Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Préparation des Etalons pour la CAN 2017 : Une victoire sur le Mali avant d’aller au Gabon

Les Etalons du Burkina ont bouclé leur stage de préparation à Marrakech au Maroc le samedi 7 janvier par une victoire sur le Mali (2 buts à 1) en match international amical. Une victoire qui permet aux hommes du coach Paolo Duarte d’envisager la CAN 2017 dans un bon état d’esprit.

 

Depuis le 27 décembre 2016, les Etalons ont établi leur camp du côté de Marrakech au Maroc où ils ont répété leur gamme en vue de leur participation à la CAN 2017. Les joueurs sont arrivés au compte-gouttes, mais déjà le 2 janvier, la team Etalons était déjà au grand complet. Durant donc une bonne semaine, le coach Paolo Duarte a pu travailler dans le calme, loin du crépitement des flashs et autres micros des journalistes, tel que souhaité par l’entraîneur.

Après un premier match amical perdu face à une sélection locale du Maroc (0-1), l’équipe s’est bien reprise face aux Aigles du Mali le samedi 7 janvier. La preuve, elle s’est imposée par 2 buts à 1. Pourtant, ce n’était pas gagné d’avance. Les 2 entraîneurs ayant convenu d’un remplacement indéterminé, Paolo Duarte a littéralement scindé son groupe en 2 ; avec une mi-temps pour chaque groupe. La première équipe lors des 45 premières minutes ressemblait fort à l’équipe type des Etalons. Banou Diawara était en pointe et derrière lui, Razak Traoré et Jonathan Pitroipa étaient chargés de le servir en ballon. En sentinelle devant la défense, Charles Kaboré et Bouba Saré occupaient le premier rideau défensif. Le reste, c’est du classique.

Le jeu est resté équilibré jusqu’à la 42e minute et c’est à ce moment que Jonathan Zongo, sur une mauvaise relance de la défense adverse, ajuste le portier malien d’un joli lob de plus de 25 mètres (1-0 ; 42e mn). Les Aigles étaient si surpris qu’ils n’ont pas eu de temps de réaction avant la mi-temps. A la reprise, Duarte change près de 6 joueurs. Bancé, Alain, Cyrille, Patrick, Guira, Blati Touré. Après, Ernest Congo (le recalé) et Souleymane Kouanda monteront à leur tour.

Cette équipe-là voulait prouver des choses. Elle appuie sur l’accélérateur. Bertrand Traoré, sur le côté droit, servi par son grand frère Alain, passe en revue la défense malienne avant de scorer (2-0 ; 58e mn). Les Aigles étaient médusés. Ils vont faire le tout pour revenir et obtenir la réduction du score sur un coup-franc mal négocié par la base arrière des Etalons (2-1 ; 68e mn). Le reste du temps est bien géré par Hervé Kouakou qui a fait échec aux assauts des Maliens. Et c’est sur ce score de 2 à 1 que la partie s’est achevée.

Au-delà du résultat, ce fut un bon test avant Libreville, car l’on a senti un groupe compact et surtout des joueurs remplaçants qui sont vite rentrés dans le bloc équipe, à l’image de Blati Touré ou encore de Souleymane Kouanda. Ces deux-là ont fait forte impression. Hormis les soucis en défense avec la blessure d’Issouf Paro et la suspension de Steve Yago pour les 2 premiers matchs, les Etalons peuvent au moins rejoindre tranquillement le Gabon, avec l’envie de mieux faire qu’en 2015.

 

De notre envoyé spécial à Marrakech,

Kader Traoré

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut