Menu
FLASH INFOS

Nouveau gouvernement centrafricain : A peine né que contesté

On le sait, l’exécutif sortant avait rendu le tablier au début du mois d’août dans la foulée de la signature du cessez-le-feu entre l’ex-Séléka et des milices antibalaka qui prévoyait la formation d’un gouvernement dit «élargi». Cet accord, conclu sous la houlette de la communauté internationale et censé relancer la transition, en panne jusque-là, a été maintes fois violé, et la nomination, le 10 août, de Mahamat Kamoun comme Premier ministre avait été contestée par l’ex-Séléka et une grande partie de la classe politique. Ce qui a contribué à retarder la formation du nouveau gouvernement.

En savoir plus...

Attentats contre la Minusma : L’écho parviendra-t-il à l'ONU ?

On les savait sérieusement touchés lors de l’intervention française Serval, du nom de cette opération militaire lancée en janvier 2013 contre les groupes armés islamistes au Nord-Mali ; sérieusement touchés oui, mais sûrement pas totalement anéantis. Même au moment où on les croyait définitivement boutés hors de ce qui fut naguère leur zone d’influence, les cellules dormantes du djihadisme ne cessaient d’ailleurs de donner du fil à retordre à l’Armée française, toujours présente pour la sécurisation des lieux. Ainsi, il y eut des attentats suicides par-ci par-là, notamment à Kidal, Gao ou Tombouctou. Mais tant bien que mal, les forces françaises, soutenues par la suite par les hommes de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), parvinrent à y établir une sécurité aussi fragile soit-elle. Après cette légère accalmie, voilà que les djihadistes reprennent du service. En effet, en l’espace d’une semaine, il y a eu trois tentatives d’attaques contre des positions de la MINUSMA. La dernière ayant malheureusement fait mouche avec deux morts et sept blessés : tous étaient des soldats burkinabè. C’était le 16 août dernier dans le camp militaire de Ber, à une soixantaine de kilomètres de Tombouctou, quand un pick-up bourré d’explosifs et conduit par deux kamikazes a foncé sur la garnison.

En savoir plus...