Menu
FLASH INFOS

Quand une unité antiterroriste est victime d’une attaque… terroriste

Nassoumbou. Un village dont le nom, euphonique et poétique s’il en est, invite à la rêverie et au farniente bucolique derrière les dunes de sable rose mais transformé en enfer et rouge du sang de nos soldats tombés sous les balles assassines de terroristes. Le détachement du Groupement des forces armées antiterroristes (GFAT), un poste avancé de nos Forces de défense et de sécurité (FDS) dans cette bourgade à quelque 45 kilomètres de Djibo dans la province du Soum, a en effet été attaqué au petit matin du vendredi 16 décembre 2016 par la vermine. Sur le carreau, une douzaine de morts parmi les militaires et de nombreux blessés. Suffisamment grave pour que le président du Faso improvise une déclaration et effectue toutes affaires cessantes un débarquement sur les lieux.

En savoir plus...

Gambie : La CEDEAO en sapeur-pompier

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) est encore à la manœuvre pour désamorcer une crise qui est en train de se nouer en Gambie. Créée en mai 1975, initialement comme l’indique son acronyme pour s’occuper essentiellement de développement, l’organisation sous-régionale, par la force des choses, a endossé au fil des ans un rôle de plus en plus politique, notamment pour restaurer la paix, préalable sans lequel, il est vrai, il n’est pas de progrès.

En savoir plus...

Présidentielle au Ghana : Les favoris au coude à coude

Aujourd’hui, le Ghana retient encore son souffle. Après le scrutin présidentiel de ce mercredi, le dépouillement des premiers bulletins de vote laissait entrevoir un résultat particulièrement serré entre le président sortant, John Dramani Mahama du Congrès national démocratique (NDC), et son principal adversaire, le leader du Nouveau parti patriotique (NPP), Nana Akufo Addo. Et c’est avec une appréhension grandissante que les Ghanéens attendent les résultats du premier tour qui devaient tomber au plus tôt ce jeudi soir et au plus tard samedi. Ils étaient déjà nombreux ceux qui, dès le soir du scrutin, avaient fait le pied de grue derrière les cordons de police pour garder un œil sur le comptage.

En savoir plus...

Chute Yaya Jammeh : Place maintenant à la délicate opération de déminage

Une fois n’est pas coutume, on n’est pas mécontent de s’être trompé. Mais comme tant d’autres observateurs et analystes, comment aurions-nous pu prévoir un tel cataclysme politique dans un Etat stalinien où le résultat des votes dépendait jusque-là de ceux qui comptent les suffrages plutôt que de ceux qui glissent leur bulletin dans l’urne ? Pour avoir titré ironiquement notre édition de jeudi dernier « Ah bon, y a des élections en Gambie aussi ! », notre persiflage nous est revenu en pleine tronche.

En savoir plus...

Ousmane Sow : Immense comme l’étaient ses sculptures

Ceux qui ont eu la chance de le côtoyer se souviennent d’un grand monsieur affable et courtois. Mais ce qui était le plus frappant, c’était la carrure imposante de cet homme taillé comme un meuble sévère. Une armoire à glace au physique de lutteur. Est-ce pour cela que sa marque de fabrique était à son image des statues monumentales… C’est en tout cas un géant baobab qui vient de s’effondrer. A 81 ans. Né à Rebeuss en 1935, le sculpteur sénégalais s’est, en effet, éteint hier jeudi à Dakar laissant derrière lui un œuvre immense.

En savoir plus...

Décès Castro : « El Commandante » et l’Afrique

Comment, sur une page de journal, parler d’un homme qui aura marqué son époque et, partant, toute  l’histoire politique du XXe siècle ? Difficile ! L’exercice est d’autant plus difficile qu’il s’agit là d’un homme  dont la personne et l’œuvre suscitent des jugements contrastés pour ne pas dire opposés.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS