #2 Kôrô Yamyélé 25-04-2017 12:09
- Mon cher, on a tous suivi ici la trajectoire de Pilippe OUEDRAOGO et on n'a rien à lui envier ! Plus opportuniste et plus équlibriste que ce type, tu meurs debout. Aucune différence avec Hermann YAMEOGO ! Pour moi il vaut mieux qu'il la ferme et je ne vois pas quels service positif il a rendu à ce pays depuis qu'il est en politique, sauf à jouer au déstabilisateur partout où il se trouve dans un parti.

- Je vous pose la question : Combien de partis politiques ont connu Philippe OUEDRAOGO dans leurs rangs dans ce pays ? Il y en trop et il les a toujours quitté au moment où celà leur ferait le plus mal. On ne peut pas ne pas penser au plus vieux métier du monde. Pardon !

Par Kôrô Yamyélé
Citer
0 #1 Sidzabda 25-04-2017 08:54
oui, depuis longtemps, j'ai cessé d'envier les riches de ce pays car derrière ces soi-disants riches, il s'y cache de grands crimes. avec la présomption d'innocence, voilà will telecom et KANIS qui sont dans des pétrins alors qu'ils roulent sur des milliards, pourquoi vouloir encore des milliards alors qu'ils en ont. mais c'est le mal de l'argent, quand on a on en veut encore. sans oublier que n'eut été notre gourmandise, un milliard est trop pour un individu car ça suffit pour tous ses besoins, mais j'oublie les besoins de l'homme sont insatiables.
Citer

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut