Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

A la UNE

Cour d’appel de Ouagadougou : Un incendie qui interroge

La liste des sinistres causés par des incendies ne cesse de s’allonger dans la capitale burkinabè. Le dimanche 10 décembre courant, un départ de feu a été constaté autour de 12 heures à la Cour d’appel, sise à Ouaga 2000. Fort heureusement, aucune perte en vie humaine n’est à déplorer. Par contre, de nombreux véhicules sous scellés, une trentaine semble-t-il, ont totalement ou partiellement été léchés par les flammes. Ces véhicules, de l’avis du Procureur général, Laurent Poda, effectivement immobilisés pour des raisons judiciaires, ont été transférés du Tribunal de grande instance (TGI) à la Cour d’appel de Ouagadougou pour cause de travaux d’extension.

Les soldats du feu, alertés, auraient difficilement réussi à circonscrire les flammes, parce que les bouches d’incendie seraient littéralement obstruées et l’eau indisponible. Par chance, le bâtiment n’a pas été touché et la question qu’on se pose présentement est de savoir ce qui s’est réellement passé. Est-ce, comme le susurrent certains, des herbes folles séchées autour du mur d’enceinte de la Cour d’appel qu’est parti le feu ou aurait-il eu une main criminelle invisible dans la survenue du sinistre ?

Actuellement, on ne saurait le dire. Seule l’enquête de police ouverte à cet effet pourrait nous situer clairement sur ce énième incendie à Ouagadougou.

 

La Rédaction

 

En savoir plus...

Crise commune de Saponé : La mairie à l’épreuve du feu

Dans la nuit du 7 au 8 décembre 2017, la mairie de Saponé, commune située à une trentaine de kilomètres de Ouagadougou, a été l’objet d’un incendie manifestement d’origine criminelle. Si ses auteurs ne sont pas encore connus, tous les regards se tournent vers ceux qui réclament depuis quelques mois la tête du maire, Abdoulaye Compaoré.

En savoir plus...
 quick disconnect for car battery