Menu

Rencontre FBF/Clubs frondeurs : Les deux camps mettent balle à terre

Le président de la Fédération burkinabè de football (FBF), Lazare Banssé Le président de la Fédération burkinabè de football (FBF), Lazare Banssé

 

Un accord a finalement été trouvé entre les clubs « frondeurs » et la Fédération burkinabè de football, à l’issue d’une rencontre tenue à huis clos, le 22 septembre 2020, au centre technique de la FBF. De ces échanges, on retient que le championnat national de football reprendra du service  ce week-end, avec les gestes barrières toujours en vigueur. Cette information a été donnée à travers un communiqué de la FBF.

 

 

 

 

Le président de la Fédération burkinabè de football (FBF), Lazare Banssé, d'entrée de jeu, selon des indiscrétions, a exprimé sa volonté de travailler  à l'apaisement et à trouver une solution à ce problème qui n’a pas sa raison d’être.  Le protégé de Sita Sangaré a promis une révision du règlement intérieur signé le 21 août par  son prédécesseur et  marqué sa volonté de concilier les positions.  Au cours des échanges, tous les points qui faisaient l’objet de désaccord  ont été revisités tout à tour.  En effet, il ressort d’un communiqué de la  Fédération burkinabè de football que tous les points ont fait l’objet d’un accord avec les clubs. Des questions ayant trait  notamment à la professionnalisation et à l’encadrement des clubs et à la formation des dirigeants ont été discutés.  La FBF, par la voix de son premier responsable, s’est engagée à entretenir avec les dirigeants des différents clubs un langage franc et sincère  pour le développement du football burkinabè. 

 

On se rappelle que par deux correspondances respectivement en date du 11 septembre et  du  17 septembre 2020, adressées au président de la FBF, huit clubs de première  division  ont introduit  une requête présentant les points suivants : la communication du montant de l’assurance au préalable et la délivrance d’une copie de la police d’assurance aux clubs ;  le retrait de la sanction centre les clubs qui ne porteraient pas les maillots avec les logos du sponsor de la FBF ;  la fixation à 25 000 F au lieu de 50 000 F CFA du montant à payer pour les réclamations et l’octroi, comme promis de 30 millions de F CFA de subvention à chaque club au lieu de quinze millions.

 

 

 

W. Harold Alex Kaboré

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut