Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Une lettre pour Laye : Les larmes de Tahirou

Cher Wambi,

Dans mes dernières lettres, notamment celle de vendredi passé, je partageais avec toi mes inquiétudes sur la saison pluvieuse qui tardait à s’installer à Ouagadougou, enclave de sécheresse dans un Burkina relativement bien arrosé. Il faut croire que la Providence et les mânes des ancêtres ont entendu mes implorations, car il y a un léger mieux ; en atteste la hauteur d’eau de 32,3 mm recueillie à Ouagadougou aérodrome dans la semaine du jeudi 3 au mercredi 9 août 2017 contre 3,6 la semaine précédente. Il faut donc espérer que l’hivernage s’est enfin installé et pour de bon au Centre, même s’il faut se garder de crier tout de suite victoire tant le ciel sait être capricieux. A l’intérieur du pays, sur la foi du relevé pluviométrique que me transmet hebdomadairement le service météo de l’ASECNA, on a enregistré les quantités suivantes :

En savoir plus...

François rattrapé par les fantômes de Norbert

Cher Wambi,

Cher Wambi, le moins qu’on puisse dire, c’est que la saison peine encore à s’installer dans la zone de Ouagadougou. Nous voilà presque en  fin juillet et les pluies sont toujours très irrégulières. On espère que, dans quelques jours, la situation redeviendra vite normale, voire excédentaire, comme le présage la météo sur toute l’étendue du territoire.

En savoir plus...