Menu
Politique

Politique (554)

«L’Observateur Toubabou» : «C’est donc ça, un coup d’Etat !»

 

Il y a cinq ans, jour pour jour, des hommes armés interrompaient l’un des derniers conseils des ministres de la Transition, déclenchant ce qui allait devenir le coup d’État du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) et de son emblématique chef, le général Gilbert Diendéré. A l’époque, Thibault Bluy, jeune journaliste français fraîchement débarqué à Ouagadougou, que nous appelions affectueusement « Nassarbila » (petit Blanc), avait suivi les événements pour L’Observateur Paalga. Une demi-décennie plus tard, il propose de revivre, dans un ouvrage préfacé par le directeur de publication Edouard Ouédraogo, et  intitulé « L’Observateur Toubabou : Un reporteur français au Burkina Faso », le récit de cet épisode – ainsi que des autres péripéties qui s’étaient produites lors de son riche passage, de 2015 à 2016. Nous vous en proposerons régulièrement les « Bonnes feuilles » à commencer par ces extraits relatifs au « coup d’Etat le plus bête du monde » ainsi que l’avait qualifié le président guinéen, Alpha Condé.

En savoir plus...

Mouvement pour le progrès et le changement : Retour à la case CFOP

 

Le Mouvement pour le progrès et le changement (MPC) a quitté l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP). Le premier responsable du parti, Claude Ouédraogo, l’a clairement signifié aux hommes de médias, le jeudi 10 septembre 2020. Le MPC retourne au Chef de file de l’opposition politique (CFOP), un retour à la case départ, car au commencement était le CFOP. Et son candidat à la présidentielle prochaine est Zéphirin Diabré de l’Union pour le progrès et le changement (UPC).

En savoir plus...

Situation nationale : Défis et enjeux d’une rentrée sociopolitique peu ordinaire

 

Les élections couplées du 22 novembre se rapprochent de jour en jour. La rentrée sociopolitique qui s’annonce sera la dernière avant l’échéance, et le Burkina Faso retient son souffle. Toutefois, quelques vents contraires s’annoncent sous le ciel électoral. Des tempêtes inopportunes, selon l’auteur de cet écrit, qu’il faut souhaiter et espérer voir se calmer, pour ne pas perturber inutilement un processus politique prometteur. Analyse.

En savoir plus...

Présidentielle du 22 novembre : « J’offrirai aux Burkinabè un meilleur destin… » (Kadré Désiré Ouédraogo)

Le congrès ordinaire du Mouvement Agir ensemble qui s’est tenu le dimanche 6 septembre 2020 à Bobo-Dioulasso a été marqué par la désignation du candidat du parti à la présidentielle de 2020. Les congressistes, qui ont à l’unanimité et sans surprise porté leur choix sur Kadré Désiré Ouédraogo, procéderont dans la foulée à son investiture dans l’après-midi. C’était au cours d’une cérémonie marquée par la présence d’une foultitude de militants venus des 13 régions du Burkina ainsi que d’anciens cadres de l’ex-parti majoritaire.

En savoir plus...

Elections couplées du 22 novembre : Tour d’horizon à J-80

 

Adoptée en janvier 2007, la charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance, dont le Burkina est signataire, vise, entre autres, à «enraciner dans le continent une culture d’alternance politique fondée sur la tenue régulière d’élections transparentes, libres et justes, conduites par des organes électoraux nationaux, indépendants, compétents et impartiaux». Dans le cadre du projet Mobilisation de l’appui de la société civile pour la mise en œuvre de l’architecture de gouvernance africaine, L’Observateur Paalga, à J-80 à la date du 3 septembre, a fait un tour complet des préparatifs des élections couplées du 22 novembre 2020, analysés sous l’aune de ladite charte, qui fixe des principes comme «la participation effective des citoyens aux processus démocratique», «le pluralisme politique», «le respect de l’ordre constitutionnel» et «l’accès équitable aux médias».

En savoir plus...

Situation socio-politique du Burkina : La lecture "des sages de Manéga"

Problématique de l’organisation des élections en novembre 2020, crise sécuritaire, réconciliation et paix. C’est l’inventaire des thématiques qui ont été débattues lors du colloque d’experts et de personnes-ressources de l’Appel de Manéga (AM) le 1er août dernier à Manga. La rencontre, qui portait sur l’évaluation de la situation sociopolitique du pays, a accouché de résolutions qui ont été présentées à la presse le jeudi 27 août 2020 à Ouagadougou.

En savoir plus...

Adoption nouveau Code électoral : Siméon abat la carte de la transparence

Après s’être expliqué sur le bien-fondé du nouveau Code électoral devant la Représentation nationale 48h plutôt, le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Siméon Sawadogo, a donné une conférence de presse le 27 août 2020 au Service d’information du gouvernement (SIG) à Ouagadougou. Face aux hommes et aux femmes de médias, il a apporter un éclairage à l’opinion publique et insister sur les intentions du gouvernement et des acteurs politiques qui ont prévalu à ces différentes modifications.

En savoir plus...

Assemblée nationale : Retour du Code électoral dans l’hémicycle

L’Assemblée nationale a ouvert sa 3e session extraordinaire de l’année en cours le mardi  18 août 2020 à Ouagadougou. Durant une semaine, les élus nationaux auront à examiner trois documents inscrits à l’ordre du jour. Parmi eux, figure le projet de loi portant modification de la loi n°014-2001/AN du 3 juillet 2001 sur le Code électoral. Il faut rappeler que le même code avait été soumis aux députés par le gouvernement pour modification puis retiré in extremis lors de la session plénière du 13 juillet de cette année.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS