Menu
Politique

Politique (554)

Présence troupes étrangères : Et pourtant 56% des Burkinabè l’approuvent

 

En décembre 2019, le débat sur la présence des troupes étrangères au Burkina Faso était sur toutes les lèvres. Certains étaient favorables à leur présence, par contre d’autres s’y opposaient. La Coalition nationale de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés (CCVC) y avait marqué son opposition au cours d’un meeting. La divergence des points de vue n’a pas laissé indifférent le Centre pour la gouvernance démocratique (CGD). A travers Afrobaromètre, un réseau panafricain et non partisan de recherche par sondage, une étude a été menée dans le pays. Il est ressorti de l’enquête dont les résultats ont été livrés le 27 juin 2020 que 56% des Burkinabè pensent que la présence des troupes étrangères sur leur sol est une bonne chose pour la sécurité du pays.

En savoir plus...

Elections couplées 2020 : Le CISAG pour le respect du calendrier

 

Le Conseil d’information et de suivi des actions du gouvernement estime que le Burkina Faso est à un tournant majeur de sa gouvernance car la justice s’est saisie de gros dossiers et des personnalités sont à la MACO. A cette conférence de presse du 25 juin 2020 à Ouagadougou, l’organisation de la société civile a appelé au respect du calendrier électoral.

En savoir plus...

Enrôlement sur le fichier électoral : NDH-Burkina sensibilise à Saaba

 

A Ouagadougou, l’enrôlement sur le fichier électoral se déroule du 23 juin au 9 juillet. Afin de sensibiliser les populations de la commune rurale de Saaba à s’y inscrire massivement, l’organisation de promotion des droits humains NDH-Burkina a prévu une série d’activités dont une conférence de presse qui a eu lieu le 19 juin 2020.

En savoir plus...

UNIR/PS Bobo : Me Sankara et Nestor Bassière vilipendés par l’ex-coordonnateur du parti

 

C’est une conférence de presse qui avait plutôt l’allure d’un procès contre le président et le premier vice-président du parti de l’œuf. Face aux journalistes le samedi 20 juin 2020 à Bobo-Dioulasso, l’ex-coordonnateur de l’UNIR/PS dans les Hauts-Bassins, Siaka Barro, n’est pas allé du dos de la cuillère pour dénoncer les « tares » de Me Sankara et du ministre Nestor Bassière dans la gestion des affaires du parti sur le plan régional et les manœuvres « sordides » dont ils se seraient rendus coupables pour l’écarter de la coordination.   

En savoir plus...

Acquisition 77 véhicules à la mairie centrale : Le CFOP réclame la tête d’Armand Béouindé

 

« Le maire de Ouagadougou, Armand Pierre Béouindé, doit immédiatement démissionner et se mettre à la disposition de la Justice » ; c’est ce  que souhaite l’opposition politique. Elle l’a fait savoir  lors du point de presse hebdomadaire du chef de file de l’opposition politique (CFOP) du Burkina du 16 juin 2020. Par ailleurs, elle a indiqué que l’actuel président, Roch  Kaboré, doit renoncer par dignité à un second mandat.  

En savoir plus...

Situation sécuritaire au Nord : «Si la mobilisation se poursuit, le pays sera étroit pour nos ennemis» (Lieutenant-colonel Mohamed Zoungrana)

 

Après Fada N'Gourma, chef-lieu de la région de l'Est, la délégation de l'Assemblée nationale, conduite par son président, Alassane Bala Sakandé, a eu deux jours de travail avec les maires, conseillers, députés, FDS, jeunes, anciens, femmes, religieux et coutumiers de la région du Nord  les 12 et 13 juin à Ouahigouya. Dans la cité de Naaba Kango, il a été question de la situation sécuritaire, de la prise en charge des Personnes déplacés internes (PDI) et de l'enrôlement effectué par la CENI. Ces concertations ont accouché d'une série de recommandations et ont été aussi marquées par le geste de solidarité du Parlement, qui a remis 100 tonnes de vivres aux PDI.

En savoir plus...

Vision Burkina - Parti Pacifiste : La ligne éditoriale de DPS en 7 points

Porté sur les fonts baptismaux par l’ancien journaliste de la télévision nationale le 3 janvier courant, le parti dénommé «Vision Burkina-Parti Pacifiste» a effectué sa rentrée politique le 13 juin 2020 au Conseil burkinabè des chargeurs (CBC) à Ouagadougou.  Dô Pascal Sessouma (DPS), puisque c’est de lui qu’il s’agit, a, à travers cette première sortie, affiché clairement sa volonté de briguer la magistrature suprême en novembre prochain puis a déballé les sept orientations qui gouverneront la société telle qu’il la conçoit.  Il prône une démilitarisation du pays  une fois la question du terrorisme résolue.

En savoir plus...

Elections de novembre 2020 : La CONSOMEL pour un report et une transition

Au regard de la situation sécuritaire préoccupante, une question devient récurrente pour la classe politique et les électeurs burkinabè. Aller aux élections ou ne pas y aller ? Si des leaders politiques pensent que les élections doivent se tenir selon le calendrier prévu, d’autres pensent le contraire et font des propositions alternatives. La Conscience pour un moratorium des élections (CONSEMEL), a organisé une conférence de presse le jeudi  11 juin 2020 à Ouagadougou. Au cours de la rencontre, la CONSOMEL, constituée du PDP-PS et du PRIT-LANNAYA, a livré ses vues sur les élections de 2020 et 2021 au Burkina Faso.

En savoir plus...

Elections de novembre 2020 : «Le calendrier électoral doit être respecté» (Éric Kinda, porte-parole du Balai Citoyen)

La première conférence de presse de l’année du Balai citoyen, tenue le 11 juin 2020 à son siège sis au quartier Wayalghin de Ouagadougou, a essentiellement porté sur des sujets d’actualité comme la crise sécuritaire, les délits économiques, les élections présidentielle et législatives de novembre prochain.  Le report des élections est balayé d’un revers de la main par les membres de ce mouvement de la société civile burkinabè, car pour eux une telle éventualité reviendrait à capituler face au terrorisme.  

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS