Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Affaire El Béchir en Afrique du Sud : La raison d’Etat est toujours la meilleure

Partira, partira pas ? C’était la question que nombre d’observateurs du sommet de l’Union africaine (UA) à Johannesburg se posaient toujours hier lundi dans la matinée. Mais la réponse n’a pas tardé à venir puisqu’aux environs de midi (heure locale), le président soudanais, Omar el Béchir, a fendu les airs à bord de son avion présidentiel à partir d’un aéroport militaire de Johannesburg. Et ce, sans attendre la décision du tribunal de Pretoria concernant son arrestation et son transfèrement à la Cour pénale internationale (CPI).

En savoir plus...

Destitution d’Hery Rajaonarimampianina : Avis de tempête sur la Grande Ile

Après le passage de la violente tempête tropicale Chedza en janvier, la Grande île n’en avait pas fini avec les caprices de Dame Nature qui s’est acharnée sur elle avec une vague d’intempéries qui, quelques mois plus tard, fera de nombreux morts et des dizaines de milliers de sinistrés.

En savoir plus...

Mort de Zedi Feruzi : Début d’assassinats ciblés à Bujumbura ?

Le Président de l’Union pour la paix et la démocratie (UPD), Zedi Feruzi, a été tué par balles avec son garde du corps samedi soir devant son domicile alors qu ‘il rentrait à pied.

Face à cet acte de provocation, la Coordination de la campagne contre le troisième mandat suspend sa participation au dialogue entre le gouvernement du Burundi et les différents acteurs socio-politiques.

En savoir plus...

Alpha Condé/Cellou Dalein Diallo : Que peuvent-ils bien encore se dire ?

Ce nouveau rendez-vous sera-t-il le bon, celui qui restera dans l’histoire ? C’est l’une des questions que l’on ne pouvait s’empêcher de poser encore hier ; car c’est en principe aujourd’hui que le chef de l’Etat guinéen, Alpha Condé, et son principal opposant, Cellou Dalein Diallo, doivent renouer le fil, longtemps coupé, du dialogue pour, on l’espère, parvenir à désamorcer la nouvelle crise qui se profile à l’horizon.

En savoir plus...

Coup d’Etat raté au Burundi : Echec, on mate

Il y avait sans doute du cœur, mais pas conséquemment des hommes et du matériel pour mener à bien l’entreprise. Le tout servi par une impréparation manifeste. On s’en est réjoui donc trop tôt. Car en moins de temps qu’il ne faut pour tripatouiller une constitution ou lui faire dire ce qu’on veut bien entendre, les forces loyalistes burundaises ont fait pièce à la tentative de coup d’Etat ourdie mercredi par le général-major Godefroi Niyombaré.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS