Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Santé de Muhamadu Buhari : Le Nigeria malade de son président

Ce mercredi, le fauteuil est encore resté désespérément vide. C’était déjà le cas les deux mercredis précédents dans la salle du conseil des ministres où le président nigérian brillait par son absence. Une situation qui ravive de plus belle les folles rumeurs sur la santé déclinante de Muhamadu Buhari. Un sujet hautement sensible dans ce pays de 168 millions d’habitants, comme du reste c’est souvent le cas dans la plupart de nos pays.

En savoir plus...

Procès du gouvernement Blaise Compaoré : L’épreuve du prétoire, un sport national pour nos anciens dirigeants

C’est un procès pas comme les autres qui s’ouvre en principe ce matin devant la Haute Cour de justice qui va squatter à l’occasion une salle d’audiences du Tribunal de grande instance de Ouagadougou. En principe, car jusqu’à hier en début de soirée, l’incertitude planait en raison du téléscopage avec l’ouverture, ce matin également, d’un colloque qu’organise le barreau du Burkina qui en avait de ce fait demandé le report.

En savoir plus...

Burundi : L’inexorable descente aux enfers

Il s’était juré de se taper un troisième mandat, le pays dût-il sombrer avec lui, il semble en passe de réussir son pari. Deux ans après l’annonce de la problématique candidature de Pierre Nkurunziza qui avait officiellement remis le feu aux poudres, les indicateurs économiques du pays sont au rouge et le moral des Burundais est en berne.  

En savoir plus...

Procès Ahmed Abba : Le journaliste sauve au moins sa tête

Il va falloir encore attendre 5 jours. Alors que le verdict du procès d’Ahmed Abba était attendu le jeudi 20 avril 2017, le tribunal militaire de Yaoundé a finalement reporté son délibéré au lundi 24 avril prochain, comme s’il se plaisait à torturer moralement le correspondant en langue Haoussa de RFI au Cameroun. Arrêté le 30 juillet 2015 à Maroua, dans le grand nord du pays, il est poursuivi depuis lors pour non-dénonciation d’actes de terrorisme, blanchiment de produits d’actes de terrorisme et apologie d’actes de terrorisme.

En savoir plus...

Dialogue politique intergabonais : En attendant la vraie bagarre

C’est maintenant que les choses sérieuses commencent. Ouvertes solennellement le 28 mars 2017, la première étape du dialogue intergabonais, qui doit se dérouler en deux phases, a fini ses travaux le mercredi 12 avril dernier pour céder la place, dans la foulée, à la phase politique qui réunira autour d’une même table la majorité et l’opposition, du moins celle qui a daigné répondre à l’invitation. La coalition Jean Ping, convaincue d’avoir été victime d’un hold-up électoral à la présidentielle du 31 août 2016, boycotte en effet ces pourparlers. Ce qui pose du coup le problème de leur inclusivité.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS